Le tournant pour l'économie et les marchés

 |   |  337  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Nous sommes à un tournant.

Trump va devoir choisir.

La guerre commerciale.

Ou les marchés.

En mai, les marchés ont décroché.

De 6%.

Mais ce n'est encore qu'une correction après la flambée de début d'année.

Trump a entre les mains l'évolution de l'économie et des marchés.

Pour l'instant il a choisi la guerre commerciale.

Mais on connaît sa sensibilité à l'évolution de Wall Street.

LA STRATÉGIE DE TRUMP
Trump déroute
Encore et toujours.
On s'attendait à ce qu'il signe un accord commercial avec la Chine pour afficher une victoire et satisfaire ses électeurs et les marchés.
Il a choisi l'affrontement.
Un affrontement de plus en plus rude.
Personne ne s'attendait à ce qu'il prenne le risque de déstabiliser les constructeurs américains et les marchés en s'attaquant au Mexique.
Il a opté là encore pour la stratégie des droits de douane pour combattre l'immigration illégale.

PLUS PERSONNE...
ne se risque donc à prévoir son prochain move.
On lui a souvent reproché de ne raisonner qu'à très court terme mais ses décisions sur la Chine et le Mexique sont très négatives sur le court terme.
Il va annoncer sa candidature et lancer sa campagne le 18 juin.
Et il va devoir choisir : le court terme ou le long terme, la guerre ou les marchés.

LA RÉPLIQUE CHINOISE
La Chine fourbit ses armes.
Une augmentation de droits de douane sur 60 milliards de dollars d'importations américaines mais la portée de cette arme est limitée du fait de la faiblesse des importations américaines.
Il lui reste sa monnaie et son stock d'emprunts d'État américains mais on a vu que l'utilisation de cette arme était complexe.
Et elle peut mener la vie encore plus dure qu'à l'habitude aux entreprises américaines.
Elle va donner la liste des entreprises "blacklistées"...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2019 à 12:54 :
"On lui a souvent reproché de ne raisonner qu'à très court terme"...euh, on lui reproche surtout de ne PAS raisonner. D'être tout le temps dans l'impulsivité, la réaction et très peu dans la réflexion. En fait, au lieu de regarder Trump avec des yeux quasi admiratifs, les journalistes feraient mieux d'expliquer comment la force de frappe du dollar et la résillience de l'économie américaine permettent à Trump de faire tout et (surtout) n'importe quoi sans que ça prête à conséquence. Pour l'instant, car tout roi du monde qu'il soit il ne pourra pas éternellement gripper la machine économique et sapper les fondamentaux US sans que cela prête à conséquence.
a écrit le 03/06/2019 à 12:23 :
"Et il va devoir choisir : le court terme ou le long terme, la guerre ou les marchés."

Comme c'est mignon... mais complètement faux et ce serait grotesque qu'il fasse un choix. Vous savez parfaitement qu'il fera ce qu'il a toujours fait à savoir les deux, sa puissance politique est telle qu'il peut jouer sur les deux tableaux à la fois sachant qu'une bonne part de la finance américaine est derrière lui car la finance américaine sait qu'elle sera récompensée de son soutient contre la Chine connaissant parfaitement le "deux tu l'auras peuvent valoir dix fois plus qu'un "tiens".

L'Amérique ne se bat pas pour de vulgaires parts de marché supplémentaires, elle en a les principales, mais pour la conservation de sa suprématie dans les décennies futures, sa pensée à long et très long terme tout en exposant aux benêts mondiaux une pensée au ras des pâquerettes est d'une efficacité redoutable et tellement belle à voir qu'avouez qu'il soit dommage de faire semblant de ne pas regarder hein... :-)

"LA RÉPLIQUE CHINOISE"

NE peut pas faire grand chose si ce n'est sauver les apparences et heureusement grâce à sa compromission avec l'oligarchie européenne qui ne sait faire que ça, elle a apprit à sauver les apparences.

"CRISE POLITIQUE EN ALLEMAGNE"

Mais bon sang où est ANgela Merkel la dirigeante de ce pays !? Elle ne s'est faite réélire que pour être une dirigeante fantoche ? -_-

"Achever la droite, bigre..."

Ah yen a ils sont à fond dedans hein !? ^^

"L'occasion de se souvenir que la Chine est une dictature."

ET de se souvenir de tout ces dirigeants mondiaux, dont américaisn et français systématiquement, au moins les allemands font moins la leçon de ce côté là, qui allaient "discuter des droits de l'homme" en Chine parce que ce n'était plus possible !

ET c'est vrai que les chinois ont fait une énorme concession grâce au courage et à la puissance politique exemplaire de nos dirigeants: Dorénavant l'Etat chinois ne fait plus payer les balles qui exécutent leurs prisonniers par la famille ! Bravo belle avancée en 40 ans ! :D

"Un fonds qui investit dans la lutte contre le vieillissement"

Rassurez nous surtout, rien à voir avec la nouvelle vague alarmante de transhumanisme ?

"BFMTV a fait un carton d'audience avec la diffusion de la finale de la Ligue des Champions"

Tu m'étonnes, BFM télé qui est obligée de diffuser une véritable information ça ne se rate pas hein !? ^^ Notons tout de même que 4 clubs anglais ont monopolisé les finales de deux coupes européennes. J'aime bien le dire...

"Yannick Jadot est devenu la nouvelle coqueluche"

LE déclin européen continue.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :