Budget : le PS doute de la baisse du déficit en 2011

 |   |  320  mots
Copyright Reuters
.

À la veille de la présentation ce mercredi en Conseil des ministres du projet de loi de finances rectificative et de son examen par la commission des Finances de l'Assemblée nationale, les députés socialistes ont exprimé, chiffres à l'appui, leur doute sur la capacité du gouvernement à atteindre son objectif de réduction du déficit public cette année. Critiquant la procédure « peu respectueuse du travail parlementaire » qui consiste à « faire examiner en commission demain un texte quelques heures après qu'il a été présenté en Conseil des ministres », selon le député PS, Pierre-Alain Muet, le groupe socialiste a demandé à ce que « le plan d'aide à la Grèce et le plan de rigueur soient disjoints ». Il a décidé de s'abstenir sur le plan d'aide à la Grèce, a précisé Jérôme Cahuzac, le président PS de la commission des Finances de l'Assemblée, mais « votera contre un plan de rigueur qui ne supprime pas les niches les plus inefficaces » pourtant épinglées par le récent rapport de l'Inspection générale des Finances.

Critiquant une politique qui aura pour effet de « casser la croissance » et dépourvue de mesures de soutien à l'emploi et à l'investissement, Jérôme Cahuzac a rappelé que, hormis la taxation des contrats de complémentaires santé, la plupart des mesures présentées ce mercredi dans le collectif budgétaire avaient déjà été proposées par le groupe socialiste par voie d'amendements lors des débats budgétaires précédents (lire également page 29). Surtout, citant de récents chiffres qui lui ont été transmis par les services de Bercy, il a indiqué que le déficit de l'État s'élevant à fin juillet 2011 à 83 milliards d'euros contre 85 milliards sur les sept premiers mois de l'année dernière, l'intangibilité des objectifs du gouvernement de réduction du déficit public à 5,6 % du PIB (contre 7,1 % en 2010) était « douteux ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :