Embargo russe : Bruxelles augmente les aides pour les maraîchers de l'UE

 |   |  438  mots
Les soutiens de l'Europe aux producteurs sont pour l'essentiel des aides au stockage, augmentées de 3.000 tonnes pour chaque Etat.
Les soutiens de l'Europe aux producteurs sont pour l'essentiel des aides au stockage, augmentées de 3.000 tonnes pour chaque Etat. (Crédits : reuters.com)
Face au prolongement de douze mois de l'embargo sur les importations agroalimentaires européennes, la Commission revoit à la hausse les aides, notamment aux producteurs de fruits et légumes. Lesquels ont vu leurs exportations chuter de 12% depuis le début des représailles russes face aux sanctions économiques européennes dans le cadre de la crise ukrainienne.

Vendredi 7 août, la Commission européenne a formellement prorogé et augmenté jusqu'au 30 juin 2016, les mesures de soutien accordées aux maraîchers de l'UE touchés par l'embargo russe, prolongé d'un an par Moscou.

Pour mémoire, le 24 juin, par mesure de rétorsion face aux sanctions économiques à son encontre, le président russe avait ordonné la prolongation jusqu'en juin 2016 de l'embargo sur la plupart des produits alimentaires occidentaux.

Répondre au prolongement de l'embargo russe

Ce vendredi, la Commission précise dans un communiqué:

"La décision prise aujourd'hui fait suite à la décision de la Russie de prolonger pour douze mois l'embargo sur les importations agroalimentaires européennes", imposé en août 2014 en raison de la crise ukrainienne."

Il y a quelques jours, la Russie avait montré sa détermination en détruisant des cargaisons de fruits, légumes et viandes européens acheminés illégalement sur son territoire. Encore aujourd'hui, 220 tonnes de fruits ont été éliminées. Auparavant, les denrées étaient simplement renvoyées dans leurs pays d'origine par la douane.

Bruxelles avait annoncé le 30 juillet le principe de cette mesure en faveur des maraîchers. Ce vendredi, le commissaire à l'Agriculture, Phil Hogan, cité dans le communiqué, la précise ainsi:

"Puisque l'embargo russe a été prolongé, nous devons continuer à garantir la sécurité des producteurs confrontés à des difficultés."

Les soutiens sont, pour l'essentiel, des aides au stockage, dont les capacités sont augmentées de 3.000 tonnes pour chaque Etat concerné.

L'an dernier, en août 2014, la Commission européenne avait débloqué 125 millions d'euros pour soutenir le secteur dans l'Union européenne. Mais, un mois après, l'aide a été suspendue devant le trop grand nombre de demandes. Finalement, le 30 septembre, l'UE a débloqué 165 millions d'euros pour soutenir les maraîchers.

Exportations en hausse et pertes compensées

La Russie était un débouché pour 10% des produits de l'agroalimentaire européen en 2013. Et, pour ce qui concerne les exportations de fruits et légumes, la baisse est de 12% depuis le début de l'embargo.

Mais l'impact de celle-ci a été quelque peu adouci par les ventes vers de nouveaux marchés. La Commission européenne souligne ainsi que les exportations agroalimentaires de l'UE ont augmenté vers d'autres marchés, notamment les Etats-Unis (+15% sur un an), la Chine (+30%), la Suisse (+3,6%) et d'autres pays d'Asie, dont Hong Kong.

Les ministres européens de l'Agriculture tiendront une réunion extraordinaire le 7 septembre à Bruxelles pour examiner de possibles mesures de soutien des cours. Une discussion qui rappelle celle qui avait eu lieu un an auparavant, sur le même sujet.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/08/2015 à 23:02 :
Lamentable politique de l'Europe et tout particulièrement de la France à la botte des Us ; après les mistral , les amendes aux banques,l'espionnage ,les concurrences économiques déloyales , leur planche à billets etc...
a écrit le 09/08/2015 à 11:21 :
LES FRUITS EST LES LEGUME ET LES VIANDES PEUVENT ETRE TRANFORME EN CONSERVE?AFIN DE NE PAS GASPILLIEZ LES PRODUCTIONS QUE L ON NE PEUT PAS RALENTIR? EST ENSUITE REVENDUE MOINS CHERS DANS LES MAGASINS DU MONDE ENTIERS A DES PETIT PRIX AFIN DE NE PAS DETRUIRE LES DENREES ALIMENTAIRE ALORS QU UNE PARTIE DU MONDE PAUVRES CREVES DE FAIN???
a écrit le 08/08/2015 à 23:24 :
et pendant ce temps les US (qui ont envoyé l'UE au casse pipe) font du full business avec la Russie!!
a écrit le 08/08/2015 à 16:08 :
l'europe continu l'embargo contre la russie mais ne dit rien au sujet des territoires occupés et de l'augmentation des colonies en cisjordanie alors que 33 resolutions de l'O N U ont ete prises contre israel ,deux poids deux mesures inadmissibles.
Réponse de le 08/08/2015 à 18:50 :
@bellino: c'est pas 2 poids 2 mesures, mais la continuation de la chasse aux vilains russes :-) Israël est une dépendance américaine, la Russie NON. Il faut quand même constater que disowns sur les 100 dernières années, les Américains ont mené plus de guerres que n'importe quel autre pays...mais c'est au nom de la démocratie, donc les gogos acceptent :-)
a écrit le 08/08/2015 à 10:45 :
Embargo russe : Bruxelles augmente les aides pour les maraîchers de l'UE, avec quel argent? Bruxelles décide et fait sa pub, les États payent par le contribuable et l'endettement!
a écrit le 08/08/2015 à 7:27 :
C'est beau la politique européenne quand elle est bien faite, surtout quand elle est à la remorque des USA, qui eux ne voient que "leurs intérêts". L'Europe devrait s'en inspirer et voir "ses intérêts", sans se préoccuper de "son ami américain" mais voilà, pour cela, l faut en avoir dans le pantalon si je puis dire.
a écrit le 08/08/2015 à 7:26 :
Les agriculteurs se plaignent de la concurrence déloyale internationale, mais les coopératives n'hésitent pourtant pas à recruter des sans-papiers comme ils ont fait à coté de chez moi...
Réponse de le 08/08/2015 à 12:01 :
C'est ce qui arrive quand les feignants ne veulent rien faire!!!
Réponse de le 10/08/2015 à 23:26 :
Et bien les fainéants, ils achètent maintenant des fruits et légumes espagnol, avec les cotisation sociales des paysans français...
a écrit le 07/08/2015 à 20:18 :
Nous allons donc payer trois fois nos aliments. Une première fois au magasin,une seconde via les "aides de base" provenant de nos impôts et maintenant une troisième fois ...
Espérons que la requête de l'Espagne exigeant des sanctions contre les agriculteurs pilleurs et saccageurs français qui écument les routes pour le moment ...
a écrit le 07/08/2015 à 20:18 :
Nous allons donc payer trois fois nos aliments. Une première fois au magasin,une seconde via les "aides de base" provenant de nos impôts et maintenant une troisième fois ...
Espérons que la requête de l'Espagne exigeant des sanctions contre les agriculteurs pilleurs et saccageurs français qui écument les routes pour le moment ...
a écrit le 07/08/2015 à 18:50 :
On augmente les aides, bien, avec quel agent ? Contribuables, attendez-vous donc que comme l'a promis Hollande, il n'y ait plus d'augmentation pendant son mandat :-) Allez, 2 ou 3 blagounettes quand il va passer à la télé pour expliquer que l'Arabie Saoudite est plus démocratique la Russie et que bon, quelques centimes de plus (qui représentent 13% d'augmentation pour le lait) ne sont pas méchants :-)
a écrit le 07/08/2015 à 18:45 :
Ils peuvent"gueuler" tout les agriculteurs ils se le font mettre bien profond, et ca ouvre des marchéxs pour les Américains. Désolant !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :