Le CAC 40 au dessus des 3.800 points.

 |   |  719  mots
Copyright Reuters
Après le Japon, les investisseurs s'inquiètent de nouveau de la situation au Moyen Orient qui fait de nouveau flamber les cours du pétrole. Malgré tout le CAC 40 est au dessus du seuil psychologique des 3.800 points.

Alors que la situation semble se stabiliser au Japon, l'attention des investisseurs est de nouveau tournée vers la situation au Moyen Orient qui provoque une nouvelle hausse des prix du pétrole. A 13h00, le CAC 40 affiche tout de même une hausse de 0,87 % à 3819,11 points, s'installant au dessus du seuil psychologique de 3.800 points.

Alors que la stabilisation de la situation au Japon pouvait laisser espérer une fin de semaine en forte hausse, la tendance risque d'être freinée par la hausse du pétrole. Les cours de l'Or Noir réagissent à la situation au Moyen Orient, un moment occultée par la crise nucléaire nipponne. En Libye, alors que les combats font rage dans les environs de Benghazi, berceau de la révolte, le conseil de sécurité des Nations Unis a voté hier soir une résolution autorisant "toutes les mesures nécessaires", notamment un possible recours à la force militaire. En outre, au Bahreïn, sept dirigeants d'opposition ont été arrêtés hier à Bahreïn au lendemain d'une répression des manifestations de la majorité chiite qui fait craindre un conflit régional.

Par ailleurs, et alors qu'aucun indicateur majeur n'est attendu ce jour, les marchés devraient connaître de fortes fluctuations. Ce vendredi est en effet jour dit des « quatre sorcières » (avant dernier vendredi avant la fin du trimestre). De lors de nombreux futures et contrats à terme sur indices et actions arrivant à échéance, les investisseurs doivent se projeter sur le mois, voire le trimestre à venir.

Plus forte Hausse

En tête du palmarès, Veolia Environnement (+3,55 %), Schneider Electric (+2,99 %) et Technip (+2,21 %) profitent de rachats à bon compte.

Le secteur automobile est entouré. Renault gagne 1,09 % et Peugeot 0,81%. Michelin progresse de 1,46%. Hors Cac, Valeo s'apprécie de 1,22 %. Après avoir été pénalisé par la forte hausse du Yen, le secteur bénéficie de rachat dans le sillage de la baisse de la monnaie nipponne.

EADS progresse de 0,71 %. Le fabricant d'hélicoptères Eurocopter a annoncé jeudi la construction d'une nouvelle usine au Mexique pour un investissement de 550 millions de dollars (390 millions d'euros).

Lafarge (+0,39 %) résiste malgré l'abaissement de la note de crédit à long terme du groupe par l'agence de notation S&P. Le titre bénéficie des perspectives issues de la future reconstruction des zones sinistrées par le tremblement de terre et le Tsunami au Japon.

Valeurs en Baisse

EDF recule de 1,06 %. Sur France 2, François Fillon a indiqué que la France imposera des exigences plus sévères pour l'exportation de sa technologie dans le nucléaire.

Crédit Agricole lâche 0,71 %. Selon Nomura, les investisseurs seraient déçus par le plan stratégique 2014 qui ne comporte pas de "modifications substantielles" quant à la stratégie du groupe dans le segment de la banque de financement et d'investissement.

Accor baisse de 0,67 %. Le groupe s'est retiré de l'appel d'offre pour le rachat de la chaîne hôtelière chinoise mise en vente par Morgan Stanley.

Hors CAC

Stentys bondi de 12,71 %. La société de technologie médicale a annoncé son implantation dans quatre pays européens supplémentaires. Cette implantation devrait contribuer au chiffre d'affaires du groupe dès le second semestre.

NRJ s'adjuge 4,72 %. Le groupe a fait état d'un rebond de 309 % de son résultat net part du groupe en 2010. Pour 2011, la direction a indiqué que la visibilité reste faible et se portera candidate à la création n'une nouvelle chaîne nationale de TNT.

Nicox (+9,29 %) a annoncé la signature d'un accord avec l'espagnol Grupo Ferrer conférant à ce dernier une option de licence pour le Naproxcinod, l'anti-inflammatoires de la société française de biotechnologie développé pour traiter l'arthrose.

Devise et Pétrole

Sur le marché des changes, le Yen se replie face au dollar. Après qu'il ait touché mercredi un plus haut historique à 76,25 yens pour un dollar, les pays du G7 se sont mis d'accord dans la nuit de jeudi à vendredi sur une intervention concertée pour freiner une flambée de la devise nippone. A 13h00, un dollar valait 81,35 Yens. De son coté la monnaie unique s'apprécie face au billet vert. Un euro s'échangeait contre 1,413 dollar.

Sur le front du pétrole, WTI évolue au dessus des 100 dollars à 103,03 dollars tandis que le Brent de la Mer du Nord vaut 116,01 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :