Dassault Systèmes à la peine

 |   |  447  mots
Copyright Reuters
L'éditeur de logiciels de conception et de fabrication assistée par ordinateur compte améliorer son chiffre d'affaires et sa marge en 2011, après avoir publié un bénéfice net en hausse de près de 30%. Mais déçu par la teneur des prévisions, le marché a sanctionné le titre.

Fort de ses performances financières en 2010, Dassault-Systèmes est optimiste pour l'avenir. L'éditeur de logiciels de conception et fabrication assistée par ordinateur a fait état ce jeudi d'un bénéfice net annuel en hausse de 29,9%, à 220,5 millions d'euros. Les résultats du quatrième trimestre sont "nettement supérieurs aux attentes" et ceux de 2010 "ressortent au-dessus des objectifs du groupe", soulignent les analystes de CM-CIC dans une note, mais ils jugent "conservateurs" les objectifs présentés par le groupe pour 2011.

Et c'est là que le bât blesse. Les investisseurs s'attendaient à mieux que l'objectif d'une croissance du chiffre d'affaires comprise entre 9% à 11% à taux de change constants, délivré par la direction. Le titre, qui se paye 20 fois les bénéfices estimés pour 2011, a reculé de 2,74 % ce jeudi à la Bourse de Paris.

Dassault Systèmes, qui compte parmi ses concurrents les américains Autodesk et Parametric Technology, a fait état d'une hausse de 21% de son chiffre d'affaires en 2010 à 1,58 milliard d'euros. Son bénéfice net par action a progressé de 34% à 2,50 euros, et sa marge opérationnelle s'est établie à 28,6%. Le groupe, qui a relevé plusieurs fois ses prévisions pour 2010, tablait sur une progression d'activité comprise entre 18% et 19%. Les trois divisions géographiques du groupe ont contribué à la croissance avec des hausses d'activité de 22% en Europe, où la France et l'Allemagne ont affiché des performances solides, 13% dans la région Amérique et 28% en Asie. Les secteurs de l'automobile, des équipements industriels et de la haute technologie ont été particulièrement dynamiques de même que celui de l'énergie, a précisé Thibault de Tersant.

"Nous sommes optimistes sur nos opportunités de croissance en 2011", a déclaré le directeur financier Thibault de Tersant, lors d'une conférence téléphonique. Dassault Systèmes a dit tabler sur une croissance de son chiffre d'affaires d'environ 9% à 11% à taux de change constants, sur une marge opérationnelle d'environ 29% et sur un bénéfice net par action compris entre 2,64 et 2,75 euros, soit une augmentation comprise entre 6% et 10%.
Sur le seul premier trimestre, il prévoit un chiffre d'affaires compris entre 390 et 400 millions d'euros, une marge opérationnelle d'environ 25% à 26% et un BNPA dans une fourchette comprise entre 0,53 et 0,57 euro. Ces projections sont basées sur une parité de un euro à 1,40 dollar et 120 yens.

Le groupe a également mis en avant l'amélioration de plusieurs indicateurs économiques, dont les investissements dans l'industrie, ainsi que la bonne performance du groupe au quatrième trimestre. Sur les trois derniers mois de l'année, Dassault Systèmes a vu son chiffre d'affaires progresser de 31% à taux de change constants à 467,3 millions, alors que le consensus des analystes ressortait à 438,5 millions d'euros selon Thomson Reuters.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :