Brexit ou nouveau référendum ? Voici les 3 scénarios du vote crucial de ce jeudi

 |   |  542  mots
Le Premier ministre europhobe Boris Johnson (en photo) a convoqué ce scrutin après avoir perdu sa majorité au Parlement.
Le Premier ministre europhobe Boris Johnson (en photo) a convoqué ce scrutin après avoir perdu sa majorité au Parlement. (Crédits : Reuters)
Les citoyens britanniques sont de nouveau appelés aux urnes, ce jeudi 12 décembre à l'occasion d'élections législatives anticipées, pour sortir de l'impasse du Brexit.

Brexit ou nouveau référendum ? Avec leur vote du 12 décembre, aux élections législatives anticipées, les Britanniques vont décider à nouveau de l'avenir de leur relation avec l'Union européenne. Voici les différents scénarios.

Boris Johnson gagne

Le Premier ministre europhobe Boris Johnson a convoqué ce scrutin après avoir perdu sa majorité au Parlement, à la suite de désaccords avec son petit allié nord-irlandais du DUP et au sein de son propre Parti conservateur sur la forme que doit prendre le Brexit, voté en juin 2016 par 52% des Britanniques.

Les sondages lui accordent un nombre suffisant de députés pour faire passer au Parlement l'accord de divorce qu'il a négocié avec Bruxelles et mettre en oeuvre le Brexit à la date prévue du 31 janvier.

Lire aussi : Les Vingt-Sept d'accord pour un report du Brexit jusqu'au 31 janvier 2020

Mais la saga ne s'arrêtera pas là: rien ne changera dans l'immédiat, en raison de la période de transition prévue par l'accord de divorce pour atténuer le choc de la sortie de l'UE. Et Londres aura jusqu'au 31 décembre 2020 pour négocier la future relation avec le club européen.

Ce délai semble d'ores et déjà quasi impossible à tenir, ce type de négociation prenant généralement des années, et les experts parient déjà sur une prolongation de la transition.

Gouvernement minoritaire

Le principal parti d'opposition, les travaillistes du Labour, est à la peine dans les sondages et nul ne lui prédit une victoire écrasante. Mais il pourrait en revanche engranger assez de voix pour empêcher une majorité conservatrice.

Le chef du parti Jeremy Corbyn, très marqué à gauche, entrerait alors en compétition avec Boris Johnson pour former un nouveau gouvernement, qui aurait forcément besoin de l'appui d'un des plus petits partis.

La prédécesseure de Johnson, Theresa May, avait dû faire alliance avec le parti unioniste nord-irlandais DUP en 2017 pour s'assurer une majorité. Mais cette fois, le DUP est vent debout contre l'accord de Brexit conclu par Boris Johnson, qui confère à l'Irlande du Nord un statut différent de celui du reste du pays.

Lire aussi : Brexit: un accord annoncé in extremis, mais déjà rejeté par le parti unioniste nord-irlandais

Le Labour a lui indiqué qu'il essaierait de gouverner seul mais les indépendantistes écossais du Parti national écossais (SNP) se sont dit prêts à soutenir un gouvernement Corbyn à condition qu'il autorise un nouveau référendum sur l'indépendance de l'Ecosse, après celui perdu en 2014.

Second référendum

Le Labour a promis de renégocier l'accord de divorce de Boris Johnson et de soumettre le résultat à un référendum dans les six mois suivant son arrivée au pouvoir.

Jeremy Corbyn a assuré qu'il resterait neutre mais d'autres membres de la direction travailliste ont dit qu'ils feraient campagne pour rester dans l'UE.

Le SNP, le petit parti des Libéraux-démocrates et les nationalistes gallois de Plaid Cymru sont anti-Brexit.

Les sondages montrent que les Britanniques restent tout aussi divisés sur le sujet, avec toutefois une inflexion en faveur du "Remain".

Lire aussi : Brexit : les Britanniques se ruent par millions pour s'inscrire sur les listes électorales

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2019 à 7:04 :
Bonjour,
perdu dans vos scénarios, comme quoi la 3 ème guerre mondial à bien commencée.

"Guerre de l'infirmation" !
a écrit le 10/12/2019 à 11:28 :
Le gros problème c'est que les promesses de Jérémy Corbin sont inapplicable en restant dans le cadre de l'Union et il le sait, mais comme dans toute l'Europe "des gogos" sommeillent.
Réponse de le 10/12/2019 à 17:45 :
les promesses de moumoute blonde version anglaise ne sont pas plus crédibles.

Il en est à promettre un baby boom en cas de victoire de son parti. C'est dire à quel point de désespoir il en est arrivé.
a écrit le 10/12/2019 à 9:57 :
Il est pratiquement acquis pour BJ d'etre le federateur des elections dans deux jours. Les tenants du Brexit sont devenus legions et une agregation d'un ras le bol depuis trois ans. Brexit il va y avoir. Le commencement du delitage de cette europe mal foutue ?
Réponse de le 10/12/2019 à 21:55 :
Ou plutôt le commencement du d'élite ment du Royaume Unis qui apparaît très apparaît très démunis. Entre les écossais qui voudraient leur indépendance et l'Irlande du Nord qui pourrait être tenté par la République d'Irlande...
a écrit le 09/12/2019 à 15:56 :
Jeremy Corbyn a un programme inapplicable tant que la G.B. reste dans l'Union!
a écrit le 09/12/2019 à 13:44 :
Le SNP, le Plaid Cymru et les libéraux démocrates gagnent ensemble une majorité au parlement et prennent le pouvoir.

Il organisent un second référendum sur la sortie de l'UE.
La majorité des anglais, soulagée de voir une fin au cauchemar vote pour le remain..

End of story pour le brexit.
Retour à la normale en quelques mois. Johnson et Farage s'exilent en Amérique du sud chez Bolsonaro dans une communauté de blonds aryens, bientôt rejoints par Trump en cavale.
Réponse de le 09/12/2019 à 15:47 :
Un bonheur de thriller...
La suite, vite...!!!
Réponse de le 10/12/2019 à 17:47 :
Ce serait avec plaisir mais la censure de LT bloque tout post vaguement critique à Macron.
a écrit le 09/12/2019 à 10:34 :
"Jeremy Corbyn a assuré qu'il resterait neutre mais d'autres membres de la direction travailliste ont dit qu'ils feraient campagne pour rester dans l'UE."

Parti politique classique, qui comme l'extrême droite et tous les autres mais j'aime bien citer ceux qui s'affirment en dehors, mange à tous les râteliers. Les riches feraient mieux de s'en débarrasser, voilà un conseil qu'ils n'entendront jamais de leurs cabinets financiers, ils feraient mieux de se méfier de leurs conseillers mais bon jamais ils n'écouteront un bon conseil gratuit... JE peux leur faire payer s'ils le veulent ! Mais de cette spirale de la médiocrité générée par la possession et la servitude est anéantie la planète et son humanité.

Il me reste des petites voitures made in great britain qui ont même fait mes enfants, résistants aux mêmes coups de marteau avec eux que je leur mettais moi-même; tandis que les majorettes chinoises se font exploser au premier. Et s'il n'y avait que ce seul exemple mais c'est pour tout pareil...

Le dumping social que les milliardaires du monde ont généré a massivement accéléré la destruction de la planète à cause de la multiplication de la pollution tout en anéantissant nos salaires le travail en général.

Difficile de pardonner aux propriétaires de capitaux et d'outils de production mais difficile de reprocher à un crétin de générer une ânerie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :