La confiance de PPR saluée par le marché

 |   |  337  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
PPR, le groupe de luxe et de distribution, a réaffirmé sa confiance en sa capacité "à réaliser une croissance soutenue de son chiffre d'affaires et une amélioration de ses performances opérationnelles et financières sur l'ensemble de l'année 2012".

PPR a dévoilé une progression de 16,3% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre qui s'inscrit à 2,56 milliards 'euros contre 2,20 milliards d'euros pour la même période de 2011. A périmètre et taux de change constants, l'activité a augmenté de 6,6% sur la période.Une progression soutenue par le pôle Luxe du groupe, dont les ventes ont bondi de 24,3%, ou 11,9% en base organique, à 1,59 milliard d'euros. Plus précisément les deux marques Bottega Veneta et Yves Saint Laurent , sont celles qui ont le plus contribué à la croissance du groupe alors que l'autre pôle de PPR, Sport & Lifestyle, a connu une croissance plus limitée de 5% à 969,7 millions d'euros. D'ailleurs, à périmètre et taux de change constants les ventes se sont repliées de 1,2%. A noter que ces chiffres excluent Redcats, la Fnac et la Fnac Italie, a souligné PPR dans son communiqué. En effet la filiale de vente par correspondance qui comprend notamment La Redoute - est en cours de cession, tandis que PPR a confirmé début octobre avoir l'intention d'introduire la Fnac en Bourse.

Recentrage

Ces dernières années, PPR a entrepris une vaste transformation pour se recentrer sur deux activités: le luxe et le sport/lifestyle, avec pour objectif de profiter de la forte demande en produits de grandes marques sur les marchés émergents. Après lecture des résultats du troisième trimestre, JP Morgan maintient son opinion à surperformance mais a relevé son objectif de cours sur PPR, qui passe de 143 à 150 euros. En fin de matinée, Oddo qui est à l'achat sur le dossier relevait également son objectif de cours sur le dossier, en visant désormais 155 euros, contre 154 auparavant, le broker estimant que la performance très solide du luxe (+12% en organique) qui continue de surperformer le secteur semble être encore sous-évalué par le marché. La publication est bien accueillie par le marché. Le titre s'adjuge 2,02%, à 133,50 euros, portant sa progression à 21% depuis le début de l 'année.

  Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :