Mais pourquoi les Chinois sont-ils fous de bitcoins ?

 |   |  516  mots
Les cours sont certainement très volatils quand on est au cœur de la tempête, mais c'est précisément cette volatilité qui offre des opportunités d'arbitrage à court terme.
Les cours sont certainement très volatils quand on est au cœur de la tempête, mais c'est précisément cette volatilité qui offre des opportunités d'arbitrage à court terme. (Crédits : Reuters)
Le bitcoin connaît un succès fulgurant auprès des spéculateurs chinois, qui exacerbent la volatilité des cours de la monnaie virtuelle et ne semblent guère dissuadés par la récente mise en garde des autorités.

Le bitcoin joue au yoyo. Alors est-ce le moment d'investir ou mieux vaut-il attendre que le cours se soit stabilisé? Pour un spéculateur shanghaïen de 27 ans, cité par l'AFP, cela ne fait aucun doute:

"Les cours sont certainement très volatils quand on est au cœur de la tempête, mais c'est précisément cette volatilité qui offre des opportunités d'arbitrage à court terme". "Les risques vont de pair avec les opportunités".

Il faut dire que cette "e-monnaie", inventée en 2009 par un informaticien anonyme qui souhaitait créer une monnaie ne dépendant d'aucune banque centrale ou institution financière, n'est adossée à aucune activité réelle.

BTC China, la plus grande plateforme d'échanges du monde

Pourtant, le bitcoin a pris son essor de façon fulgurante cette année en Chine, au point de faire de BTC China, fondée en 2011, la plus grande plateforme d'échanges du monde, avec un volume de transactions de 1,8 million d'unités en novembre.

Son cours a même explosé, passant de 82,29 yuans (9,80 euros) au 1er janvier 2013 à un sommet de 7.588,88 yuans le 30 novembre (904 euros)... voyant ainsi sa valeur multipliée par 92 en onze mois.

De quoi contribuer à doper le renchérissement général de la monnaie électronique: le bitcoin a dépassé fin novembre la barre des 1.000 dollars pour la toute première fois, contre environ 200 dollars un mois auparavant.

A tel point que "les échanges sur le bitcoin ont contribué à générer une bulle spéculative", avertit Ding Zhaoyong, professeur de finances à l'Université du Jilin, cité par l'AFP. Avant de rappeler:

"Son inventeur n'a prévu aucun actif garantissant la valeur des bitcoins, donc si la bulle éclate, tout ce qu'il vous reste est une suite de chiffres sans valeur"

Une bulle spéculative

Une perspective qui ne semble pas dissuader les investisseurs chinois, pour qui les alternatives ne sont pas légion: les restrictions sur les achats immobiliers sont de plus en plus strictes, les Bourses chinoises ne génèrent que de maigres profits et les banques proposent des taux d'intérêts dérisoires, tandis que les autorités contrôlent étroitement les flux de capitaux hors de Chine.

D'ailleurs, pour Bobby Lee, directeur de BTC China, ancien ingénieur de Yahoo, cette monnaie virtuelle constitue "une classe d'actifs internationale" aux côtés de l'or, des actions et de l'immobilier:

"Le bitcoin va devenir (un investissement) populaire, j'en suis persuadé, et nous avons bon espoir d'encourager son développement en Chine"

La banque centrale chinoise a cependant estimé la semaine dernière que les bitcoins "n'ont pas de cours légal" - tout en rappelant que les particuliers étaient libres d'en acheter et d'en vendre "à leurs propres risques".

Des risques qui ont justement été mis en lumière le mois dernier quand une plateforme d'échanges électroniques immatriculée à Hong Kong a fermé sans préavis, ses clients chinois voyant s'évaporer quelque 20 millions de yuans (2,43 millions d'euros).

Pour aller plus loin: comment acheter ses cadeaux de Noël (ou une pizza) avec des bitcoins

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/07/2014 à 18:51 :
poker menteur ou roulette electronique ?
a écrit le 10/12/2013 à 20:02 :
"une classe d'actifs internationale" aux côtés de l'or, des actions et de l'immobilier ?? Même s'il est vrai que tout placement comporte des risques, dont celui de perdre sa mise, il est fort improbable que l'or ou l'immobilier tombre au zéro absolu étnat donné qu'on aura quand ême quelque chose de palpable en case de déroute complète. Ce bitcoin qui ne repose sur absoulument rien est du vent pur et dur :-) Je rcois plutôt que les Chinois en sont friands en raison du contrôle des changes qui limite la possibilité de diversification de leurs actifs.
a écrit le 10/12/2013 à 12:19 :
Meme si le bitcoin est ultra speculatif, dire qu il n est pas adosse a une activite reelle est aussi vrai (ou faux) que pour le dollar ou l euro. Qaund la FED ou la BCE emet des euros, ils ne corresponde a rien. et en cas de probleme, ils peuvent aussi fermer les banques (cf chypre ou l argentine)
Réponse de le 22/01/2014 à 10:49 :
mais quand le cours passe en un mois de 200 euros à... 1000..... ça sert plus à masquer des gains illicites ou non déclarés, qu'à autre chose....... il faut toujours se méfier de ce qui monte au ciel...... ça n'empêcjhe qu'il y a, ou qu'il y a eu de vraie possibilité d'enrichissement, mais sur rien......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :