BPCE devrait verser près de 100 millions d'euros de dividendes à ses actionnaires

 |   |  171  mots
BPCE a vu son bénéfice net progresser de 21,1% au troisième trimestre, à 747 millions d'euros, profitant notamment du dynamisme commercial de ses réseaux Banque Populaire et Caisse d'Epargne.
BPCE a vu son bénéfice net progresser de 21,1% au troisième trimestre, à 747 millions d'euros, profitant notamment du dynamisme commercial de ses réseaux Banque Populaire et Caisse d'Epargne. (Crédits : reuters.com)
Pour la première fois depuis sa création en 2009, le groupe va pouvoir distribuer des dividendes à ses actionnaires que sont les Banques Populaires et les Caisses d'Epargne.

Le groupe BPCE va pouvoir pour la première fois verser des dividendes à ses actionnaires que sont les Banques Populaires et les Caisses d'Epargne, selon les information de nos confrères des Echos ce lundi.

Le versement du dividende sera soumis pour approbation lors de l'assemblée générale du groupe en mai, a indiqué la source. Caisses d'Epargne et Banques Populaires recevront près de 100 millions d'euros au titre de 2013, détaille Les Echos.

Un bénéfice net de 21,1% au troisième trimestre

Le président du directoire François Pérol avait acté le principe d'un versement de dividendes aux caisses régionales quand la situation financière du groupe le permettrait.

BPCE a vu son bénéfice net progresser de 21,1% au troisième trimestre, à 747 millions d'euros, profitant notamment du dynamisme commercial de ses réseaux Banque Populaire et Caisse d'Epargne.

A lire aussi :

>> Banque en ligne, épargne, assurance… BPCE se montre très gourmand

>> BPCE cède son courtier immobilier Meilleurtaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2014 à 16:50 :
Après avoir ponctionné ses "actionnaires" (les caisses régionales) pendant des années, les mettant parfois dans une situation difficile, ce n'est qu'un juste et très petit retour des choses.
a écrit le 21/01/2014 à 12:27 :
C'est beau de voir comment la France sacrifie ses pauvres et la classe moyenne pour le profit d'une poignée. D'après la théorie libérale... grâce à tout ces profits, l'entreprise devrait investir, innover, embaucher... que se passe t il donc ? Le mieux, c'est qu'on supprime les cotisations sociales, ça devrait surement changer la logique du système.
a écrit le 21/01/2014 à 12:25 :
Avec un leverage de plus de 20 , un vrai passif de 15-16 milliards, c'est vrai que jeter 100 millions, c'est rien .
a écrit le 21/01/2014 à 11:21 :
@ kaolin: n'exagérons pas. D'abord, il s'agit de banques, n'ayant vocation a faire ni du social ni de la philanthropie. Ensuite, leur frais restent raisonnables et leur prets sont parmi les plus incitatifs du marché. S'il faut dénoncer certaines bancaires, en tant que client de ce groupe et d'autres depuis plusieurs décennies, je peut vous assurer qu'il y a bien pire et honteux dans des groupes ayant encore plus pignon sur rue (genre S...).
Réponse de le 21/01/2014 à 23:45 :
Cela vous semble raisonnable de facturer une simple carte de retrait ET le retrait d'espèce en agence? Cela me semble plutôt illégal.
a écrit le 21/01/2014 à 10:36 :
Tout ca en racketant ses clients

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :