Bourbon flambe après ses ventes trimestrielles

 |   |  349  mots
Copyright Reuters
Bourbon a publié un chiffre d'affaires trimestriel en progression de 23,8 % d'une année sur l'autre. En Bourse l'action s'est imposé en tête des plus fortes progressions du SBF 120.

En fin de matinée, l'action Bourbon s'imposait en tête du SBF 120 alors que le spécialiste des services offshore a annoncé une hausse de 23,8% de ses ventes trimestrielles à 235,2 millions d'euros grâce, notamment, à la mise en service de 55 nouveaux navires et à la reprise progressive du marché. Au premier trimestre 2011, le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 235,5 millions d'euros, au-dessus des 213,7 millions d'euros attendus par le consensus Thomson Reuters.

A la clôture, le titre afficahait un gain de 5,17 % à 34,28 euros, faisant ressortir une capitalisation boursière de 2,1 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre cède encore 1,24 % après une progression de 31,7% en 2010.

Du coté des perspectives, le groupe de services parapétroliers indique qu'il devrait bénéficier du niveau du prix du pétrole et de l'augmentation des investissements des compagnies pétrolières, "très favorables sur la demande de navires de service à l'offshore pétrolier". Cet environnement devrait permettre "une augmentation progressive des taux d'utilisation au cours de l'année 2011 ainsi qu'un début de raffermissement du tarif journalier moyen de la flotte au second semestre 2011", ajoute la direction .

Chez CM-CIC, l'analyste Jean-Luc Romain note que "le chiffre d'affaires publié par Bourbon est légèrement supérieur à notre estimation de 232 millions d'euros et dépasse de 6% le consensus". Il observe également que les chiffres publiés par le groupe "confirment le redressement de l'activité anticipé par Bourbon (qui) va encore améliorer ses taux d'utilisation et ses prix au cours des prochains trimestre". Dans ce contexte, l'intermédiaire réitère son opinion "acheter" sur la valeur.

De son côté Gilbert Dupont estime que la "reprise commence à se matérialiser dans les chiffres". Considérant que l'impact favorable des prix du baril sur les budgets d?investissements et mécaniquement sur la demande, confirme l?hypothèse annoncée d?une augmentation progressive des taux d?occupation tout au long de l?année 2011 et d?un redressement des tarifs à compter du second semestre, la société de bourse est désormais à l'achat conter "accumuler" précédemment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :