Attentats : ce qu'il faut retenir du discours de François Hollande devant le Congrès

[ Discours intégral ] Augmentation des moyens des forces de sécurité et de justice, prolongation de l'état d'urgence, modification de la Constitution, le président de la République a présenté, face au élus de l'Assemblée et du Sénat réunis en Congrès, les initiatives et mesures qu'il estime nécessaires en ce temps de "guerre".

6 mn

Le président de la République a néanmoins souligné la nécessité d'adopter un régime constitutionnel d'état de crise face à cette guerre d'un autre type.
Le président de la République a néanmoins souligné la nécessité d'adopter "un régime constitutionnel d'état de crise" face à cette guerre d'"un autre type". (Crédits : REUTERS/Philippe Wojazer)

Devant le Congrès réuni lundi 16 novembre à Versailles à la suite des attentats terroristes qui ont frappé Paris vendredi, le président de la République François Hollande a annoncé, après la tenue d une minute de silence en hommage aux victimes, une série de mesures et d'orientations pour "cette guerre qui a commencé depuis plusieurs années" face à laquelle "il faudra du temps et nous armer de patience autant que de dureté".

Prolonger l'état d'urgence

"J'ai décidé que le Parlement serait saisi dès mercredi d'un projet de loi prolongeant l'état d'urgence pour trois mois", a annoncé le chef de l'État, après avoir de nouveau déclaré que "la France est en guerre".

"Il sera proposé au Parlement d'adopter un régime juridique complet" pour "l'assignation à résidence et les perquisitions administratives", deux mesures exceptionnelles prévues par la loi du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence, afin de prévenir de nouveaux actes terroristes.

Adapter l'arsenal légal

Le président de la République a néanmoins souligné la nécessité d'adopter "un régime constitutionnel d'état de crise" face à cette guerre d'"un autre type".

"ll s'agit de disposer d'un outil pour prendre des mesures exceptionnelles sans compromettre l'exercice des libertés publiques", a-t-il dit.

Il a ainsi demandé à "pouvoir déchoir de sa nationalité française un individu condamné pour une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou un acte de terrorisme, même s'il est né Français, dès lors qu'il bénéficie d'une autre nationalité", ainsi qu'à pouvoir interdire de territoire un binational "s'il représente un risque terroriste". Le chef de l'État souhaite également faciliter les mesures d'expulsion pour "les étrangers qui représentent une menace grave" pour la sécurité du pays.

Des milliers de postes créés pour les force de sécurité et la justice

"Nous devons renforcer de façon substantielle les moyens dont disposent nos forces de sécurité et la justice", a déclaré François Hollande.

Il a ainsi annoncé la création de 5.000 emplois d'ici 2 ans dans la police et la gendarmerie, de 2.500 postes supplémentaires pour l'administration pénitentiaire ainsi que pour les services judiciaires, et de 1.000 postes pour les douanes. Toute nouvelle réduction d'effectifs au ministère de la Défense est également suspendue.

Les décisions budgétaires seront prises lors de la loi de finances 2016 et "se traduiront par un surcroît des dépenses que j'assume", a argué le président de la République, estimant que "dans ces circonstances, [...] le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité".

Ce renforcement de moyens doit permettre une meilleure lutte contre les trafics d'armes, dont "les peines doivent aussi être significativement alourdies". Par ailleurs, le chef de l'État a appelé à "un examen approfondi" des conditions dans lesquelles les policiers peuvent faire usage de leurs armes, notamment dans le cadre de la légitime défense.

Intensifications des opérations en Syrie

"Le terrorisme, nous le combattons partout où des Etats sont menacés dans leur existence même."

"Aujourd'hui il faut plus de frappes, nous en faisons. Plus de soutien à l'opposition anti-Daech, nous l'apportons", a souligné François Hollande, alors que dix chasseurs-bombardiers français chasseurs ont détruit dimanche deux sites tenus par Daech, à Rakka (Syrie).

"Le porte-avion Charles de Gaulle appareillera jeudi, pour la Méditerranée orientale, ce qui triplera nos capacités d'action", a rappelé le chef de l'État.

La lutte contre le terrorisme, une cause internationale

Le chef de l'État a déclaré avoir demandé au Conseil de sécurité de l'Onu (France, Russie, Etats-Unis, Royaume-Uni, Chine) de se réunir dans les meilleurs délais afin  d'adopter une résolution marquant la volonté commune de lutter contre le terrorisme.

"La nécessité de détruire Daech constitue un sujet commun à toute la communauté internationale. La communauté internationale est encore trop divisée et trop incohérente. La France le dit depuis le début du conflit", a-t-il martelé.

"Je rencontrerai dans les prochains jours le président Obama et le président Poutine pour unir nos forces et atteindre un résultat qui, pour l'instant, est encore renvoyé à trop longtemps", a-t-il déclaré. "La France parle à tous, à l'Iran, à la Turquie, aux pays du Golfe", a souligné le chef de l'Etat.

Améliorer le contrôle des armes dans l'UE

"Il est impératif que des demandes depuis longtemps exprimées par la France trouvent une traduction rapide. Je pense notamment à la lutte contre le trafic d'armes qui appelle des textes européens urgents. Je pense aussi au PNR européen. Voilà nos exigences", a détaillé le président de la République.

Le PNR (Passenger Name record) est un échange des fichiers des passagers aériens. Pour l'heure inexistant en France -il aurait dû être opérationnel en septembre-, il doit permettre au gouvernement d'interdire à des citoyens français de quitter le territoire afin d'empêcher le départ des candidats au Djhad en Syrie.

Les élections régionales maintenues

Après que les candidats aux élections régionales de tous les partis ont suspendu leur campagne, François Hollande a par ailleurs rejeté un report des élections régionales.

"La vie politique elle même doit retrouver son droit, c'est notre devoir", a-t-il déclaré.

     | Lire Élections régionales : le mode d'emploi du scrutin

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 39
à écrit le 17/11/2015 à 13:11
Signaler
il faut surtout retenir que pour hollande c'est une aubaine inespérée : - la possibilité de se mettre au centre et d'occulter tous les autres, le roi reçoit ses sujets à versailles .. - l’opportunité de faire taire toute contestation ou critiqu...

à écrit le 17/11/2015 à 11:49
Signaler
Les marxistes ont toujours été dans l'erreur, ils sont créés et soutenus pour ça. On attend d'eux un chaos propice à des bonnes affaires. Bien entendu les erreurs ne pouvant perdurer on escompte ensuite qu'ils corrigent, eux seuls, car la haine et l'...

à écrit le 17/11/2015 à 8:24
Signaler
Les terroristes qui reviennent de Syrie seront massacrés par la population. Qu'ils le sachent. Non, le seul avenir de ces gens-là est la mort en martyr en Syrie. Nous n'en voulons pas chez nous.

à écrit le 17/11/2015 à 7:57
Signaler
Un taux de TVA quasi nul sur le mercurochrome. Courage, vous pouvez le faire. Ce n'est pas hors de votre portée M. Le President.

à écrit le 17/11/2015 à 7:52
Signaler
Et à ne pas faire d'amalgame. Il faut de la justice sociale et l'embauche immédiate de 6000 éducateurs de rue en contrat de dégénération afin d'aider les djihadistes à déposer poliment les armes. Pourquoi on ne peut encore défiler avec nos pancar...

le 17/11/2015 à 9:16
Signaler
Le contrat préféré de El Khonnery

à écrit le 17/11/2015 à 7:28
Signaler
Le problème vient de l'intérieur de la France : les combattants islamistes ont des papiers Français et sont en France ! C'est un problème intérieur (les militaires fouillent et perquisitionnent en France). Alors, on continue l'immigration massive et ...

à écrit le 17/11/2015 à 7:27
Signaler
Il faut retenir surtout , qu'une démission serait souhaitable ....pour arrêter cette guignolade socialiste tragique.....

à écrit le 17/11/2015 à 6:47
Signaler
Hollande:une main en gélatine dans un gant de velours.

le 17/11/2015 à 7:59
Signaler
Qui a supprimé la double peine ? Qui a réduit le nombre de policiers et de militaires ? Qui n'a pas expulsé les étrangers en situation irrégulière ? Qui n'a pas rétabli les contrôles au frontières ? UMP = PS = UMPS. C'est bien pour celà que l'on en e...

à écrit le 17/11/2015 à 6:17
Signaler
... le refus du port d'armes aux policiers hors service durant l'état d'urgence...? Quelle stupidité de la part de nos dirigeants, le problème en France n'est il pas nos politiques et leur langue de bois ! Perso, je ne supporte plus que l'on parle ...

à écrit le 16/11/2015 à 22:37
Signaler
On dirait qu'on a déjà entendu la même chose en mois de janvier de cette année, mais rien c'est passé et cette fois ci....

le 17/11/2015 à 11:51
Signaler
Des images en boucle de bombardiers qui décollent, un discours très politique: il y a urgence, il faut sauver les élections régionales, et après .....

à écrit le 16/11/2015 à 22:19
Signaler
En faite je me sens autant protégé qui les 13 au matin... Pauvre France.

à écrit le 16/11/2015 à 20:30
Signaler
j ai confiance a nouveau en vous Monsieur le President....Merci M. Hollande!!!!

le 16/11/2015 à 21:32
Signaler
Euh.... tu n'as pas l'impression d’être tout(e) seul(e) ??? Il n'y a que toi pour trouver des circonstances atténuantes au Gvt !!! Comme par hasard...maintenant les assaillants étaient connus des services de renseignements pour radicalisation, et i...

le 16/11/2015 à 21:55
Signaler
Mais quand même, pensez à consulter à plus vite.

à écrit le 16/11/2015 à 20:28
Signaler
Ils sont vachement crédibles le président, le premier ministre et sa clique. Celà fait 40 ans qu' UMP et PS ont pour politique la libanisation et la destruction de la France !

le 17/11/2015 à 10:31
Signaler
Oui mais ça fait 40 ans que les français continuent à voter pour eux. On a que les hommes politiques qu'on mérite.....! Si j'ai le choix entre la peste et le choléra, je vais à la pêche car je ne veux en aucun cas participer aux élections de ces l...

à écrit le 16/11/2015 à 20:15
Signaler
Assez de mots, de récupérations politique, de reculades, de non applications des lois existantes, de couardises, de compromis avec les pays qui financent ces barbares, de semblants pour rassurer le peuple tel que le mot guerre alors que l'on ne dispo...

à écrit le 16/11/2015 à 19:57
Signaler
Je vais en rajouter sur les commentaires: L'analyse de comment les terroristes sont passées n'est pas faite que l'on nous annonce déjà que nos libertées vont trinquer et que nous allons pouvoir payer plus de forces de sécurité. Bref les remédes ...

à écrit le 16/11/2015 à 19:49
Signaler
Albert Einstein disait en : on ne résout pas un problème avec ceux qu'il avec l'on créé. En d'autres termes on ne transforme pas un âne en cheval de course.

à écrit le 16/11/2015 à 19:47
Signaler
Encore des réductions de liberté probable pour l'immense majorité des sans dents sous prétexte de combattre le terrorisme j'ai des difficultés à croire à la volonté d'agir de nos politiques .....

à écrit le 16/11/2015 à 19:21
Signaler
"J'ai décidé que le Parlement serait saisi dès mercredi d'un projet de loi prolongeant l'état d'urgence pour trois mois", et pourquoi pas jusqu'aux calendes grecques ! Comme ça on peut faire passer des tas de trucs sur le dos des attentats, minable. ...

le 16/11/2015 à 20:32
Signaler
Trop nul ton discours. Hollande a raison, nous n avons pas le choix.

à écrit le 16/11/2015 à 19:17
Signaler
Bon en résumé on va tout changer ! Modifions la constitution Oui Allons y, créons des apatrides... Condamnons à L'Exil... Au Biribi ça n'a aucun sens !!! Là où il faut intégrer discuter ouvrir une populations à nos moeurs on répond par une dé...

à écrit le 16/11/2015 à 19:13
Signaler
Ce qu'il y a de curieux chez nous, c'est qu'à chaque fois qu'il y a un problème aussi crucial soit-il, on veut modifier la Constitution ? Aux USA il ont une Constitution depuis 1787, il ne leur vient jamais à l'esprit de la modifier ou de la changer.

à écrit le 16/11/2015 à 18:50
Signaler
Le Budget de la Défense Nationale est épuisé : c'est le Chef d'Etat Major des Armées, qui l'a déclaré à la Commission de La Défense de L'Assemblée Nationale en Oct. Les matériels et hommes sont bien déplacés, pour la " com " mais immobilisés. Moins d...

à écrit le 16/11/2015 à 18:50
Signaler
Mon premier commentaire est qu'il met l'UE en seconde ligne ."Vous ne m'avez pas aidé ,donc maintenant la France joue en solo ".Secundo ,Mr Valls il va falloir se remuer les puces ,car vous avez du boulot qui vous attend .Et tertio ,vous ,musulmans f...

à écrit le 16/11/2015 à 18:43
Signaler
Y a pas mieux pour nous faire comprendre qu'ils sont consternés , l'auto radio à fond dans les voitures , je crois que l'on est loin de comprendre .

à écrit le 16/11/2015 à 18:37
Signaler
Sidérant ! Il faut maintenant modifier la constitution pour que M. Hollande et son gouvernement puissent agir efficacement contre le terrorisme (sanctions sur la nationalité....!) En creux, M. Hollande n'a pas pu agir contre le terrorisme, et empêc...

le 16/11/2015 à 19:17
Signaler
C'est un peu ce que je viens d'écrire. Vous avez raison, il faut donc faire très attention aux modifications qu'on proposera et si elle sont nécessaires et utiles. C'est surtout de la poudre aux yeux pour tout le monde.

le 16/11/2015 à 20:40
Signaler
C est bien trop facile d etaler des" ils ont pas fait ceci ou cela... cest a cause de..."Trop nul ce discours. Lui au moins il agit et j ai vraiment confiance en mon president....oui les francais vont apprecier que l on agisse autrement que par la cr...

le 17/11/2015 à 0:15
Signaler
@ Crissi : Vous avez confiance et c'est bien, car c'est son souci prioritaire pour 2017. Mais de grâce, économisez votre argent au moins pour essayer de vous acheté un deuxième demi-cerveau. Il vous permettra peut être d'entrevoir la responsabilit...

à écrit le 16/11/2015 à 18:32
Signaler
- encore des discours. Toujours des discours. Des discours pour tous et par tous les temps. - ça a dû coûter au moins un demi million d'euros pour faire ces discours devant tous ces élus nombrilistes et vénaux. - des lois supplémentaires histoire ...

le 16/11/2015 à 20:46
Signaler
Trop nul ce discours FeNeu....Bon sang que faut il qu il fasse pour convaicre ue nous devons agir fermement si l on ne veut pas vivre comme des rats...me fou du prix que cela coute, moi je veux pouvoir continuer a etre libre de sortir, jouir de la v...

à écrit le 16/11/2015 à 18:20
Signaler
Réviser la constitution ??? En quoi est ce utile, il y a déjà tout les instruments législatif pour lutter contre le terrorisme !!!

à écrit le 16/11/2015 à 18:20
Signaler
@ BONSOIR : comme d'habitude BLA BLA BLA BLA qu'il commence par arrêter les pays qui soutiennent les terroristes amis de M. HOLLANDE mais il faut choisir entre le carnet de commandes et la sécurité des français ! HOLLANDE GO HOME DEHORS DEMIS...

à écrit le 16/11/2015 à 18:16
Signaler
Très subtil cette manière de forcer la main a tout "ce petit monde" en prenant l'opinion publique internationale comme témoin, si en plus, il obtient des crédits, une ferveur et une création d'emploi, il pourra obtenir un renversement de la politique...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.