Ukraine : les autorités pro-russes bloquent l'accès à Google dans les territoires occupés

Le guerre de l'information que mène Moscou est en train de se déplacer sur le terrain du conflit. A l'est de l'Ukraine, là où l'armée russe a pris le contrôle, le moteur de recherche de Google n'est plus accessible.
(Crédits : DONETSK REGION GOVERNOR PAVLO KY)

La "russification" des territoires de l'Ukraine occupés par l'armée russe prend un nouveau tournant, cinq mois après le début du conflit. Après le rouble, les passeports et l'éducation, Moscou cherche à contrôler les sources d'informations. Les autorités des deux territoires séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine ont annoncé avoir bloqué le moteur de recherche Google, l'accusant de "promouvoir" la violence contre les Russes.

Google "fait la promotion du terrorisme et de la violence contre tous les Russes, en particulier la population du Donbass (...) Nous avons décidé de bloquer Google sur le territoire" de la région de Donetsk, a déclaré vendredi le dirigeant séparatiste Denis Pouchiline dans un communiqué. La veille, le dirigeant de la région séparatiste de Lougansk, Leonid Passetchnik, avait annoncé avoir pris cette même mesure.

"Si Google cesse de poursuivre sa politique criminelle et se conforme de nouveau à la loi, à la morale et au bon sens, alors il n'y aura aucun obstacle à ses opérations", a-t-il ajouté.

Lire aussiGuerre en Ukraine : comment le Kremlin organise la "russification" des régions occupées

L'Internet russe

"La guerre, ce ne sont pas seulement des missiles qui pleuvent sur nos villes, mais aussi une nuée de fausses informations que l'Ukraine nous envoie. Hélas, Google est devenu leur arme principale", avait-il accusé.

En Russie, Google est toujours accessible mais l'étau se ressert. Le géant américain s'est vu infligé 360 millions d'euros d'amende pour "fausses informations" par l'autorité russe des télécoms Roskomnadzor.

Aussi, de nouveaux textes ont été adoptés, qui punissent de lourdes peines de prison la publication de ce que les autorités jugent être de "fausses informations" sur l'armée ou les opérations militaires extérieures.

La Russie a bloqué les principaux réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter et Instagram. Le pays, qui dispose de son propre moteur de recherche, Yandex, s'efforce depuis des années de développer un internet souverain, à l'image de la Chine.

(Avec AFP)

Lire aussiL'Ukraine veut devenir le « pays le plus numérique du monde » et éradiquer l'argent liquide

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 22/07/2022 à 20:14
Signaler
Donc censure des medias libre en europe comme RT France et Sputnik dont l'ARCOM n'avait rien a leur reprocher. Le dictateur et criminel de guerre volodymyr zelensky qui a dissout TOUS les partis d'oppositions dans son pays.qui a emprisonner les dé...

le 24/07/2022 à 10:15
Signaler
Bine sur RT France appartenait-il a des milliardaires US? Non donc pas de problème pour la démocratie. L'ukraine est le camps du bien soutenue par les milliardaire US: Donc c'est bien. Les russes sont le problème parce qu'ils sont russes et surtout...

à écrit le 22/07/2022 à 20:13
Signaler
Donc censure des medias libre en europe comme RT France et Sputnik dont l'ARCOM n'avait rien a leur reprocher. Le dictateur et criminel de guerre volodymyr zelensky qui a dissout TOUS les partis d'oppositions dans son pays.qui a emprisonner les dé...

à écrit le 22/07/2022 à 13:35
Signaler
2017 : L'Ukraine a imposé mardi de nouvelles sanctions contre la Russie, qu'elle accuse de soutenir la rébellion séparatiste dans l'Est, en prenant la décision très controversée de bloquer l'accès sur son territoire à des services internet russes tr...

à écrit le 22/07/2022 à 12:24
Signaler
Et pour les chaînes de télévision russes en Europe ? Toujours interdites ? Donc les Russes font finalement comme nous, c'est ça ? Et on s'en plaint ?

le 22/07/2022 à 12:48
Signaler
Fils caché de poutine ? ou c'est Poutine lui même ?

le 22/07/2022 à 14:30
Signaler
Ben non, je suis abonné à un site russe, et je le reçois toujours. Je joue en ligne avec des Russes et des Ukrainiens, ça n'a rien changé, dans un MMORPG on ne s'occupe pas de politique.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.