Virus : un avis sera rendu lundi sur la "durée et l'étendue" du confinement en France

Le Conseil scientifique du gouvernement doit rendre lundi un avis concernant "la durée et l'étendue" du confinement en France. Le ministre de la Santé Olivier Véran a également affirmé samedi l'importance de pouvoir multiplier les dépistages lorsque le confinement sera levé.
Anaïs Cherif
La ville de Nice impose un couvre-feu depuis ce samedi afin de faire respecter les mesures de confinement pour enrayer la propagation du coronavirus.
La ville de Nice impose un couvre-feu depuis ce samedi afin de faire respecter les mesures de confinement pour enrayer la propagation du coronavirus. (Crédits : ERIC GAILLARD)

Le confinement va-t-il être prolongé en France au-delà du 31 mars ? Le Conseil scientifique du gouvernement se prononcera lundi sur la "durée" et "l'étendue" du confinement de la population française face à l'épidémie de coronavirus, a indiqué samedi le ministre de la Santé Olivier Véran.

Par ailleurs les autorités ont commandé "250 millions de masques" qui seront livrés "progressivement", masques dont la pénurie actuelle -notamment pour les personnels soignants- alimente un polémique, a précisé le ministre lors d'un point de presse.

"Les Français nous interrogent légitimement sur l'étendue actuelle du confinement et notre capacité à le faire respecter. Ils nous interrogent sur la durée du confinement. J'ai saisi le Conseil scientifique (créé par le gouvernement pour le conseiller sur la crise du Covid-19) de ces questions légitimes, il rendra des conclusions lundi", a déclaré le ministre.

Par ailleurs, il a indiqué que la France avait commandé "plus de 250 millions de masques", à destination notamment des personnels de santé, qui dénoncent la pénurie actuelle de ces moyens de protection.

Multiplier les dépistages à la levée du confinement

A l'heure actuelle il y a un "stock d'État" de 86 millions de masques, dont 5 millions de masques FFP2 plus protecteurs, le reste étant des masques chirurgicaux, et "nous prévoyons une consommation de 24 millions de masques par semaine", a précisé le ministre.

Pour les deux semaines à venir, a-t-il dit, priorité sera donnée pour ces masques aux personnels de santé en ville, comme à l'hôpital, et aux personnes intervenant auprès des personnes âgées. Il a relevé que ces stocks stratégiques "se sont réduits année après année", pour arriver en début d'épidémie à un total de "117 millions de masques pour adultes, aucun FFP2". Le gouvernement avait conscience dès le début que cette situation "allait être une difficulté", a-t-il souligné.

Concernant les autres professions qui réclament la distribution de masques (forces de l'ordre, distribution...) Olivier Véran a indiqué que le Conseil scientifique serait à nouveau consulté mardi notamment pour évoquer "le mode de répartition des masques".

En ce qui concerne l'usage des tests, le ministre a réaffirmé que le gouvernement entendait se donner les moyens "d'évoluer rapidement sur la stratégie de dépistage" pour pouvoir "multiplier les tests au moment où nous lèverons le confinement".

Anaïs Cherif

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 23/03/2020 à 3:07
Signaler
....ça devrait se compter en mois plus qu'en semaines !

à écrit le 22/03/2020 à 15:41
Signaler
Mais que se passera t il quand un virus vraiment méchant va ressortir du permafrost qui est en train de fondre (déjà plusieurs sont réapparus mais peu dangereux) ? C'est un problème qui est connu depuis le début du dégel de cette zone (Russie ,Canada...

à écrit le 22/03/2020 à 15:15
Signaler
Encore " des experts " qui n'ont rien vu venir, qui ont jugé les tests et les masques inutiles; ils ne sont pas bon à rien, ils sont mauvais à tout.

à écrit le 22/03/2020 à 13:46
Signaler
Il faudrait étudier une solution pour pas ne engorger encore plus les services sanitaires , voire un kit de test , livraison à chaque boîte aux lettres avec toutes les précautions de sécurité prise en amont pour tous et toutes pour ne pas surcharge...

à écrit le 22/03/2020 à 12:54
Signaler
Le dépistage n'est pas forcément prioritaire : on peut-être contaminé dans les 5 minutes suivant un dépistage. Ce n'est pas une fin en soi. Il faut développer d'abord l'offre de soins : les lits de soins intensifs, les réanimateurs, et disposer de li...

à écrit le 22/03/2020 à 8:52
Signaler
Le confinement est intenable sur du long terme. Au delà d'un mois, deux maximum, la pagaille, les frustrations, les coûts vont exploser. Coûts humains contre coûts économiques. Des millions d'actifs face à quelques centaines de morts. Intenable. Et d...

à écrit le 22/03/2020 à 8:08
Signaler
48h pour decider un nouveau "en meme temps" confinement et propagation ? Je suis contraint d aller ouvrir demain le magasin de materiaux pour les chantiers .... activité non essentielle à mes yeux, je n irai pas pour preserver ces salaries du batimen...

à écrit le 22/03/2020 à 2:07
Signaler
On va devoir supporter cette mascarade pendant plus d'un mois ? Et j'ai lu que des scientifiques prévoyaient plusieurs mois ? On n'aurait même pas du faire un jour de confinement, notre économie est déjà mal en point là on lui porte le coup de grâce.

à écrit le 21/03/2020 à 18:42
Signaler
Si ce sont les mêmes qui conseillent le gouvernement depuis quelques mois on a pas fini d'halluciner

le 21/03/2020 à 22:39
Signaler
Il semble que le gouvernement a changé son fusil d'épaule. On a entendu parler d'immunisation collective, puis plus rien dans ce sens. Les scientifiques auraient pu conseiller au gvt de laisser faire la pandémie pour que la population se vaccine na...

à écrit le 21/03/2020 à 18:33
Signaler
Je trouve que le gouvernement est de plus en plus frileux. Il se cache de plus en plus derrière le conseil scientifique... pour mieux le critiquer en cas de flop? Et on voit aussi Mr Castagneur déléguer aux maires des pouvoirs de police assez exor...

le 21/03/2020 à 19:10
Signaler
Vous avez raison. Le gouvernement se retranche derrière le conseil scientifique. Et derrière les préfets qui font chacun à leur sauce. Dans tous les cas Macron se prétendra gagnant. Soit il y a la fameuse vague et il dira "vous voyez que nous avons ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.