JPMorgan Chase cède la moitié de son fonds d'investissement privé pour 2 milliards de dollars

L'opération, qui devrait être finalisée d'ici la fin de l'année, n'aura pas d'impact sur les résultats de l'établissement financier.
Le fonds d'investissement privé de JP Morgan Chase, One Equity Partners (OEP), gère un portefeuille de participations dans différentes entreprises estimé à un peu plus de 4 milliards de dollars.
Le fonds d'investissement privé de JP Morgan Chase, One Equity Partners (OEP), gère un portefeuille de participations dans différentes entreprises estimé à un peu plus de 4 milliards de dollars. (Crédits : reuters.com)

La banque américaine JPMorgan Chase a annoncé lundi dans un communiqué avoir cédé 50% de sa participation dans son fonds d'investissement privé One Equity Partners (OEP) aux fonds Lexington Partners et AlpInvest Partners.

La transaction, attendue depuis plusieurs mois, se monterait à environ 2 milliards de dollars, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier alors que la banque n'en a pas dévoilé les termes financiers.

Pas d'impact sur les résultats de la banque

L'opération, qui devrait être finalisée d'ici la fin de l'année, n'aura pas d'impact sur les résultats de l'établissement financier, est-il précisé dans le communiqué.

OEP gère un portefeuille de participations dans différentes entreprises estimé à un peu plus de 4 milliards de dollars. Ce portefeuille comprend entre autres les groupes de communications brésilien Allied et turc Netas, la société de services informatiques italienne Engineering Ingegneria Informatica ou encore l'entreprise agro-industrielle russe Voltyre-Prom, selon son site internet.

Créé en 2001, OEP a toujours privilégié des prises de participations dans de petites entreprises qui, selon sa politique d'investissements, se situent entre 50 et 500 millions de dollars.

Réforme financière Dodd-Frank

Mais depuis plusieurs mois, le fonds pâtissait des mesures les plus draconiennes de la réforme financière Dodd-Frank qui limite les activités spéculatives des banques américaines. Comme ses rivales, JPMorgan doit également amasser un matelas de liquidités important pour faire face à une éventuelle crise, selon les demandes des régulateurs.

Ces mesures ont déjà forcé les établissements financiers à céder un bon nombre de leurs activités de courtage.

Au terme de l'opération, le fonds d'investissement va devenir un groupe indépendant et changer de nom pour s'appeler OEPCA (OEP Capital Advisors, L.P), selon le communiqué.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.