L'obsession du bien-être

 |   |  407  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

Nous sommes obsédés par notre bien être. Et à une époque de croissance économique structurelle plus faible, c'est devenu une des premières, si ce n'est la première préoccupation. Depuis des années, des économistes, des organisations et même des États militent pour une mesure de ce bien être économique. Le BCG vient de publier son rapport sur le sujet et son classement des pays.

JE VEUX VOUS PARLER DE BIEN ETRE

Parce que c'est devenu une obsession aujourd'hui et que ça le sera encore plus demain. Et la société de conseil, le Boston Consulting Group, a publié son rapport sur le bien être économique dans le monde. Avec un classement de 148 pays. Vous savez que régulièrement de Stigiltz au Bhoutan, on nous explique qu'il faut arrêter de regarder le PIB, que c'est un indicateur de croissance totalement dépassé et qu'il faut au contraire se concentrer sur des indices plus larges. C'est ce que fait le BCG en se basant sur dix critères qui intègrent les inégalités de revenus, l'éducation ou encore la santé au-delà des traditionnels inflation, production ou revenu.

AND THE WINNERS ARE

Vous devinez qui sont les grands gagnants de ce classement... des pays où il fait très froid. Sans surprise l'Europe du Nord rafle toutes les premières places derrière le numéro 1, la Finlande. Dans le top ten, on a 9 pays européens et Singapour. Et tout en bas du classement on trouve des pays d'Afrique avec la République de Centrafrique en lanterne rouge. Les grands pays émergents progressent mais ont encore un long, très long chemin à faire. Quant à la France elle est dans le top 20, en fin de peloton, très loin de l'Allemagne et sa position s'est sensiblement détériorée depuis les derniers classements

DES CLASSEMENTS ANECDOTIQUES ?

Non. Je ne suis pas d'accord. Je crois au contraire qu'à l'ère de la lutte pour l'environnement, de la crainte de l'accroissement des inégalités, de l'obsession pour la santé, ces indicateurs de bien-être sont de plus en plus fondamentaux. Plus personne ne veut d'une croissance folle mais déséquilibrée : regardez le virage de la Chine. Nous sommes entrés dans les pays développés dans une longue période...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :