Dans l'attente de la Fed, la Bourse de Paris a repris son souffle

Malgré l'apaisement des craintes liées à la crise grecque, l'indice parisien est resté attentiste dans l'attente du communiqué de la Fed à l'issu de sa réunion de politique monétaire et de la conférence de presse de Ben Bernanke qui suivra.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Après sa forte hausse d'hier sur fond d'anticipation de l'obtention par le nouveau gouvernement grec de la confiance du parlement hellène, la Bourse de Paris est restée attentiste. La prise de risque a été d'autant plus freinée qu'aucune statistique d'envergure n'était prévue et que ce soir est attendu le communiqué que la Fed publiera à l'issu de sa réunion de politique monétaire ainsi que la conférence de presse de Ben Bernanke qui suivra.  Après avoir oscillé autour de ses niveaux de la veille depuis l'ouverture hésitante de Wall Street, le CAC 40 a finalement terminé la séance sur un repli de 0,15 % à 3871,37 points.

Si les investisseurs ont été rassurés par l'obtention, par le gouvernement de Georges Papandréou, du vote de confiance du parlement hellène dans la nuit de mardi à mercredi, ils ont été quelque peu inquiétés par les déclarations du FMI quant à la situation en Espagne. Le Fond Monétaire International estime en effet que l'assainissement de l'économie espagnol restait incomplet et que des risques considérables existaient en cas de "relâchement dans le rythme des réformes, y compris dans l'amélioration de la crédibilité de la consolidation budgétaire et dans l'accomplissement de la restructuration du secteur financier".

Mais la prudence du marché est principalement du fait qu'en soirée est attendue la conférence de presse de Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale américaine, à l'issu de la réunion de politique monétaire de la Fed. Alors qu'à la fin du mois le QE2 s'arrêtera, les investisseurs semblent avoir intégré l'absence d'un nouveau programme d'achat de titres d'Etat (QE3). « Le communiqué du FOMC diffusé ce soir comportera peu de changements par au précédent. Les taux directeurs resteront inchangés. La croissance du deuxième trimestre sera considérée sûrement comme décevante, mais le caractère temporaire du ralentissement sera mis en avant » estime Aurel BGC dans sa note matinale.

Valeurs en Baisse

En forte hausse hier, les valeurs cycliques subissent des prises de bénéfices à l'image de Schneider Electrique qui a perdu 2,25 % et a pris la tête des plus fortes baisses de l'indice.

STMicoelectronics a lâché 1,64 %. Selon une étude du cabinet Gartner, le marché des semi-conducteurs devrait progresser en 2011 de 5,1 % par rapport à l'an passé, soit inférieur aux prévisions livrées par le groupe qui anticipait en début d'année une progression de 6,2 %. Mais depuis, le séisme japonais est intervenu.

Total (-0,76 %) a subi des prises de bénéfices après son bond de 2,15 % la veille. Le groupe résiste malgré tout à cette tendance après avoir annoncé la cession à un consortium l'essentiel de ses actifs de distribution pétrolière au Royaume-Uni, dans les Îles Anglo-normandes et sur l'Île de Man, pour environ 450 millions d'euros.

Carrefour a finalement reculé de 0,55% après avoir perdu jusque 1,94 % au pluis bas de la séance. Moody's a annoncé mardi avoir abaissé la note du groupe de distribution de stable à négative motivant sa décision par l'annonce de la baisse prévue des résultats du groupe en France.

Valeurs en Hausse

Renault (+2,88 %) poursuivi sa hausse de la veille. Carlos Ghosn, a indiqué que les prévisions 2011-2012 de Nissan seront sensiblement supérieures à celles de 2010-2011.

ArcelorMittal (+0,89 %) a annoncé s'attendre à une hausse de la demande mondiale d'acier comprise en 6,5 et 7% et ce grâce à la demande soutenue des pays émergents notamment la Chine.

EADS a progressé de 0,44 %, ne profitant que peu de l'événement créé ce mercredi par Airbus en recevant la plus importante commande jamais placée par une seule compagnie aérienne. La compagnie aérienne à bas coûts indienne Indigo a confirmé son intention d'acheter 150 A320neo et 30 appareils de la famille A320. Le total de 180 avions représente 16,2 milliards de dollars sur la base du prix catalogue.

Alcatel-Lucent qui annonce sur son site l'annonce, le 28 juin, d'une innovation révolutionnaire en matière de technologie IP, a avancé de 0,75 %.

Hors CAC

TF1 (+2,10 %) a signé la troisième plus forte hausse du SBF 120. Le titre profite du relèvement de recommandation de Barclays Capital qui est passé de "pondération en ligne" à "surpondérer", et a relevé son objectif de cours de 15, à 15,5 euros.

Rémy Cointreau (-1,68 %) a subit quant à lui la dégradation de conseil de la part de JPMorgan. L'intermédiaire n'est plus à « neutre » mais à « sous pondérer ».

La cotation du titre Le Tanneur était toujours suspendue. Qatar Luxury Group a lancé une OPA simplifiée sur le solde du capital du maroquinier au même prix de 6,51 euros par action. Il détient déjà 54,73% du capital.

Devise et Pétrole

Suer le marché des changes, l'euro qui s'inscrivait en légère baisse face au dollar après le vote du parlement grec, évoluait de nouveau, à la clôture des marchés, autour des 1,44 dollar.

Les cours du brut étaient à la hausse. Le baril de Brent de la mer du nord affichait une progression de 1,87 % à 113,02 dollars tandis que celui de WTI s'échangeait contre 94,476 dollars (+0,32 %)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.