Le CAC 40 poursuit son rebond

 |   |  585  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Dans le sillage de la forte hausse de la veille, le marché parisien a continué d'être bien orienté jeudi à la faveur des bons résultats des entreprises. Le CAC 40 a conclu de 0,43 %.

Si logiquement une petite consolidation était à attendre après la hausse de 2,46 % mercredi, ce n'est pas le scénario qui s'est joué jeudi sur la place parisienne. Porté par les bons résultats d'entreprises, le CAC 40 s'est adjugé 0,43 % à 4.021,88 points.

Cette tendance à l'enthousiasme pour les résultats d'entreprises a continué de profiter aux marchés. Même aux Etats-Unis où les derniers chiffres sur les allocations hebdomadaires au chômage sont ressorties mitigées. Certes, elles ont continué de diminuer mais à un moindre rythme que ce qui était escompté par le marché.

Valeurs en hausse

La plus forte hausse du CAC 40 est revenue à Schneider Electric avec un gain de 2,67 %. La valeur a profité de la publication de ses résultats trimestriels à l'occasion de laquelle il a confirmé son objectif de croissance organique de 6 à 9 % du chiffre d'affaires et de 15 à 15,5 % de marge d'Ebitda.

Lafarge (1,57 %) a été porté par de bonnes recommandations notamment de la part de Goldman Sachs qui a intégré le titre dans sa liste de valeurs européennes préférées à l'achat et relevé par ailleurs son objectif de cours à 70  euros. En outre, le groupe fait l'objet de rumeurs de presse entourant la cession de sa branche plâtre. Selon le Financial Times, la mise en vente de cette activité serait désormais officielle et intéresserait plusieurs fonds d'investissement dont KKR et Advent. L'opération d'un montant de 1 milliard d'euros aurait pour objectif de réduire les 16 milliards de dettes sous laquelle croule le groupe.

Plus généralement ce sont les valeurs cyclciques qui ont été à l'honneur avec des titres comme Peugeot, Saint-Gobain, PPR, LVMH, Renault, Bouygues ...

Dans ce contexte les valeurs bancaires qui avaient bien débuté la journée, se sont un peu effacées dans un deuxième temps. Seul BNP Paribas a terminé dans le peloton de tête du CAC 40 avec un gain de 1,74 %.

Valeurs en baisse

Accor a enregistré à l'inverse la plus forte baisse de l'indice vedette avec un recul de 3,99 %. Le titre a pâti d'un chiffre d'affaires trimestriel certes en hausse de 5,8 % à 1,35 milliard d'euros mais en dessous des 1,36 milliard attendus par le consensus.

Publicis n'était pas mieux loti avec un recul de 3,63 %. Une baisse qui tient à la publication des chiffres trimestriels. Son activité a progressé de 10,7 % sur les trois premiers mois de l'année à 1,29 milliard d'euros mais marque une décélération par rapport au dernier trimestre de 2010. 

Hors CAC

Plastic Omnium (+1,91 %) a grimpé après la publication d'une hausse de 36 % de son chiffres d'affaires à 977,8 millions d'euros.

A l'inverse, Beneteau a terminé dans le bas du classement avec un recul de 3,96 %, sous le coup de prises de bénéfices. Le constructeur de voiliers a pourtant fait état d'une réduction de sa perte opérationnelle sur le premier semestre de son exercice à 5,1 millions d'euros contre 13,9 millions un an plus tôt. Mais les analystes attendaient un résultat opérationnel positif de 6,3 millions d'euros.

Pétrole et devises.

Sur le marché des changes, l'euro continuait de rebondir flirtant même avec ses plus hauts de décembre 2009. Du reste, à la clôture des marchés, le mouvement était moins marqué : un euro s'échangeant sous les 1,45 dollar.

Du côté du pétrole, les cours de l'or noir étaient stables. Le baril de Brent se négociait contre 123,41 dollars tandis que le WTI s'échangeait contre 111,60 dollars.

Concernant l'or, l'once continuait de se négocier au-dessus des 1.500 dollars après avoir touché un plus haut historique de 1.509 points dans l'après-midi.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :