Municipales à Paris : Agnès Buzyn candidate en remplacement de Benjamin Griveaux

 |   |  851  mots
(Crédits : STEPHANE MAHE)
Selon des sources au sein du parti présidentiel, elle devrait quitter le gouvernement et être remplacée dans les prochaines heures au ministère de la Santé, une fois la candidature entérinée.

"J'y vais, j'en ai envie": Agnès Buzyn a annoncé dimanche sa candidature à la mairie de Paris, où il lui revient la délicate mission de porter les couleurs de LREM pour remplacer Benjamin Griveaux, retiré après la diffusion de vidéos intimes.

Selon des sources au sein du parti présidentiel, Mme Buzyn devrait quitter le gouvernement et être remplacée dans les prochaines heures au ministère de la Santé, une fois la candidature entérinée par les instances de LREM.

Dès lors qu'elle sera officiellement investie, Mme Buzyn assure qu'elle quittera ses "fonctions ministérielles tant le surcroît d'activité intense, notamment liée à la gestion du coronavirus, demande une implication totale", dans une lettre d'intention.

"J'y vais pour gagner", a ajouté auprès de l'AFP la nouvelle candidate, qui a été sollicitée pendant plusieurs jours par nombre de marcheurs et partenaires de la majorité présidentielle dans la bataille parisienne.

"J'aime Paris, je la connais, j'y suis née, j'y habite depuis toujours, et je pense avoir beaucoup à apporter à toutes celles et tous ceux qui, comme moi, y vivent au quotidien", écrit-elle dans cette lettre d'intention.

Son investiture semble une formalité compte tenu de l'urgence pour le parti de la majorité présidentielle d'avoir un candidat, à un mois du premier tour prévu le 15 mars.

C'est un nouveau rebondissement majeur dans cette campagne qui n'en manque pas. Vendredi encore, Agnès Buzyn disait  sur France Inter qu'elle ne "pourrait pas" être candidate en raison de son agenda "très chargé" et du "surcroît de travail" provoqué par la crise du coronavirus

Mais LREM peinait à trouver un plan B et dimanche midi encore, les alliés du MoDem, par la voix de Patrick Mignola, chef de file des députés centristes, réclamaient sur France 3 le "plan B comme Buzyn", car elle ferait selon lui "une très bonne maire de Paris".

A 58 ans, l'ancienne médecin et ex-présidente de l'institut national du cancer hérite d'une mission difficile. Avant même son retrait spectaculaire vendredi, Benjamin Griveaux était troisième dans les sondages, derrière la maire socialiste sortante Anne Hidalgo et la candidate LR Rachida Dati.

Les marcheurs souhaitaient donc une solution la plus rapide possible dans une séquence municipale globalement compliquée, et alors que le débat agité sur les retraites démarre dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale lundi.

"Pas un second couteau"

Les réunions se sont succédé tout le week-end pour déterminer ce fameux plan B, avec de nombreux noms dans les tuyaux.

Samedi, le délégué général du mouvement LREM Stanislas Guerini a rencontré le dissident Cédric Villani. Mais pas pour une alliance immédiate mais plutôt en vue du deuxième tour, selon des sources concordantes. Le candidat dissident avait été exclu fin janvier de LREM pour s'être maintenu face à Griveaux malgré la demande pressante d'Emmanuel Macron.

Face à la pénurie de candidats de consensus, d'autres marcheurs avaient incité Stanislas Guerini à prendre lui-même la tête de la bataille. Autres noms qui étaient cités: celui de l'ex-secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi qui s'était dit "disponible", ou encore le porte-parole du groupe LREM au Sénat Julien Bargeton et son homologue à l'Assemblée Sylvain Maillard.

Mais les cadres de La République en Marche désiraient un poids lourd. "On ne peut pas se contenter d'un second couteau qui ne fasse pas l'unanimité", disait l'un d'eux.

C'est donc une ministre qui se lance, souvent présentée comme représentante de la "fibre sociale" du gouvernement.

Son départ du ministère de la Santé interviendrait alors que les dossiers sont nombreux sur son bureau, entre la crise du coronavirus, la situation de l'hôpital public, et le débat parlementaire sur les retraites à l'Assemblée, où elle devait tenir le banc du gouvernement, aux côtés du secrétaire d'Etat Laurent Pietraszewski.

Mais il y avait urgence après l'affaire Griveaux, qui connaît ces dernières heures de nouveaux développements.

Les diffuseurs présumés des vidéos intimes, l'artiste russe Piotr Pavlenski et sa compagne Alexandra de Taddeo, sont tous deux en garde à vue pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et "diffusion sans l'accord de la personne d'images à caractère sexuel", dans le cadre de l'enquête ouverte samedi à la suite du dépôt d'une plainte contre X de M. Griveaux.

Piotr Pavlenski, qui a revendiqué la diffusion de ces vidéos, avait été placé en garde à vue samedi après-midi dans un autre dossier portant sur des violences commises le soir du 31 décembre. Celle-ci a été suspendue dimanche et une seconde garde à vue a démarré pour l'interroger sur l'affaire Griveaux. Au total, il ne peut pas rester plus de 48h en garde à vue, soit jusqu'à lundi après-midi.

Selon une source proche du dossier, c'est sa compagne, en garde à vue depuis samedi soir, qui aurait été au départ la destinataire des vidéos incriminées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/02/2020 à 16:34 :
Il faut souhaiter bonne chance à À. Buzin. C'est une bonne personne qui a fait ce qu'elle a pu avec les moyens du bord quand elle était ministre de la santé.
Elle ne ressemble pas à certains policards manipulateurs...et de surcroît menteurs.
Cela s'annonce bien difficile pour elle.
a écrit le 17/02/2020 à 13:58 :
apres avoir déclarée avoir un carnet bien chargé en cette période ! aux yeux des Français cela ressemble a un abandon de poste.. souvent femme varie ,!
a écrit le 17/02/2020 à 13:58 :
apres avoir déclarée avoir un carnet bien chargé en cette période ! aux yeux des Français cela ressemble a un abandon de poste.. souvent femme varie ,!
a écrit le 17/02/2020 à 12:57 :
Cerise sur le gâteau pour ce gouvernement LREM. On apprend que Benjamin Griveaux bénéficie d’une protection policière après les conneries qu'il a fait. C'est à ses frais que cela doit-être fait et non avec nos impôts.
Réponse de le 17/02/2020 à 17:02 :
Il y a un sale climat dans le pays et Griveaux a déjà fait l'objet de menaces et d'agressions. On peut ne pas l'apprécier (c'est mon cas) mais ce n'est pas une raison pour ne pas le protéger de quelques dingues.
a écrit le 17/02/2020 à 11:43 :
Une ministre exfiltrée, elle et son mari médecin nommé juriste au Conseil d'Etat à titre de "lot de consolation" alors qu'il a dû démissionné de l'INSERM pour risque de conflits d'intérêts vont pouvoir profiter de leurs retraites respectives. Elle est belle la République irréprochable promise par le premier des premiers de cordée
a écrit le 17/02/2020 à 10:32 :
Que doit on penser de ce jeu de chaise musicale au sommet de l’État..., que tout le monde essaye de bien se placer..., que les problèmes ne sont pas résolue que par d'autres problèmes créés..., qu'en fin de mandat le chaos se sera installé et la répression normalisé?
a écrit le 17/02/2020 à 10:19 :
de la récupération ............... elle quitte le navire ( urgence samu infirmières aides soignantes , agent hospitaliers ) faute de solution la france plonge................. comme les autre des dépensiers
a écrit le 17/02/2020 à 10:07 :
La mairie sera un combat de femmes et tant mieux. Une candidature intéressante.
a écrit le 17/02/2020 à 9:48 :
Entre la retraite et la santé, disons que changer dit qu'elle ne va pas au bout de sa fonction.

Lorsque l'on connait les sujet de l'actualité, disons que je trouve étrange de partir a ce moment la. Cela montre aussi qu'en fait se sont des postes honorifiques, car pour le coup vous n'êtes finalement pas a la fin d'un projet.

Mais comme cumuler est aussi l'une des clefs de compréhension, la ou n'importe qui ne peut le faire, ils peuvent vous l'expliquer!

Et surtout, a partir du moment ou l'on gouverne et que l'on laisse par la suite son ministère pour une mairie, fut ce t'elle celle de Paris, cela montre aussi que la question des priorités est relatif ! (hôpitaux en grève et la question des retraites, le coronavirus).....
a écrit le 17/02/2020 à 9:40 :
c'est quoi ce gouvernement le vendredi elle annonce qu'elle a trop de dossier et le dimanche elle a envie de paris alors qu'elle a laissé l’hôpital dans un piteux etat,elle a fat flamber le prix des mutuelles etc...un bilan désastreux les parisiens ont l'occasion de faire du vote un referendum contre la reforme des retraites en votant tout sauf BUZIN elle n'a pas de scrupule son ambition personnel prime sur l’intérêt de la nation
Réponse de le 17/02/2020 à 17:05 :
Comme Mamère en 2002; pas candidat des Verts "de façon irrévocable" un vendredi et candidat des Verts le dimanche suivant. Ceci étant Buzy va à l'évidence au casse-pipe.
a écrit le 17/02/2020 à 9:33 :
Si elle laisse Paris dans le même état que le système de santé et la cohésion sociale après 3 ans de ministère, ce n'est pas une perspective très réjouissante pour les parisiens.

Absolument et définitivement pas candidate le dimanche matin, et tout aussi définitivement candidate le dimanche soir.
Encore un clou dans le cercueil de la crédibilité du personnel macroniste.
Réponse de le 17/02/2020 à 17:06 :
Franchement... pourrait-elle faire pire qu'Anne Hidalgo ?
a écrit le 17/02/2020 à 9:22 :
Madame Buzin, ex Levy, ex Veil, fera un four malgré la connivence. Il ne suffit pas d'avoir une ex belle-mère au Panthéon, qui s'appelait Simone Veil, pour être à sa hauteur.
Réponse de le 17/02/2020 à 17:08 :
Franchement, qu'apporte à votre commentaire le rappel des noms de jeune fille et de premier mariage de Mme Buzyn ? Quoique je subodore votre intention...
a écrit le 17/02/2020 à 8:26 :
Agnès Buzyn candidate en remplacement de Benjamin Griveaux

Madame BUZYN peut réorganiser et remplacer tout le staff de Griveaux, c'est la priorité des priorité

le staff, les équipes les proches de Griveaux sont de la même veine que lui, ils ont insulté les membres de leur propre famille, ce qui a conduit à la scission, ils ont d'une arrogance absolut ....

probablement même ont-ils aussi des frasques sexuelles qui peuvent sortir du jour au lendemain ...!
Réponse de le 17/02/2020 à 9:45 :
Apparemment la vie privée des politiques vous intéresse beaucoup.
a écrit le 17/02/2020 à 7:13 :
si dans la vie tout n'est pas possible en politique si. Un cow boy de BD dégaine plus vite que son ombre en politique on retourne sa veste encore plus vite. Chez cette personne les miroirs doivent être en bois. Quel manque de respect pour le personnel de santé pour les salariés qui prendront leur retraite dans la prochaine décennie. La nomination par le président, nomination car en macronie le mot choix ne semble pas être dans le dictionnaire montre que les actes vont bien au delà des petites paroles. J'ai fait confiance en 2017 à la majorité actuelle pour voir enfin la fin de la politique de bas étage et bien force est de constater que je me suis trompé et peut-être en pire. 2022 sera t elle l'abstention ou le vote blanc cette couleur que le politique refuse de prendre en compte dans toute sa force du refus.
a écrit le 17/02/2020 à 6:48 :
Buzyn la bonne de Macron ?
a écrit le 17/02/2020 à 5:43 :
On croyait avoir tout vu ? Vraiment prêts à tout nos politiciens... Et vraiment rien à en attendre (on le savait depuis longtemps, mais çà devient tellement limpide). Y aura t il encore beaucoup de monde pour aller se prêter à la mascarade du "vote" (le truc ou on a soit disant le choix...entre bonnet blanc ou blanc bonnet). La "démocratie", illusion entretenue par les quelques ultra riches insatiables qui nous enmènent tous au bouillon pour leurs jets, leurs yachts... via leurs gens, nos "politiciens"
a écrit le 17/02/2020 à 2:22 :
Quelle armée!!! A hurler de rire. Tous tricars. On continue avec la valse des ministres. Micron l envoie au piloris puisqu' à présent plus aucunes chances. Ils savent qu ils y vont pour perdre.On peut dire qu il a le sens des priorités, en pleine crise de Coronavirus!!! Le curseur est axé quête absolue du Pouvoir Politique Vs intérêt collectif. Grace à Micron. C est inextricable. Au 2e tour des prochaines élections...c est annoncé : Melenchon / Lepen. Quel sinistre tableau!!
Réponse de le 17/02/2020 à 17:12 :
Mme Buzyn n'emmène pas avec elle la moitié du corps médical français. Or c'est lui et non la ministre qui prévient et combat le coronavirus avec les moyens ad hoc.
a écrit le 16/02/2020 à 22:49 :
Buzyn se tire du ministère de la santé, pour se présenter à la mairie de Paris. Celle qui voulait "réenchanter" l'hôpital, se trouvant confrontée à une situation explosive, à tous les nouveaux, sans compter l'épidémie à coronavirus, préfère donc lâchement abandonner son poste, car elle n'a aucune solution à proposer! C'est la cata, partout, c'est d'ailleurs pour cette raison que Collomb avait démissionné de son poste de ministre de l'Intérieur. Une telle chienlit ne s'est jamais vue en France. Que font les Députés et Sénateurs?
Réponse de le 17/02/2020 à 17:17 :
Indépendamment de l'exécutif actuel, ni meilleur ni pire qu'un autre (l'escroquerie ça a été de faire croire à la possibilité d'un nouveau monde meilleur que l'ancien), on commence pour de bon à sentir que le pays n'a plus aucune marge de manoeuvre budgétaire et sociale faute d'avoir su maîtriser ses déficits et sa dette. Il est condamné à faire vivoter tant bien que mal ce qui relève de sa compétence (notamment l'hôpital public) avec des rationnements qui ne disent pas leur nom. C'est le réel qui se rappelle à notre bon souvenir.
a écrit le 16/02/2020 à 22:36 :
Madame Agnès Buzyn ... n'est-ce pas Madame Agnès LEVY ex mme Agnès VEIL ?
Réponse de le 17/02/2020 à 17:20 :
Et... ça apporte quoi de le rappeler (si ce n'est mettre en évidence un certain aspect de vos idées peu ragoutantes ?). Avoir été la belle fille de Simone Veil n'est pas une tare à ma connaissance....
a écrit le 16/02/2020 à 21:35 :
Le coronavirus est tellement préoccupant pour notre ministre que finalement, elle préfère
s'occuper de la Mairie de Paris. La preuve que nos politiciens interchangeables ,finalement ne servent à rien.
a écrit le 16/02/2020 à 18:58 :
Un choix sans aucun doute fait pour régulariser la situation d'Agnès Buzyn étant donné les situtations de conflits d'intérêt qu'elle avait avec sont poste de ministre de la santé.

Une sortie par le haut pour quelqu'un qui va sortir par la petite porte. Bien joué Macron mais il reste encore beaucoup de boulets...
a écrit le 16/02/2020 à 18:42 :
on s'étonne des résultats économiques TOUS LES RESULTATS de la France, mais on a un président qui ne s'occupe que de politique politicienne et de discours du café du commerce. Rien d'étonnant que la France à tous niveaux est loin derrière quasiment l'ensemble d'une part des pays de l'UE mais aussi des USA, Japon, Chine....
Réponse de le 17/02/2020 à 9:48 :
Les performances économiques de la France se sont nettement améliorées. Revoyez vos informations.
a écrit le 16/02/2020 à 18:39 :
on déshabille l hopital.... les retraites et la crise du coronavirus......

je ne connais pas suffisemment madame Buzin, mais il me semble que... se presenter comme potentiel maire de Paris demande d avoir anticipé le sujet bien en amont....

parachuter quelque un de but en blanc ne me parait pas pertinet.... il fallait mieux choisir le cnadidat potentiel en amont.....

les gens ne sont pas totalement interchangeables, même si macron le pense....
a écrit le 16/02/2020 à 18:30 :
Tiens, une femme a priori posée et responsable qui pourrait enfin nous sortir des gadgets parisiens... Pourvu qu'elle n'ait pas été contaminée, à défaut de coronavirus, par les idées écolo-bobo de ceux qui rêvent de chasser les gares et de transformer le périphérique en parcs et jardins. C'est vrai que depuis que Chirac a eu la mauvaise idée de vouloir chasser Tibéri, on n'a pas été gâtés... On va bien voir...
Réponse de le 17/02/2020 à 5:21 :
C'est sur, une grande bourgeoise saura avoir l'ecoute des parisiens.
Le rem va se prendre un bouillon.
Réponse de le 17/02/2020 à 10:26 :
une femme qui a détruit l’hôpital qui a fait exploser le taris des mutuelle là les parisiens on l'occasion de transformer le vote buzin en referendum contre la politique qu'elle a mené en votant tout sauf buzin elle fait passer son intérêt avant celui de la nation
Réponse de le 17/02/2020 à 15:20 :
Effectivement Delanoe à récupéré la mairie de Paris suite à un torpillage par son propre camp de la candidature Tiberi qui aurait sans doute gagné sans cela. Depuis cette même droite ne cesse de faire des cadeaux aux socialistes à Paris en s'adonnant à un concours de médiocrité. Très dommage, Paris mériterait mieux.
a écrit le 16/02/2020 à 18:28 :
Méprisés par la France d' en haut et haïs par la France d' en bas, les députés et ministres lrem tentent une porte de sortie, simple question de survie existentielle politique. Des éléments de langage nous conduisaient à penser qu' elle nourrissait des velléités européennes, sera-ce pour la prochaine fois..?
Réponse de le 16/02/2020 à 21:13 :
Comme si Buzin ou Macron avaient besoin d'une bouée.
Vous me faites un sacré plaisantin.
Réponse de le 17/02/2020 à 17:23 :
"Méprisés par la France d' en haut et haïs par la France d' en bas," peut être mais bénéficiant d'une large majorité à l'assemblée.
a écrit le 16/02/2020 à 18:26 :
la crise de l’hôpital ne date pas de Macron ou de Busyn, alors un peu de décence!!
Réponse de le 16/02/2020 à 18:45 :
d'une part avec macron NOUVEAU MONDE et d'autre part aggravation sévère depuis macron. voilà la décence tous ce qu'a fait, touché macron est une catastrophe. chiffres à l'appui, le pire que nous ayons eu en Ve République. chiffres à l'appui, ah de plus PAS DE CRISE mais une situation classique et clame.voir les autres pays.
Réponse de le 17/02/2020 à 17:42 :
@@momo ; Macron a été quand même à l'origine de certaines mesures qui ont permis la relative mais indéniable amélioration de la situation économique et du chômage:
-la politique de l'offre (notamment CICE transformé en baisse de charges)
-lois Macron et El Khomri complétées par les ordonnances de la loi travail
-réforme de l'indemnisation du chômage
Ses mauvaises décisions relèvent par contre toutes de la démagogie environnementaliste :
-le matraquage de la taxe carbone qui a déclenché la crise des gilets jaunes qui a dégénéré dans le grand n'importe quoi que l'on sait
-l'abandon d'Europacity
-et la plus calamiteuse de toutes, l'abandon de NDDL alors que tous les recours étaient purgés, sans solution alternative pour absorber l'inéluctable développement du trafic aérien vers Nantes, l'une des zones les plus dynamiques de France (la région Pays de la Loire est en situation de quasi plein emploi), qui risque de coûter 2 à 3 fois le prix de la construction de l'aéroport de NDDL, et, pire que tout, a accrédité l'idée que le fait accompli, la violence, les occupations illégales pouvaient triompher de la légalité. Cette faute-là, par lâcheté à mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour liquider la ZAD, est probablement l'origine du climat extrêmement malsain qui sévit en France depuis.
a écrit le 16/02/2020 à 18:09 :
Madame BUZYN a été incapable de défendre le budget des hopitaux et de la santé publique qui sombrent en décrépitude

avec Buzyn, les Parisiens ont donc un avenir sombre, trouble, le désarroi va s'installer ;

Peut-être un duo de choc DSK-CHIAPPA aurait été l'assurance qu'ils s'occupent de Paris 24/24 365j/an
Réponse de le 16/02/2020 à 20:56 :
Hidalgo s'occupe de Paris 24/24 et 365j/an. On voit le résultat. Un coupe-gorge envahi par les rats dont l'endettement a explosé.
a écrit le 16/02/2020 à 17:54 :
Elle ferait un (e ? ) bien meilleure maire que dati ou hidalgo ! Espérons qu'elle est endurcie car les coups vont pleuvoir , à commencer ici ou de son parti .
Bravo et take courage Madame .
Réponse de le 16/02/2020 à 19:31 :
qu'a-elle fait d'intéressant? coronavirus elle se barre, réforme des retraites elle se barre, malaise des hôpitaux elle se barre, donc qu'a t'elle fait? de plus elle est molle de chez molle, non NULLE
a écrit le 16/02/2020 à 17:48 :
Sans doute une bonne nouvelle pour le ministère de la santé et pour les hôpitaux !
a écrit le 16/02/2020 à 17:42 :
l'occasion était trop belle pour se débarrasser de la crise des hôpitaux publics et de faire porter le chapeau a son (sa) successeur. Pas très honorable ....
a écrit le 16/02/2020 à 17:29 :
Ben voyon,incapable de gerer la crise des hôpitaux,de la reforme des retraites et la voila choisie pour remplacer grivaux.on tombe des nues.La macronie ou le vieux monde.Du pain beni pour hidalgo

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :