Macron tire à boulets rouges sur le marché européen de l'électricité et le calcul « absurde » des prix

Emmanuel Macron a critiqué ce mardi le fonctionnement du marché européen de l'électricité, dont le prix est indexé sur celui du gaz. Depuis le G7 en Bavière, le chef de l'Etat a dénoncé « des prix d'électricité qui s'envolent et qui n'ont plus rien à voir avec les coûts de production d'électricité ». La France exige des Bruxelles une réforme rapide du système pour freiner la hausse de l'électricité qui dope l'inflation.
Macron s'agace du système actuel de fixation des prix de l'électricité dans l'UE.
Macron s'agace du système actuel de fixation des prix de l'électricité dans l'UE. (Crédits : POOL)

La flambée des cours de l'énergie qui ébranle toutes les économies occidentales occupe le cœur des discussions entre dirigeants du G7 réunis en Bavière. Dans ce contexte, le président Emmanuel Macron a rappelé la proposition française de réformer le marché de l'électricité européen. Lors d'une conférence de presse ce mardi à l'issue du sommet du G7 en Allemagne, le chef de l'Etat fustige le système actuel « absurde » des prix de l'électricité dans l'Union européenne.

Lire aussi 8 mnCrise du gaz : quand Thierry Breton recadre Engie, EDF et TotalEnergies

Emmanuel Macron a comparé la hausse des prix dans toute l'Europe à « un impôt de l'extérieur qui vient par le gaz et l'électricité » depuis le début de la guerre en Ukraine, déplorant que « l'argent du contribuable n'a pas vocation à compenser. (...) Sinon c'est un système sans fin qui va nous appauvrir », a lancé Emmanuel Macron avant de fustiger « des prix d'électricité qui s'envolent et qui n'ont plus rien à voir avec les coûts de production d'électricité, ça suit le gaz, c'est absurde ; ce qui fait que vous avez des acteurs, par exemple dans le renouvelable, qui font des surprofits dans la période totalement déraisonnables ».

« Honnêtement ce sont les Shadoks »

Évoquant les boucliers tarifaires déployés par le gouvernement français, Emmanuel Macron a pointé leurs limites. « On dépense l'argent du contribuable pour essayer d'aider le même contribuable comme consommateur à faire face à l'augmentation des prix, qui vient de l'extérieur, sur le pétrole et sur le gaz qu'on ne produit pas, et qui est liée à la guerre ». Face à cette situation, « objectivement la meilleure réponse, c'est de faire baisser ses prix à l'achat », a préconisé Emmanuel Macron. Il a affiché son soutien aux efforts de la Commission européenne début juin, et à la volonté des pays du G7 de plafonner le prix du pétrole.

« Honnêtement ce sont les Shadoks, ce qu'on on est en train de vivre », a-t-il insisté en référence à ces personnages d'une série d'animation à l'humour volontiers absurde,  diffusée en France à partir de la fin des années 60.

Lire aussi 8 mnÉnergie : RTE investit des sommes colossales pour transporter de plus en plus d'électricité en France

En réponse aux critiques d'Etats membres contre le marché de l'électricité, dont la France, la Commission tente de réagir. Le commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton a déjà promis dimanche dans une interview au Journal du dimanche que « les choses commencent à bouger à la Commission européenne » en réponse à la proposition de la France de réformer le mode de calcul des prix de l'électricité. Très critiqué, ce mécanisme de calcul intègre le coût marginal de la dernière centrale appelée pour satisfaire la demande. Il s'agit souvent d'une centrale à gaz, dont le cours explose. Cela alimente la flambée des prix de l'électricité. « Une étude est en train d'être finalisée. Elle demande encore des approfondissements », a expliqué le commissaire.

Lire aussi 16 mnPour ou contre : la France doit-elle sortir du marché européen de l'électricité (Anne Debregeas face à André Merlin)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 29/06/2022 à 18:37
Signaler
Le nucléaire Français a comme objectif de proposer un cout "respectable" pour tous les foyers. Mais les guignols de Bruxelles, composés également de Français traite à la Nation, en ont décidé autrement. Des gens aux "hautes études" qui réalisent ...

à écrit le 29/06/2022 à 17:28
Signaler
« Honnêtement ce sont les Shadoks, ce qu'on on est en train de vivre » Lui serait un Gibis ,donc : Êtres supérieurs qui, par pitié, aident les Shadoks qui ne représentent pour eux aucune menace réelle. Les Gibis sont coiffés d'un chapeau melon qu...

à écrit le 29/06/2022 à 14:46
Signaler
Étonnant pour quelqu’un qui depuis 5 ans ne parle, ne rêve et ne fantasme que sur la religion de l’Europe !

à écrit le 29/06/2022 à 11:12
Signaler
Qui l'eut cru ? C'est la grosse commission chantre du libéralisme qui fixe des prix absurdes avec des règles débiles ! Alors que les prix devraient être ceux... du marché libre ! UERSS : un best of ! prenez le pire du libéralisme et le pire du com...

à écrit le 29/06/2022 à 9:54
Signaler
Écoutez Bossuet « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes »... Envoyez leur Cambronne..

le 29/06/2022 à 11:09
Signaler
Il tire à boulet rouge ou c'est un boulet rouge ? ah ah ah

à écrit le 29/06/2022 à 9:53
Signaler
Oui mais il est bien tard pour s'en rendre compte , c 'est bien la France qui a mis ca en place. il est ou le foutage de gueule ?

à écrit le 29/06/2022 à 9:38
Signaler
Bienvenu en UERSS, empire prévu pour durer mille ans mais ce serait étonnant.

à écrit le 29/06/2022 à 8:28
Signaler
Il vient de recevoir sa première facture d'éléctricité ou veut nous le faire croire!?;-)

à écrit le 29/06/2022 à 7:00
Signaler
Typiquement français, hypocrite et populiste à souhait. Si le nucléaire français tournait normalement l'on n'entendait ni Macron, ni l'ensemble des commentateurs s'offusqués comme vierges effarouchées et le pognon rentrerait à flot dans les caisses d...

à écrit le 28/06/2022 à 22:55
Signaler
Les événements nous démontrent que l'Europe n'est qu'un cartel au service d'intérêts privés représentés par des lobbies. La démocratie n'est qu'un paravent derrière lequel se cachent les magouilles. Cette europe a appauvri la France et l'a rendue trè...

à écrit le 28/06/2022 à 22:23
Signaler
Il faut sortir ce cette bouse mafieuse ultralibérale hyperatlantiste qu'est la CIA-MOSSAD/UE/DOLLAR/EURO/OTAN pour nos tourner vers la Chine communiste et la Russie pour relancer massivement le nucléaire civil, seul moyen de stopper le réchauffement ...

à écrit le 28/06/2022 à 21:08
Signaler
Bonjour, Bon ils est claire que l'indexation de l'électricité sur le prix du gaz est une aberration... Pourquoi pas une indexation sur le prix de kWh sur la production de l'électricité produite avec du charbon... Bon , la France dois surtout inves...

à écrit le 28/06/2022 à 20:59
Signaler
Macron qui parle de Shadoks....alors qu'il oblige EDF à revendre à perte à ses concurrents l'électricité que nous rachetons dix fois le prix...quand nos impôts renflouent EDF et payent le bouclier tarifaire. Nous sommes donc trois fois perdants. Z...

à écrit le 28/06/2022 à 20:18
Signaler
Macron serait-il devenu Zemmourien? La désindexation de l'énergie produite par nos centrales nucléaires est une mesure phare de son programme économique! Le Z ou plutôt les économistes qui l'entourent ont toujours prôné un retour à la réalité des ...

le 29/06/2022 à 8:53
Signaler
L’idée d’un marché européen de l’énergie n’est pas mauvaise en soit. Ce qui est problématique est que les politiques de production énergétique répondent à des opinions politiques divergentes. De plus, une part disproportionnée de l’attention à été ac...

à écrit le 28/06/2022 à 20:07
Signaler
Qu'il se dépêche,car les français en ont marre d'apprendre que leur paupérisation est du en grande partie aux spéculateurs dont l'État est l'instigateur comme pour l'optimisation fiscale ,les paradis fiscaux ect ..A eux le jackpot à nous la dette .L...

à écrit le 28/06/2022 à 17:44
Signaler
ça sent le macronnage ce discours. On est heureux qu'il en parle, mais s'il faisait son travail depuis 10 ans, il en aurait fait une priorité de son premier quinquennat. On n'oublie d'ailleurs pas qu'il a forcé EDF à augmenter le quota d'électricité ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.