Les rumeurs d'un renforcement du FESF portent le CAC 40

 |   |  570  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
L'espoir d'une démultiplication des ressources du FESF fait passer au second plan la dégradation de la note souveraine de l'Espagne et permet au CAC 40 de rebondir après deux séances de repli.

Après deux séances de baisse, la Bourse de Paris est repartie de l?avant. A l?origine de ce rebond, des informations de la presse britannique faisant état d?un accord franco-allemand sur le fonds européen de stabilité financière (FESF). Malgré les démenties, cette éventualité porte le secteur financier, principale contributeur à la hausse du CAC 40 qui atteignait, vers 12h30, 0,89 % (3.169,20 points).

Le pessimisme qui régnait ces deux dernières séances sur les marchés a laissé la place à un regain d?optimisme. Un retour en force de l?espoir d?une résolution de la crise en zone euro alimenté par des informations de « The Guardian ». D'après le quotidien britannique, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel se seraient entendus pour porter le fonds d'aide européen à 2.000 milliards d'euros.

Selon Reuters, cette information a été démentie par des responsables de l?Union Européenne qui indiquent, dans le même temps, que démultiplier le FESF reste au centre des discussions. La hausse semble donc fragile. Ce d?autant plus que Moody?s a dégradé de deux crans la note souveraine de l?Espagne, et que Standard & Poor?s a déclassé 24 établissements financiers italiens.

Par ailleurs, les indicateurs macroéconomiques attendus ce mercredi pourraient également mettre à mal la tendance. Les investisseurs porteront en effet toute leur attention sur la publication, en début d?après midi, des chiffres de l?inflation et des mises en chantier et permis de construire en septembre aux Etats-Unis.

Sur le front des valeurs

Evoluant au gré des annonces relatives à la crise de la dette en zone euro, les cycliques sont à l?honneur. Et en premier lieu les valeurs financières qui profitent des publications trimestrielles de Goldman Sachs et Bank of America. Ainsi, plus forte progression, BNP Paribas gagne 4,48 %, Société Générale 3,27 %, Crédit Agricole 2,95 % et Axa 4,14 %.
Parmi les autres valeurs cycliques évoluant dans le vert, Renault s?octroie 1,83 %, ArcelorMittal 1,40 % et Alstom 1,10 %.

Accor grimpe de 2,85% après avoir confirmé son objectif de résultat opérationnel pour 2011 lors de son point d?activité trimestriel faisant état d?une hausse des ventes lors du troisième trimestre à la faveur de l'accélération des performances de son segment d'hôtels économiques.

A l?inverse, plus fort repli, Alcatel Lucent chute de 4,25 % après la dégradation de la recommandation d?Oddo Securities. L?intermédiaire n?est plus à l?achat, mais à neutre. Son objectif de cours a été ramené de 2,4 à 2,1 euros.

Hors CAC

Bic décroche de 7,33 %. Si, au titre du troisième trimestre, le groupe a fait état d?un bénéfice net en hausse de 7 %, son chiffre d?affaires a reflué de 5 %. Dans le sillage de cette publication, Oddo Securities ne préconise plus d?acheter le titre. La recommandation de l?intermédiaire est dorénavant « neutre ».

Eurotunnel avance de 1,68 %. Le groupe a dévoilé un chiffre d'affaires en hausse de 10% au 3e trimestre à 231,7 millions d'euros, grâce principalement à une hausse de 5 % du trafic passagers et d?un chiffre d'affaires des navettes en progression de 8%.

Devise et pétrole

La monnaie unique reprend sa progression face au billet vert. Vers 12h30, un euro s?échangeait contre 1,385 dollars. Dans le même temps, les cours de l?or noir évoluaient de manière dispersée. Si le Brent de la Mer du Nord perdait 0,18 % à 110,95 dollars, le WTI progressait de 0,41 % à 88,70 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :