Wall Street baisse après des résultats bancaires et des statistiques décevants

 |  | 747 mots
Lecture 4 min.
Les places américaines évoluent en territoire négatif ce mercredi, pénalisées par les résultats trimestriels des banques.

Wall Street ouvre dans le rouge, pénalisé par des statistiques et des résultats trimestriels décevants. A 15h30, le Dow Jones perd 1% à 10.617 points, le Nasdaq recule de 0,89% à 2.299 points et le S&P 500 cède 0,99% à 1.140 points.

Du coté des statistiques, le secteur de la construction de logements aux Etats-Unis a terminé 2009 de manière indécise. En effet, le nombre de permis de construire délivrés dans le pays a bondi de manière inattendue en décembre, gagnant 10,9% par rapport à novembre. Mais sur l'ensemble de 2009, les autorités n'ont délivré que 571.600 permis, soit 36,9% de moins qu'en 2008. C'est le chiffre le plus bas relevé depuis le début de cette série statistique en 1960.
De plus, les départs de chantiers ont reculé, de manière inattendue, de 4% en décembre.

Les prix à la production ont ralenti leur hausse en décembre. Ils ont progressé de 0,2% après avoir augmenté de 1,8% en novembre. La hausse des prix en glissement annuel, de 4,4%, intervient après une baisse de 0,9% en 2008 et une hausse de 6,2% en 2007.

Du coté des entreprises, la séance est marquée par les résultats trimestriels des banques. Bank of America se replie de 0,18% à 16,29 dollars. La première banque américaine a fait état d'une perte plus importante que prévu au quatrième trimestre, à 5,2 milliards de dollars. Par action, elle ressort à 60 cents, alors que les analystes tablaient sur 52 cents.

Wells Fargo perd 0,04% à 28,27 dollars. Pourtant, la banque affiche un bénéfice net à 2,82 milliards de dollars, supérieur aux attentes. Par action, le bénéfice est de 8 cents alors que les analystes tablaient sur une perte de 2 cents. Le produit net bancaire atteint 22,7 milliards de dollars.

Morgan Stanley chute de 2,12% à 30,50 dollars. L'établissement reste dans le vert au quatrième trimestre. En effet, il affiche un bénéfice de 376 millions de dollars. Mais il est inférieur aux attentes.

JP Morgan avait déjà publié des résultats décevants la semaine dernière. La banque américaine avait enregistré un bénéfice supérieur aux attentes. Mais son produit net bancaire ressortait moins bon qu'attendu et les provisions pour pertes sur crédit à la consommation sont plus élevées que prévu. Le titre recule de 0,32% à 43,14 dollars. La banque entrerait en discussions exclusives pour le rachat de l'entreprise dans les matières premières de RBS, RBS Sempra. JPMorgan aurait déposé une offre de près de 4 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros) pour cette activité.

Bank of New York bondit de 2,27% à 30,21dollars. La banque de services aux institutionnels a annoncé que son bénéfice s'était considérablement accru au quatrième trimestre, passant de 50 millions de dollars en 2008 à 712 millions de dollars. Le bénéfice par action atteint 59 cents, soit 8 cents de plus que les attentes.

Bancorp s'octroie 1,55% à 24,87 dollars. L'établissement bancaire de Minneapolis a annoncé que son bénéfice trimestriel au quatrième trimestre avait doublé pour atteindre 602 millions de dollars (30 cents par action), contre 330 millions de dollars (15 cents par action) un an auparavant.

State Street prend 2,154% à 44,13 dollars. L'un des plus importants investisseurs institutionnels a déclaré que son bénéfice net avait quasiment doublé au quatrième trimestre, dépassant le consensus du marché, grâce à une hausse des actifs gérés et à une réduction des coûts. Il fait état d'un bénéfice net de 498 millions de dollars, soit 1 dollar par action, contre 97 cents attendus.

ConocoPhillips perd 1,97% à 52,65 dollars. Le troisième groupe pétrolier américain a annoncé que ses activités de raffinage publieraient une perte nette pour le quatrième trimestre 2009, en raison de la baisse de la demande mondiale en carburant. Le taux d'utilisation de ses installations a également été diminué par des opérations de maintenance.

Dans le secteur de l'informatique, IBM (International Business Machines) abandonne 2,39% à 130,85 dollars. Le constructeur informatique a pourtant fait état de résultats du quatrième trimestre meilleurs que prévu, des réductions de coûts et la signature de contrats plus lucratifs lui ayant permis de résister à la chute des dépenses technologiques des grandes entreprises

ASML affiche une hausse de 0,24% à 32,83 dollars. Le leader mondial des machines à lithographier pour l'industrie des semi-conducteurs a annoncé des commandes supérieures aux attentes pour le quatrième trimestre et s'attend à ce qu'elles restent stables pour le premier trimestre 2010.

Kraft Food perd 2,21% à 28,75 dollars. Le milliardaire Warren Buffett, premier actionnaire de kraft , s'est dit opposé à l'accord de rachat de Cadbury.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2010 à 15:11 :
Alors on est sorti de la crise? Je viens de lire que la bourse devrait s'apprécier de 20% en 2010. J'entends donc que l'économie réelle s'apprécier de manière aussi significative. Une petite crisounette en somme. Je me sens donc rassuré.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :