Wall Street termine à nouveau dans le vert

 |   |  674  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines ont clôturé en hausse après la publication de statistiques mitigées et de résultats d'entreprises globalement positifs.

Wall Street a de nouveau progressé ce jeudi, sans faire preuve pour autant d'un optimisme démesuré. Car si les chiffres hebdomadaires du chômage sont plutôt bons, les commandes de biens durables ont déçu. En outre, la situation en Libye reste très incertaine et fait monter les cours du pétrole. En Europe, le gouvernement portugais a été poussé à la démission après avoir échoué à faire adopter son plan d'austérité. Les marchés sont donc restés prudents, à la veille de la publication des chiffres du PIB américain du quatrième trimestre.

A la clôture, le Dow Jones progresse de 0,70% à 12.171 points, le Nasdaq prend 1,41% à 2.736 points et le S&P 500 s'adjuge 0,93% à 1.310 points.

Sur le front des statistiques, les inscriptions hebdomadaires aux allocations de chômage ont très légèrement reculé la semaine dernière aux Etats-Unis, avec 382.000 dossiers déposés. Un chiffre en ligne avec les prévisions des économistes. La moyenne mobile sur quatre semaines, plus représentative d'une tendance, s'affiche également en petite baisse. Elle touche son plus bas niveau depuis juillet 2008. Le nombre de chômeurs indemnisés recule lui aussi très légèrement.

Par ailleurs, les commandes de biens durables ont baissé contre toute attente en février après le bond marqué de janvier. Le département du Commerce a fait état d'un repli de 0,9% des commandes en février. Les analystes attendaient en moyenne une hausse de 1,1%. Hors défense, les commandes de biens durables, qui sont considérées comme un indicateur avancé de l'activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis, affichent une progression de 0,4% contre 2,8% attendu par les analystes.

Du côté des valeurs, Best Buy chute de 5,40% à 30,13 dollars. Le premier distributeur américain d'électronique grand public a publié un bénéfice de 651 millions de dollars au cours de son quatrième trimestre. Par action et hors exceptionnel, cela représente 1,98 dollar, là où le consensus ne s'élevait qu'à 1,85 dollar. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 16,3 milliards de dollars, conforme aux attentes. Pour le nouvel exercice, le groupe anticipe un bénéfice par action (BPA) compris entre 3,30 et 3,55 dollars. Mais les analystes misaient jusque là sur 3,56 dollars.

Toujours au chapitre des résultats, ConAgra (+2,05 à 23,40 dollars) a dégagé un bénéfice net de 215 millions de dollars au titre du troisième trimestre de son exercice décalé. Ce bénéfice s'élève à 50 cents par action, soit 4 cents de mieux que les prévisions. Le groupe agroalimentaire a réalisé un chiffre d'affaires de 3,15 milliards de dollars, lui aussi supérieur aux attentes. ConAgra s'attend cependant à une baisse de ses profits au quatrième trimestre. Ils devraient ainsi être inférieurs à ceux espérés par les opérateurs.

Micron s'envole de 8,39% à 11,50 dollars. Le fabricant de puces mémoire pour ordinateurs et téléphones portables a publié un bénéfice net de 72 millions de dollars pour le compte de son deuxième trimestre. Cela représente 7 cents par action alors que le consensus ne tablait que sur 2 cents. Son chiffre d'affaires a atteint 2,3 milliards de dollars sur la période. C'est également au-delà des attentes (2,1 milliards).

Caterpillar prend 1,51% à 108,37 dollars. Le numéro un mondial des engins de chantier a confirmé ses prévisions de résultats pour 2011. Il table sur un BPA proche des 6 dollars, là où les analystes espèrent encore mieux, misant sur 6,12 dollars de profits par titre. Par ailleurs, son directeur général a indiqué que le groupe allait probablement faire une pause dans ses acquisitions, après avoir conclu trois accords de grande ampleur au cours de l'année écoulée.

Enfin, AT&T s'adjuge 1,42% à 28,54 dollars. Le deuxième opérateur téléphonique américain, qui a annoncé la semaine dernière le rachat de son concurrent T-Mobile pour 39 milliards de dollars, profite des commentaires de Sanford Bernstein. L'intermédiaire a relevé sa recommandation sur la valeur, passant de "performance en ligne" à "surperformer" et fixé son objectif de cours à 31 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :