Le bonus allemand

 |   |  343  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

L'Allemagne est confrontée à un problème que beaucoup de pays aimeraient avoir. La situation de l'Allemagne est très particulière. Compte tenu de la force de l'économie et des réformes structurelles qui ont été faites et ont permis de réduire de façon substantielle les dépenses publiques, l'Allemagne se paie le luxe d'afficher un surplus budgétaire important.

UN SURPLUS BUDGÉTAIRE...
Un surplus budgétaire, on a oublié ce que c'était depuis 40 ans, c'est quand on dépense moins qu'on gagne. Ce qui est le cas de l'Allemagne. Et en plus ça va durer. L'Allemagne devrait connaître une longue période de surplus budgétaire. Il y a donc de l'argent en trop. Et le problème c'est que cet argent il faut l'utiliser.

SUJET DE NÉGOCIATION
En quoi est-ce un problème ? Vous savez que nous sommes en pleine négociation pour la formation d'une nouvelle coalition et si l'Europe et la politique d'immigration sont deux thèmes centraux, l'utilisation des fruits de la croissance et de la bonne gestion fait l'objet de débats passionnés. Le paradoxe c'est que le prochain gouvernement, qu'on n'arrive pourtant pas à former, va démarrer avec cet énorme bonus. Généralement quand un gouvernement arrive, il doit mener une politique restrictive car il découvre des déficits toujours plus importants que ceux qui ont été affichés. Là ce sera tout le contraire. Il y a de l'argent, beaucoup d'argent, et chaque parti ne manque évidemment pas d'idées pour l'utiliser.

UN RÊVE...
Quelles sont les grandes tendances ? Baisse des impôts évidemment pour les libéraux, baisse des impôts aussi pour les sociaux-démocrates mais uniquement pour les bas salaires, augmentation des allocations familiales et plus de mesures pour la famille pour les conservateurs, focalisation sur la lutte pour l'environnement et sur les budgets comme l'éducation pour les Verts. Chacun y va...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2017 à 19:40 :
"Qui paie ses dettes s'enrichit" : je serais le prochain chef de gouvernement allemand je rembourserai toutes les dettes du pays. Dettes à 0 % du PIB !Imaginez ensuite les marges de manœuvres qui se dégageraient pour préparer l'avenir !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :