La Bourse de Tokyo recule de 2,1% après la Fed

 |   |  253  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La Bourse de Tokyo a fini en baisse de plus de 2% ce jeudi, plombée comme Wall Street par le tableau pessimiste dressé par la Réserve fédérale américaine de la conjoncture économique aux Etats-Unis.

L'indice Nikkei a perdu 2,07%, soit 180,90 points, à 8.560,26 et le Topix, plus large, a cédé 12,59 points (-1,66%) à 744,54.

La place boursière japonaise a également été affectée par l'annonce d'une nouvelle contraction, la troisième de suite, de l'indice HSBC des directeurs d'achats (PMI) du secteur manufacturier chinois, en septembre, une statistique qui suggère que la Chine ne pourra peut-être pas être le moteur de la croissance mondiale.

"Ces données chinoises viennent se rajouter à la liste des facteurs négatifs que tout le monde a en tête : la conjoncture américaine déprimée, la vigueur du yen par rapport au dollar et à l'euro, les problèmes de la dette en Europe, la question d'un défaut ou non de la Grèce", a déclaré Koichi Ogawa, gérant de portefeuille chez Daiwa SB Investments.

Des intervenants sur le marché ont par ailleurs attribué une part du recul de la Bourse de Tokyo à des ajustements de portefeuilles liés à la fin de la période avril-septembre, premier semestre de l'exercice fiscal japonais.

Comme prévu, la Fed a annoncé mercredi qu'elle allait acheter des emprunts du Trésor à échéance longue afin de faire baisser les taux d'intérêt à long terme, mais c'est surtout l'expression "risques baissiers significatifs pesant sur les perspectives économiques" qui a retenu l'attention des intervenants sur le marché.

Du côté des valeurs, le titre de l'opérateur mobile Softbank a chuté de 12,3% après avoir perdu son exclusivité de commercialisation de l'iPhone d'Apple.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :