BPCE et CNP Assurances nouent un nouveau partenariat commercial

 |   |  354  mots
BPCE veut devenir un bancassureur de plein exercice.
BPCE veut devenir un bancassureur "de plein exercice." (Crédits : reuters.com)
A compter du 1er janvier 2016, c'est Natixis, filiale de BPCE, et non plus CNP Assurances, qui gèrera les contrats d'assurance-vie distribués par les Caisses d'Epargne. En échange, la CNP distribuera chez l'Ecureuil et les Banques populaires des contrats de prévoyance et d'assurance emprunteur.

Nouveau départ pour BPCE (Banques Populaires Caisses d'Epargne) et CNP Assurances. A l'occasion de la publication d'une hausse de 10,4% de son bénéfice net au premier semestre, à 1,7 milliard d'euros, le groupe bancaire a dévoilé jeudi 31 juillet un nouveau partenariat commercial avec l'assureur. D'une durée de 7 ans, celui-ci entrera en vigueur le 1er janvier 2016.

Cet accord met fin à de longues négociations, amorcées en fin d'année dernière, quand BPCE avait déclaré vouloir confier - non plus à CNP Assurances mais à sa filiale Natixis - la conception et la gestion des contrats d'assurance-vie distribués par les Caisses d'Epargne, comme c'est déjà le cas avec les Banque Populaires.

Et ce, à partir du 1er janvier 2016, c'est-à-dire à l'échéance du partenariat commercial qui liait jusqu'à présent l'Ecureuil et CNP Assurances, en matière d'assurance-vie. Une décision motivée par l'objectif de BPCE de "conforter son rôle de bancassureur de plein exercice", comme le groupe l'avait annoncé dans le cadre de la présentation de son plan stratégique 2014/2017, en novembre 2013.

Dans le détail, un nouveau partenariat est mis en place dans le domaine de l'assurance des emprunteurs collective entre CNP Assurances et les réseaux de BPCE (Caisses d'Epargne, Banques Populaires et Crédit Foncier), via un accord de co-assurance à hauteur de 66% du risque pour CNP et de 34% pour Natixis.

Le champion de l'assurance de personnes et BPCE seront également partenaires dans le domaine de la prévoyance collective pour la couverture des besoins des salariés des clientèles professionnelles et entreprises du groupe bancaire. Ils noueront également un partenariat ciblé en prévoyance individuelle sur les produits de dépendance et de garantie du locataire, le reste des produits de prévoyance individuelle revenant exclusivement à Natixis.

Objet de tension entre les deux partenaires, le stock des contrats d'assurance-vie souscrits dans les Caisses d'Epargne avant le 31 décembre 2015 continuera à être géré par CNP Assurances. L'encours de ces contrats atteint quelque 100 milliards d'euros. BPCE, qui détient 18% de CNP Assurances, a par ailleurs confirmé sa volonté de rester un actionnaire stable de l'assureur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/08/2014 à 17:06 :
BPCE qui est en voie d'une plus grande démutualisation par la fusion totale des deux établissement "rouge" et "bleu" a fait ses classes dans le domaine de l'assurance et vient naturellement quoique très lentement prendre la main. On espère que ce sera le cas pour tous les produits à l'avenir. CNP devra trouver d'autres partenariats et renforcer ses équipes commerciales voire trouver des cibles à reprendre pour progresser. Ce que l'on demande aux entreprises françaises c'est d'être conquérantes. Ici BPCE l'est.
a écrit le 01/08/2014 à 12:04 :
Et la CNP va gérer ses fonds sur les marchés internationaux? La il faut sortir et vite de ces entreprises un peu trop administratives. La casse va être géante.
a écrit le 01/08/2014 à 9:16 :
En espérant que les clients qui font confiance à BPCE ne paieront pas les pots cassés.
Pour résumer, on remplace une société compétente (CNP) dans son métier par une entreprise "convalescente" (Natixis).
On comprend bien l'intérêt pour BPCE, ils transfèrent du Chiffre d'affaires et de l'activité à Natixis qui en a bien besoin. Mais les clients s'y retrouveront ils ? Au vu des performances de Natixis depuis 10 ans, on peut en douter. Sauront ils proposer des produits aussi performants que ceux de CNP à leurs clients ?
De toute façon, on ne dira rien aux clients, et ils d'en rendront compte d'eux mêmes au bout de plusieurs années ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :