COVID-19 en 24h : CAC 40 à -1,39%, librairies essentielles, Israël...

 |  | 1416 mots
Lecture 9 min.
(Crédits : CORINNA KERN)
Les politiques « d'helicopter money », mises en place par les États pour éteindre les cendres des entreprises confinées du Covid, sont-elles en train de montrer leurs limites ? Sur la semaine, les pertes du CAC 40 - qui a clôturé à -1,39% ce vendredi - atteignent 1,20%. La tension se poursuit sur le marché obligataire. Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

L'INFO À SUIVRE - Les marchés refluent face à la montée des taux

La Bourse de Paris a terminé en nette baisse de 1,39% vendredi, pénalisée par un rééquilibrage en faveur des obligations d'État, qui ont vu leurs rendements fortement augmenter ces derniers jours en raison d'anticipations d'inflation à la hausse.

L'indice CAC 40 a reculé de 80,67 points pour finir la séance à 5.703,22 points, au lendemain d'une baisse de 0,24%. Ses pertes sur la semaine atteignent 1,20%, mais il reste en hausse de 2,76% depuis le 1er janvier.

Nous assistons à un "mouvement de rééquilibrage, une phase de consolidation" sur l'indice parisien estime auprès de l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille à Mirabaud France.

"Le marché prend conscience qu'il y a un vrai risque d'une nouvelle hausse sur les taux longs, d'autant que le seuil de 1,50%" pour le taux d'emprunt à dix ans aux États-Unis "est fondamental car il correspond au rendement des actions", complète-t-il.

Avec la hausse des taux d'emprunt, un basculement s'opère vers le marché obligataire, qui offre des rendements supérieurs à ceux des actifs risqués.

« Même les investisseurs les plus optimistes se demandent si l'inflation est vraiment sous contrôle », commente Ipek Ozkardeskaya, analyste pour Swissquote Bank.

Fed Jerome Powell réserve fédérale

Le patron de la Banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell a ré affirmé que l'inflation ne retrouverait pas avant trois ans des niveaux autour de 2%.

Lire aussi : La hausse des taux d'emprunt d'État inquiète les marchés obligataires

LE CHIFFRE - Les bénéfices du CAC 40 divisés par deux en 2020

 "Annus horribilis": la crise sanitaire et les multiples restrictions qui ont entravé l'activité économique à travers le monde ont divisé par plus de deux les bénéfices des groupes du CAC 40 en 2020, qui ont toutefois connu un meilleur second semestre que le premier.

Les 35 sociétés de l'indice phare de la Bourse de Paris qui ont déjà publié leur résultats ont accumulé au total un peu plus de 32 milliards d'euros de bénéfices l'an passé, selon un décompte provisoire réalisé vendredi. Cela représente un repli de 56% par rapport à 2019, alors que le pic avait été atteint en 2017, avec 96,6 milliards d'euros.

Total preoccupe par la situation en birmanie

Sur les 35, 28 sont restées bénéficiaires, tandis que quatre ont basculé dans le rouge, dont Total et Société Générale.

Lire aussi : Nouveau regain d'optimisme en Bourse, le CAC 40 flirte avec les 5.500 points

LA PHRASE - « Les librairies sont des commerces essentiels. Cela n'a jamais fait aucun doute » (la ministre de la Culture Roselyne Bachelot)

Les librairies ont rejoint la liste des commerces dits essentiels et pourront rester ouvertes en cas de confinement le week-end, selon un décret publié au Journal officiel.

« Les librairies sont des commerces essentiels. Cela n'a jamais fait aucun doute » Roselyne Bachelot

Les librairies pourront ouvrir les samedis et dimanche entre 6H00 et 18H00, précise ce décret, alors que les villes de Nice et Dunkerque s'apprêtent à vivre leurs premiers week-ends confinés. Lors du confinement de novembre, les librairies avaient seulement été autorisées à vendre sur leur seuil des ouvrages réservés par les clients en « click and collect ».

Lire aussi : Pour les commerces dits "non essentiels", l'heure de la réouverture et de l'appréhension

LE GRAPHIQUE - Les Français gonflent leur épargne

Le revenu (disponible brut) des ménages au dernier trimestre de l'année 2020 a atteint 380,1 milliards d'euros, soit 1% de plus qu'au troisième trimestre 2020. Il progresse très lentement, alors que l'épargne de son côté a de nouveau explosé.

L'épargne des Français avait en effet atteint des sommets au deuxième trimestre (100 milliards d'euros), lors de la première vague du Covid, puis avait dégonflé au troisième trimestre. La recrudescence du nombre de cas et l'arrivée de la deuxième vague a de nouveau entrainé les Français vers l'épargne, avec 84,3 milliards d'euros mis de côté. Le taux d'épargne atteint ainsi 22,2% au dernier trimestre 2020.

Afin de pouvoir comparer l'évolution de l'épargne brut et du revenu disponible brut, le premier trimestre 2012 a été pris en indice base 100 puis l'évolution a été calculée à partir de cette base.

Made with Flourish

EN RÉGIONS - Campagne massive de tests en Auvergne-Rhônes-Alpes

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé le lancement dès la semaine prochaine d'une campagne de tests massive visant 100.000 lycéens, a déclaré le président LR de la région Laurent Wauquiez. Il a aussi annoncé le lancement d'une opération d'enquête épidémiologique dans des écoles, collèges et lycées de la région.

Ces tests PCR seront effectués en partenariat avec une cinquantaine de laboratoires dont le personnel viendra effectuer les prélèvements sur la base du volontariat et avec l'accord des familles, précise-t-il.

Lire aussi : Cessons de mégoter sur les tests de dépistage en France

Saint-Martin veut lever les motifs impérieux

Le conseil exécutif de la Collectivité de Saint-Martin a demandé au gouvernement et au ministre de l'Outre-mer Sébastien Lecornu de lever les motifs impérieux pour les voyages à destination de Saint-Martin.

Dommages assures a saint-martin et saint-barthelemy evalues a 1,2 milliard d'euros

Les élus du conseil exécutif de l'île antillaise estiment qu'il est indispensable « de tenir compte de l'importante et structurelle dépendance de l'économie saint-martinoise au secteur du tourisme ».

Le président de la Collectivité de Saint-Martin Daniel Gibbs et la totalité du conseil exécutif demandent au gouvernement d'envisager une perspective d'ouverture totale du territoire aux « visites d'agrément et d'affaires dès le mois de mars ».

Lire aussi : ZOOM Le tourisme en trois graphiques: 1,3 million de salariés face au choc du Covid-19

 À L'ÉTRANGER - Repli du PIB suisse

Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse s'est contracté de 2,9% en 2020, selon une première estimation provisoire du ministère suisse de l'Économie. Ce recul est inférieur aux anticipations, malgré un tassement de la reprise au quatrième trimestre.

Par comparaison, ce repli est plus marqué qu'après la crise financière de 2008, la contraction s'étant alors chiffrée à 2,1%, a souligné le Secrétariat d'État à l'Économie (Seco) dans un communiqué.

Avec la pandémie, le secteur des services a « été frappé de plein fouet », a souligné le ministère, tandis que la consommation privée a connu « une baisse historique ».

Lire aussi : La Banque mondiale prévoit une croissance du PIB de 4% en 2021

Hausse des revenus des ménages américains

Les revenus des ménages américains ont bondi de 10% en janvier par rapport à décembre, une hausse exceptionnellement élevée grâce aux chèques versés aux foyers et aux allocations chômage étendues dans le cadre du plan de relance de 900 milliards de dollars adopté fin 2020 par le Congrès.

Leurs dépenses n'ont en revanche augmenté que de 2,4%, faisant grimper leur taux d'épargne à 20,5%.

C'est la deuxième fois seulement que les revenus grimpent autant en un mois depuis 1959 - lorsque les données ont commencé à être collectées.

Lire aussi : Virage social aux Etats-Unis, où Biden veut doubler le salaire minimum

Le Canada autorise l'AstraZeneca

Les autorités de santé canadiennes ont annoncé aujourd'hui avoir approuvé un troisième vaccin, celui du géant pharmaceutique AstraZeneca.

Ottawa, qui a déjà autorisé les remèdes de Pfizer-BioNTech et de Moderna, a commandé 20 millions de doses de ce vaccin.

« Excellente nouvelle! Santé Canada autorise le vaccin AstraZeneca. Il est donc sécuritaire (sûr, NDLR), efficace et prêt à être utilisé ! », s'est félicité Pablo Rodriguez, le leader du gouvernement à la Chambre des communes, sur Twitter.

Lire aussi : Nouveau coup de canif d'AstraZeneca dans le programme de vaccination de l'UE

La moitié de la population vaccinée en Israël

Israël a administré au moins une dose de vaccin à 50% de sa population, a annoncé le ministre de la Santé, Yuli Edelstein.Cela représente 4,65 millions de personnes sur les 9,29 millions d'habitants, a-t-il précisé.

Selon le ministère, 35% de la population a déjà reçu une seconde dose du vaccin Pfizer/BioNTech avec un taux dépassant les 85% chez les personnes âgées de 70 ans et plus.

Lire aussi : Vaccination : l'UE se trouve au niveau atteint par le Royaume-Uni il y a un mois

Israel dit avoir vaccine 50% de sa population contre le covid-19

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2021 à 11:52 :
Si la peur des financiers est une limite à la vie de tout le monde dans ce cas c'est la fin de l'humanité assurée.

"Tout est bruit pour celui qui a peur" Sophocle

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :