François Hollande, chef de guerre inattendu !

 |  | 1155 mots
Lecture 6 min.
Hollande en visite à Tombouctou au Mali, trois semaines après le début de l'intervention militaire française.
Hollande en visite à Tombouctou au Mali, trois semaines après le début de l'intervention militaire française. (Crédits : Reuters)
[ SÉRIE : Horizon 2017 pour Hollande 7/9 ] Ces trois dernières années, le président a engagé l'armée française dans des opérations extérieures très exigeantes. Avec succès. Et cette réussite, il la doit en grande partie à un homme, Jean-Yves Le Drian.

Si l'on devait retenir une seule image symbolisant la réussite de François Hollande en tant que chef des armées, c'est bien son incroyable bain de foule dans les rues de Tombouctou, une des villes maliennes libérées par l'armée française en février 2013 face à des islamistes radicaux tout près de dicter leur loi à l'État malien alors en perdition. Tout comme d'ailleurs François Hollande dans les sondages d'alors en France.

Car, incontestablement, François Hollande, depuis son arrivée à l'Élysée, s'est mué en chef de guerre aussi implacable qu'inattendu. Il a lancé l'armée française, alors à bout de nerfs, dans des opérations extérieures très exigeantes. Avec succès, que ce soit au Mali (opérations Serval, puis Barkhane), en Centrafrique (Sangaris) ou en Irak (Chammal) et maintenant en Syrie, où la France a procédé à des frappes aériennes contre Daesh.

Si François Hollande a beaucoup utilisé le glaive, il a su aussi se servir du bouclier. Il a pris la décision de mettre l'armée dans la rue pour protéger les Français, déboussolés, inquiets et marqués par l'attentat islamiste radical contre le journal Charlie. Il a lancé une opération intérieure de grande envergure et terriblement astreignante pour les armées, l'opération Sentinelle.

Jean-Yves Le Drian à la manœuvre

Cette réussite dans le domaine de la défense, il la doit en grande partie à un homme, qui est un fidèle, Jean-Yves Le Drian. "C'est le meilleur ministre de la Défense depuis très, très longtemps", résume un PDG d'une entreprise de défense. "C'est un ministre qui a des qualités humaines, d'écoute et d'empathie hors norme, explique le PDG de Thales, Patrice Caine. Du coup, ses interlocuteurs l'écoutent et surtout croient ce qu'il promet". Grâce à ces qualités, "il a réussi à mobiliser de façon exceptionnelle "l'équipe de France de défense" sur le budget, la coopération industrielle et l'exportation", précise le PDG de MBDA, Antoine Bouvier.

Bien sûr, tout n'a pas été parfait. Loin de là, notamment dans la préparation de la loi de programmation militaire 2014-2019. François Hollande a été tenté, sous la pression de la conjoncture, de faire des économies à bon compte sur le dos de la défense, sur les conseils de Bercy, parfois poussé par Matignon. Mais finalement, la ténacité de Jean-Yves Le Drian a eu raison de ces économies de court terme exigées par le ministère de l'Économie.

À la veille du 14 juillet 2013, François Hollande a d'ailleurs tranché et rassuré l'armée, très inquiète sur les coupes budgétaires brutales qui lui étaient plus ou moins promises. Ce soir-là, le président déclarait dans les jardins de l'hôtel de Brienne, la forteresse retranchée de Jean-Yves Le Drian, que "les crédits de la défense seront, à la différence de ceux de la plupart des ministères, préservés dans leur intégrité. C'est un effort que la nation fait, non pas pour les armées, mais pour sa propre sécurité". Il mettait ainsi fin à une guerre en coulisse très brutale entre Bercy et Brienne.

Cette déclaration de François Hollande allait s'avérer malheureusement très visionnaire. Quelques mois plus tard, l'attentat de Charlie-Hebdo et les menaces de plus en plus proches des Français réveillaient définitivement les consciences. Et la France se rappelait l'importance des armées pour sa sécurité... D'où la réactualisation de la loi de programmation militaire (LPM), augmentée en mai dernier de 3,8 milliards d'euros et débarrassée de ces encombrantes recettes exceptionnelles transformées en crédits budgétaires (5,2 milliards).

"Ils mouillent leur chemise à l'exportation"

"Jean-Yves le Drian a renforcé la communauté de défense, estime Antoine Bouvier. Il a une vraie compréhension des enjeux industriels". Qu'ils soient de droite ou de gauche, les industriels ne tarissent pas d'éloges sur l'action et le bilan de Jean-Yves Le Drian. Et notamment dans un domaine bien particulier, l'exportation, où le tandem Hollande/Le Drian a réussi à exporter déjà deux fois le Rafale (Égypte et Qatar)... en attendant les Émirats Arabes Unis et l'Inde. Certainement d'ici à la fin de l'année.

"Ils "font le job", ils mouillent leur chemise à l'exportation. Ils nous aident beaucoup. Ce sont de vrais professionnels", souligne le PDG de Safran, Philippe Petitcolin. D'autant que "chacun reste à sa place", précise-t-il. "Je n'ai jamais vu le ministre négocier un prix", confirme Patrice Caine. "Il a su nouer des liens personnels avec les principaux pays partenaires de la France", précise Antoine Bouvier.

Et ça marche. "Après 4,7 milliards d'euros de prises de commande à l'exportation en 2012, puis 6,9 milliards en 2013 et enfin 8,2 milliards en 2014, nous pourrions dépasser les 15 milliards en 2015", explique le ministère de la Défense. Ce qui devrait être un record très difficile, voire impossible, à battre à l'avenir.

Une consolidation industrielle qui reste à faire

Enfin, Jean-Yves Le Drian a également eu une influence sur la consolidation de l'industrie de l'armement française. A dose très homéopathique simplement. Loin, très loin en tout cas des ambitions de François Hollande avant de devenir président quand il voulait redistribuer toutes les cartes de l'industrie de l'armement tricolore. En plein cœur de la campagne présidentielle, très exactement  le 11 mars 2012, François Hollande fustigeait la famille Dassault et son emprise sur l'industrie de défense...

"Nous avons à construire des grands groupes industriels de défense, expliquait alors le candidat Hollande. (...) Je n'entends donc déléguer à quiconque cette responsabilité de tracer l'avenir des grands groupes industriels de défense, et certainement pas à des intérêts privés ou financiers à qui le gouvernement sortant s'est trop souvent plié. Qu'il y ait des fournisseurs, c'est bien légitime. De grands industriels, nous les respectons. Mais attention à la confusion".

Jean-Yves Le Drian a toutefois quelques succès à son tableau. Notamment le rapprochement européen entre Nexter et l'allemand Krauss-Maffei Wegmann dans l'armement terrestre, un très vieux serpent de mer à qui le ministre a tordu le cou. Il suit également avec beaucoup d'attention le projet encore très amont de regrouper les activités de bâtiments de surface des groupes navals Fincantieri et DCNS, dont le site de Lorient est au cœur de cette opération. Un site qui lui est très cher.

Mais il manque encore à François Hollande et à son ministre, qui lui a déjà fait gagner tant de batailles, une opération d'envergure structurante, à l'image de ce qu'aurait pu être une fusion EADS-BAE Systems. Un objectif aujourd'hui compliqué à atteindre...

____

>> [ SÉRIE :  Horizon 2017 pour Hollande ] Demain, retrouvez la 8e partie : "Dans le numérique, l'accélération, c'est maintenant !"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2015 à 9:27 :
erreur un chef de guerre vas en 1 ere ligne sur le terrain
il ne vocifere pas loing tres loing en arriere
il faut dire que son seul exemple est un marechal destitue de 14 18
lui ressemble plus a un marchand de chair a canon
a écrit le 07/10/2015 à 2:31 :
@ BONJOUR : Une simple question pour M. HOLLANDE notre Grand Timonier, combien nous coûte ses folies guerrière ? J'ESPERE QUE M. LE DRIAN POURRA NOUS REPONDRE ........ HONNETEMENT CELA VA DE SOI !
a écrit le 06/10/2015 à 23:23 :
Non,meme pas pour un euros je ne m'abonnerai a votre revue qui est avec vos journalistes que des lèches bottes a la solde de l'état .Je sais que cela ne vous plaira pas ce que je dis .Mais voyez vous je ne suis qu'une simple femme et je vois bien que vous n'avez pas les yeux en face des trous pour l'encenser .Non,il ne faut pas avoir de courage pour lui faire croire qu'il est un super chef de guerre ! Il commence des guerres partout et ne les finies jamais .Comme un enfant super actif !!A ceux'là on donne un médicament pour les calmer .Il est facile d'engager la france dans des conflits qui nous mettent en danger , que pour posseder et non pour aider ces peuples .Il frait mieux de s'activer a redresser la france et arreter la courbe du chomage .Les enfants du pays sont mort avant d'avoir vécu .Non ,le france n'a pas de bonne réputation d'ailleur dans certains pays on ne connais meme pas le non du président !Les personnes qui disent le contraire ou ne voyage pas ou ils fréquentent des gens qui ne connaissent pas le pays ! Vous les journalistes ce qui vous interressent c'est les scoups !!Débiles en plus!! Vous pensez a suivre les stars ou monde politique ou etes interressant .Mais je pense que vous avez un niveau collège car la majorité du peuple est devenu une larve comme vous !!
a écrit le 06/10/2015 à 19:03 :
Ne plaisantons pas il a surtout gesticulé, il n'est pour s'en convaincre que de comparer le dernier et récent engagement en Syrie, France : 3 chasseurs bombardiers, Russie 40. La messe est dite. Hollande se ridiculise et nous avec, sans compter le porte avions chinois qui a accosté dans un port syrien.
a écrit le 06/10/2015 à 19:03 :
Ne plaisantons pas il a surtout gesticulé, il n'est pour s'en convaincre que de comparer le dernier et récent engagement en Syrie, France : 3 chasseurs bombardiers, Russie 40. La messe est dite. Hollande se ridiculise et nous avec, sans compter le porte avions chinois qui a accosté dans un port syrien.
a écrit le 06/10/2015 à 19:03 :
Ne plaisantons pas il a surtout gesticulé, il n'est pour s'en convaincre que de comparer le dernier et récent engagement en Syrie, France : 3 chasseurs bombardiers, Russie 40. La messe est dite. Hollande se ridiculise et nous avec, sans compter le porte avions chinois qui a accosté dans un port syrien.
a écrit le 06/10/2015 à 12:48 :
Ah, c'est beau la guerre tout de même.

On va en Afrique défendre nos mines d'uranium par ce que ces états ne touchent presque rien de notre exploitation, on tue des civiles accidentellement qui après deviennent nos ennemis.

On va maintenant tenter d'aller en Syrie qui est sous le protectorat Russe (Eh oui c'est comme ça que ça marche) pour récupérer leurs richesses. On va tuer des civiles accidentellement et on va s'en faire des ennemis. Nous allons de ce fait alimenter le siphon de la guerre et semer les graines pour la prochaine.

Il n'y a que très rarement de sortie par le haut de conflits armés. Notre président va se couvrir les mains de sang et par extension, par le vote souverain et la contribution économique par notre travaille, il va aussi couvrir nos mains de sang.

Au regard des tensions entre la France et la Russie qui ressortent, fort est de constater que nous avons déjà perdu.
a écrit le 06/10/2015 à 12:40 :
Des commentaires de mécréants... Ce serait bien se s'élever un petit peu les gars et les filles. On est carrément ras-les pâquerettes. Qu'on aime pas Hollande, je peux le concevoir mais qu'on soit de gauche, de droite ou d'ailleurs, il en va d'une certaine idée de la France. Vous critiquez parce que vous n'êtes par du même bord que François Hollande, mais in fine vous critiquez la France. C'est cela qui est désolant pour ne pas dire autre chose. Un peu de grandeur, un peu de distance par rapport à ce vous n'aimez pas, un peu de classe. Mais peut-être est-ce trop demandé à de petits scribouillards en mal de revanche, en mal d'être... Dommage.
Réponse de le 06/10/2015 à 15:54 :
"Une certaine idée de la france" ? Un état terroriste, gouverné et peuplé de lâches et de pleutres, qui préfèrent détruire ailleurs ce qu'ils ne sont pas foutus de construire chez eux. Belle idée de la france (mais méritée), vraiment !
Réponse de le 06/10/2015 à 16:25 :
"Un peu de grandeur, un peu de distance par rapport à ce vous n'aimez pas, un peu de classe." le problème voyez vous c'est que nous avons plus les moyens de notre politique !! Vous parlez de grandeur... quelle grandeur celle de l’époque du Général De Gaulle, qui osait s'opposer aux États Unis ? ou celle de maintenant qui est aux ordres de cette même nation ?
Désolé de vous décevoir mais, en tout état de cause je pense qu'en France nous avons assez de problèmes, sans pour ça allez jouer au petit vassal des states, je vous rappelle tout de même que nous sommes toujours présent au Mali et en Centre Afrique !
La célèbre phrase de Coluche sur l’emblème de la France a savoir le coq, prend tout son sens(et de plus en plus) bref quel visionnaire ce Coluche, aujourd'hui il nous manque terriblement !
Vous parlez aussi de la classe, la véritable classe c'est d'admettre que l'on sait complétement trompé en Libye !
Réponse de le 06/10/2015 à 16:50 :
On ne pas soutenir un faciste
Réponse de le 06/10/2015 à 17:36 :
Toujours des commentaires défaitistes... Mais regardez il y a plein de choses qui marchent en France. Mais vous ne voyez toujours que le verre à moitié vide. Sortez un peu de votre sinistrose, réveillez-vous. La France c'est celle de Coluche et des resto du coeur -une belle initiative - et bien d'autres choses comme la French Tech, la technologie, le nucléaire, des entreprises qui sont des leaders mondiaux (LVMH, EDF, GDF, Saint-Gobain, Carrefour, Vinci, Bouygues, Thales, Safran....) Bougez vous un peu au lieu de ne regarder que le côté négatif des choses. A chaque fois que je vais à l'étranger, on respecte la France mais il n'y a qu'en France, où on ne la respecte pas. Oui c'est désolant.
a écrit le 06/10/2015 à 12:25 :
Ce n'est pas tout à fait l'image que je me fait d'un "chef de guerre". Il représente plutôt celui qui fait passer la France pour ce qu'elle est devenue : une grenouille à grande bouche...
a écrit le 06/10/2015 à 11:15 :
@ BONJOUR ; Notre Grand Timonier, Chef de Guerre oui dans la guerre des boutons !!! l'intervention de l'armée française en AFRIQUE d'après lui est couronnée de succès moi personnellement je veux bien mais pourquoi nos soldats ne rentrent ils pas en FRANCE puis qu'HOLLANDE a gagné la guerre . Il faut bien qu'il se trouve un motif pour se complimenter lui même vu qu'il a ruiné la FRANCE : le chômage, la misère, l'insécurité, la précarité n'ont jamais atteint un tel niveau MERCI QUI Merci M. HOLLANDE !!!!
a écrit le 06/10/2015 à 11:06 :
La presse devrait cesser les titres ronflants car un chef de guerre de cet acabit me fait plier de rire tellement il est ridicule...! Il ferait mieux de faire la guerre au chômage, à la délinquance galopante, à la dérive généralisée de notre société, à tous ses copains politicards de tous bords qui passent leur temps a faire de la politique spectacle dans les médias, etc etc......! Ce pays ressemble de plus en plus à un bateau ivre pendant que son chefaillon aux cheveux reteints, se balade de ville en ville pour inaugurer les chrysanthèmes.........!
a écrit le 06/10/2015 à 10:28 :
Bel article promotionnel. Tellement beau qu'on a l'impression qu'il a été écrit par l'Elysée...
a écrit le 06/10/2015 à 9:48 :
Jez ne suis pas en phase avec votre propos dithyrambique "Hollande chef de guerre" et vous seriez supris du nombre de français qui pensent comme moi....
"Avec succès, que ce soit au Mali (opérations Serval, puis Barkhane), en Centrafrique (Sangaris) ou en Irak (Chammal) et maintenant en Syrie, où la France a procédé à des frappes aériennes contre Daesh".

il a engagé la France dans des conflits,cf Somalie, ......sans requérir l'accord de ses patenaires européens....et aujourd'hui la France est la première cible de l'E.I. et autres....
Je préfrerai qu'il s'attaque comme chef de guerre du chômage et des impôts......
Le côut des OPEX....près de 2 Milliards/an......arrêtez de nous enfumer avec les soi-disant succès à l'exportation.......les résultats des dernières élections et les prochaines vous démontreront que vous avez tout faux
Réponse de le 06/10/2015 à 10:35 :
4 malheureux rafales sur DAECH et ca veut bomber le torse.... Minus Hollandus n'est qu'une étoile filante qui se désagrègera dans le firmament du cosmos en 2017...
a écrit le 06/10/2015 à 9:36 :
Hahahaha chef de guerre inattendu...ce n'est pas vraiment ce que l'on entend en interne. Ça relève plutôt du burlesque croyez moi.
a écrit le 06/10/2015 à 9:14 :
Belle propagande! Elle rapporte combien à son auteur? Ah oui, tous les avantages du "journaliste" aux ordres...
Réponse de le 06/10/2015 à 14:02 :
Puisque vous en savez plus sur les avantages des "journalistes aux ordres", pouvez-vous me dire quels ces avantages? C'est sûr il est plus facile de signer sous un pseudo ce type de commentaires. Je ne sais pas pourquoi mais cela m'évoque une certaine époque sinistre... Michel Cabirol
Réponse de le 06/10/2015 à 18:26 :
Grosse erreur Mr Cabirol, ne jamais répondre à une attaque directe concernant son propre article.
Réponse de le 06/10/2015 à 22:27 :
@Michel Cabirol,
"Je ne sais pas pourquoi mais cela m'évoque une certaine époque sinistre"
Alors la vous ne manquez pas de culot !!! quelle époque sinistre évoquez vous !
Celle de la dictature ? regardez en face les décisions arbitraires qui sont prisent par notre gouvernement... feuilles d’impôts a remplir via internet sinon c'est 15 euros supp !! et nos retraité ils font comment, ont ils un ordinateur, ont ils une connexion internet digne de ce nom ?? la loi Macron et le passage en force a l'assemblée est il démocratique ? plus récemment le ppcr dont notre premier ministre nous a dit que les formations syndicales qui ont signées représentent 49% encore un mensonge, selon la CFDT elles ne représentent que 46.4% et notre bon 1er ministre démocrate veut imposer Sa reforme au 53.6% restant, mais il est profondément attaché au dialogue social...a condition qui aille dans sa direction, et une autre aussi, récemment le conseil d’état a annulé le délai de 3mois de carence pour les chômeurs, applicable en mars 2016 !! tiens bizarre pourquoi aussi loin , mais vous le savez très bien pourquoi... c'est parce que en mars les partenaire sociaux (patronat et syndicat) doivent se réunir pour justement parler de la reforme de l'assurance chômage, le gouvernement a déjà prévenu que si les syndicats n'y mettaient pas du leurs, il prendrait leurs places !!!
Avouez Mr Cabirol que nous nageons en pleine démocratie NON ????
Vous voyez...vous ça vous évoque, et moi (et peut être d'autres aussi) je la vis
Allez vous pouvez censuré !!!
Réponse de le 06/10/2015 à 22:42 :
Que la vérité qui blesse, n'est ce pas !! pourquoi vous sentez vous visé, a t'il vu juste ? pourquoi parler de période sinistre ?? comprends pas, ce n'est pas une journaliste de F2 a l’époque des attentats, qui a dit au 20h "que ceux qui ne sont pas Charlie doivent repérer, identifier, pour les traiter ou les intégrer ou les réintégrer dans la communauté nationale" fin de citation ! ca ne vous rappelle rien ??? moi si !
a écrit le 06/10/2015 à 8:57 :
Ferait mieux mieux de faire la guerre aux syndicats de fonctionnaires mais ça demanderait du courage.... Il utilise le militaire pour se donner une image d'homme d'état.
Réponse de le 06/10/2015 à 10:10 :
Ouais, et puis qu'il fasse aussi la guerre à son ennemi la finance...
a écrit le 06/10/2015 à 8:49 :
Je propose que l'on lui amène la guerre, dans son bureau de l'élysee!!!! Gardera--t-il un beau sourire la tête plantée sur un piquet???
a écrit le 06/10/2015 à 8:01 :
Il ne fait qu'obéir aux ordres de l'oncle Sam.....
a écrit le 06/10/2015 à 8:00 :
Ils cherchent à lui arracher sa chemise, eux aussi ? Ah non, lui il est protégé par des forces de l'ordre qui n'attendent pas derrière les grillages et ne sont pas paralysées par des instructions politiques leur enjoignant de ne pas intervenir...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :