ThyssenKrupp creuse ses pertes dans un marché déprimé

 |   |  321  mots
Thyssen Krupp affiche des pertes conséquentes au premier semestre (c) Reuters
Thyssen Krupp affiche des pertes conséquentes au premier semestre (c) Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le conglomérat industriel allemand Thyssen Krupp paye le prix de sa restructuration et des charges fiscales : 218 millions d'euros de perte au deuxième trimestre. Il recule de 2.88% à la bourse de Francfort, à 16,36 euros.
MonFinancier
 
Le conglomérat industriel allemand ThyssenKrupp (TKA.XE) a accusé une perte nette surprise au troisième trimestre 2012-2013, en raison de charges de dépréciations, de charges fiscales et des coûts de restructuration.
La perte nette atteint 218 millions d'euros au troisième trimestre clos fin juin, contre un bénéfice de 403 millions d'euros un an plus tôt. Les prises de commandes, indicateur avancé de l'activité plongent de 11% tandis que le chiffre d'affaires recule de 8% à 9,5 milliards d'euros. Des résultats plombés par un marché de l'acier déprimé. 

La société a indiqué s'attendre à ce que les ventes en volume et le revenu moyen par tonne de ses activités acier en Europe ressorte en baisse au quatrième trimestre en raison de la faiblesse des prix du métal, "qui n'a atteint un point bas qu'en juillet". 

Le bénéfice d'exploitation ajusté a diminué d'environ 14%, à 332 millions, tandis que le chiffre d'affaires a reculé de près de 9%, à 9,5 milliards d'euros.

Sur les neufs premiers mois de l'année, la perte nette s'élève à 1,2 milliards d'euros, soit plus de 200 millions de plus qu'il y a un an .
Afin de redresser les comptes, le groupe pourrait accélérer la cession de certaines de ses activités. ThyssenKrupp a ainsi réaffirmé qu'il comptait vendre son activité d'acier sur le continent américain, Steel Americas, "d'ici peu", en indiquant être en négociations "très avancées" avec un important repreneur potentiel. 

Du coté des bonnes nouvelles, le groupe a confirmé sa prévision d'un bénéfice d'exploitation (Ebit) d'un milliards d'euro pour son exercice après avoir enregistré un Ebit de 802 millions d'euros sur les neufs premiers mois de l'année. 

Le titre se distingue à la baisse à la bourse de Francfort et recule de 2,88%, à 16,36 euros.
 
 
 
MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :