Nouvelle polémique à la Société Générale avec le montant de la retraite de Daniel Bouton

 |   |  502  mots
Le président de la Société Générale pourrait voir sa retraite s'élever à près de 1 million d'euros par an quand il cessera son activité, selon l'Express.fr. La banque rétorque qu'il n'existe "aucun régime spécifique pour les mandataires sociaux". Cette question des retraites n'est pas envisagée par le décret sur l'encadrement de la rémunération des dirigeants français que vient de faire publier le gouvernement.

Un million d'euros par an. C'est le montant de la retraite que pourrait toucher Daniel Bouton, président de la Société Générale, lorsqu'il cessera son activité, affirmait lundi le site internet de l'Express en se basant sur le "document de référence 2009" et le rapport 2008 du groupe transmis à l'Autorité des marchés financiers. Cette somme correspondrait à la fois au montant des pensions attribuées au titre de mandataire social et à celles du "régime surcomplémentaire de retraite" dont il bénéficie, explique le site.

Selon le document de référence, "le montant total des sommes provisionnées ou constatées par la Société Générale au 31 décembre 2008 (...) aux fins de versement de pensions, retraites ou autres avantages à des mandataires sociaux de la Société Générale (Daniel bouton , Frédéric Oudea, Séverin Cabannes, Didier Alix et deux administrateurs indépendants) s'élève à 32,93 millions d'euros". L'établissement "ne fournit pas le détail, mais cela représente en moyenne 5,5 millions pour chacun d'entre eux", ajoute le site. "La banque a pris pour hypothèse le versement d'une pension pendant 23 ans, ce qui permet de calculer le montant moyen de la retraite" de chacun, soit "240.000 euros par an".

Daniel Bouton a par ailleurs conservé ses droits au régime surcomplémentaire de la retraite des cadres, selon l'Express.fr. Or, "à la date du 12 mai 2008, M. Bouton avait ainsi acquis des droits à pension à la charge de la Société Générale représentant 58,2% de sa rémunération au titre de 2007", laquelle s'élevait à 1.250.000 euros, indique le document de référence 2009.  Ces droits représentent donc une somme de 727.500 euros, qui s'ajoute aux 240.000 euros, selon le site.

La Société Générale répond ce mardi dans un communiqué qu'"il n'existe aucun régime spécifique pour les mandataires sociaux" et que "les régimes existants correspondent aux régimes pour les cadres de direction". Selon le groupe, "M. Bouton est affilié au régime mis en place au début des années 80 et fermé depuis"."Ce régime a bénéficié à environ un millier de cadres dont un nombre significatif est parti en retraite à ce jour", précise-t-il encore.Ce régime "assurera à Daniel Bouton une retraite totale, lorsqu'elle sera liquidée de 58% de son dernier salaire de dirigeant exécutif, soit environ 730.000 euros par an".

 

Cette révélation intervient après la vive polémique de la semaine dernière, suscitée par l'annonce par la banque que ses quatre principaux dirigeants devaient recevoir un total de 320.000 stock-options au titre de 2008, dont 70.000 pour le seul Daniel Bouton. Ils avaient finalement renoncé à ces stock-options, sous la pression du gouvernement. Celui-ci a annoncé lundi un décret pour encadrer au moins jusqu'à 2010 les rémunérations des dirigeants dans les entreprises aidées par l'Etat, mais la retraite surcomplémentaire, également appelée "retraite chapeau" n'a pas été évoquée par ce dévret.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et LES retraites de Jacques Chirac, ca fait combien?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cessez de faire les jaloux. Vous êtes déjà assez aigris comme cela. Et si par hasard on vous proposait autant ? Vous refuseriez ? Bande de nazes va !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est scandaleux, que les actionnaires et le gouvernement accepte cela. Quand on pense que dans le privé pour les cadres moyens ou employés et ouvriers la retraite varie entre 1000 et 3000 euros.
Comment peut on justifier ces retraites..... On comprend mieux les frais bancaires. Vu les bilans, certaines personnes devraient plutôt se retrouver en prison. Y compris la clique qui se coopte les salaires ( voir les patrons du CAC40) ils vivent dans un autre monde, aux frais de la sueur des salariés, et aux frais bancaires inadmissibles. En plus ils se prennent pour les meilleurs du monde. Avec en plus l'accord du gouvernement. Quand on voit le salaire que reçoit PEROL mis en place par Sarkozy touche plus de salaire que le Président des Etats unis. Comment faire confiance' à ceux qui nous gouvernent? Bien entendu Sarkozy ne veut pas tout changer, ni le plafond fiscal, ni le cadeau aux footballeurs en ce qui concerne leurs taux d'imposition etc etc. Lui il pense déjà à ce qu'il va mettre dans sa poche après son mandat. Il faut bien ménager ses copains. Le " petit facteur" à de plus en plus une avenue devant lui, car les français ne sont plus d'accord, mais il faut dire que nos élus avec leurs lois ont tout fait pour.....et ce n'est pas le décret merdique de ce jour qui va changer quelque chose. La liste est longue, j'arrête car la nuit ne suffirait pas pour lister toute cette cupidité des dirigeants.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ca me donne des boutons!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A chaque jour son scandale,toujours par les mêmes personnes,bravo à la presse.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
M. Bouton doit faire très attention. Bientôt, il ne sera plus bon d'être riche. Je crains hélas qu'avec des retraites aussi astronomiques que la chasse aux riches de son espèce va bientôt commencer !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Va gagner au loto tous les ans. c'est super.
A vous dégouter de jouer toutes les semaines
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Délicat a évoquer, les retraites chapeau!!!!, car on pourrait porter le débat sur d'autres terrains, députés, ministres, etc ..
Pas facile de légiférer sur tout .....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mais qui a besoin d'un million par an ? Après avoir gagné des millions pendant sa vie professionnelle, à qui va-t-il faire croire qu'il faut que ça continue pendant la retraite ? Il n'a donc pas fait de placements pour sa retraite cet homme-là ? C'est absurde, il faut que ça cesse.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le montant de la retraite est lié aux rémunérations perçues tout au long de sa carrière. Je ne vois pas en quoi c'est choquant qu'il touche cette somme à partir du moment où les rémunérations passées n'ont pas été contesté.
Arrêtons de polémiquer à tour de bras.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
BOUTON en PRISON ce monsieur commet des abus de bien sociaux et des abus de droit - SARKOZY est roulé dans la boue - Alors c'est la nationalisation de la SG pour fouiller dans les comptes de cette banques de BANDITS DE GRANDS CHEMIN ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour toutes les entreprises, y compris la SG, il est temps d'arrêter ou de dissuader fortement la retraite " Chapeau" ART 39 qui donne une retraitre à vie au dirigeant mais à la charge de l'entreprise alors qu'iln'en fait plus parti C'est accablant pour les salariés et un handicap pour l'entreprise.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le Karcher à la Sté Générale, pour nettoyer la vermine, et dans d'autres entreprise aussi d'ailleurs - CA SUFFIT - AU BOULOT LES PARLEMENTAIRES DE DROITE ET DE GAUCHE - AVNACEZ AVANT QUE LE PEUPLE AVANCE A VOTRE PLACE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vivement le grand soir !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette information concourt aux jetées d'huile sur le feu que l'on connait depuis quelques temps. Les médias mettent en exergue les erreurs et les problèmes mais elles n'évoquent jamais le travail quotidien d'un dirigeant et les décisions prises pour piloter leur entreprise dans un environnement complexe. On ne peut pas envisager de niveler tout le monde vers le bas autrement qu'avec un système communiste, système qui a prouvé sa nocivité ou sa capacité à rendre pauvres des peuples entiers à l'exception de la nomenclatura. Dans notre système, chacun est libre de réussir ses études, de travailler, d'entreprendre, de réussir ou d'échouer. Ceux qui ont choisi le "zéro souci professionnel", ils sont des millions, ne peuvent pas aussi exiger les fruits de ce qu'ils ne font pas. La réussite d'une frappe de ballon dans le but adverse est bien plus admirée que le travail de fond des dirigeants. Donc on ne discute pas les salaires insensés des footballeurs. Bref, dans ce pays on passe beaucoup de temps à se tromper de centres d'intérêt.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est scandaleux !! Le capitalisme financier a ruiné la planète ,les banques qui ,elles,ne servent à rien sont entrain de mettre à genoux le pays.
Il faut se détourner de l'ultra-libéralisme.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
etdire qu'il faut penser à l'intérêt commun de l'entreprise et blablablabla... je crois que le seul intérêt qui compte c'est celui des dirigeants et des actionnaires ! travailler plus pour gagner moins pour les pauvres salariés (dans beaucoup de cas la retraite ne couvre pas les frais de vie) et travailler moins pour gagner plus pour les supers Cadres qui, soit disant, dirigent et jouent un rôle important dans la société... de toutes les manières seules les X et énarques ont le droit à ce genre de privilèges ... à y remedier ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A ce loto, La chance n'appartient pas à tout le monde !
A l'aune de ces résultats négatifs, les revenus des années précédentes étaient ils justifiés ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dégouté.Ce type aurait dû être renvoyé après le scandale Kerviel, soit qu'il ait laissé faire, soit qui'il ait failli dans le contrôle des activités.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Hier 3 ministres pour une annonce déjà baffouée ! Fillon , Lagarde , Hortefeux annoncent une mesure, le lendemain on découvre un nouvel abus de la Société Générale --- décidément, nos Ministres et la République sont baffoués par quelques BANDITS - Monsieur Hortefeux, l'arrogance et le mépris vont finir par mettre le feu à la nation
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
2 remarques. si tous les raleurs comparant leurs salaires et leur retraite aux dirgeants etaient si excellents, cela se saurait; on ne demande pas mieux que d'avoir de bons dirigeants, seulement voila qui fait l'effort pour le devenir? pas la meute des hurleurs visiblement
la retraite est importante, mais a-t'on parle du montant des cotisations dont DB s'est acquitte? car cet argent n'est pas pris sur le salaire des employes de la SG contrairement a ce qui se dit
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la boite est a lui?....combien de temps il a travaille pour les actionnaires de la SG.....ils vont lui donner 100 millions au total?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"et ça continue encore et encore!..." le décret de Fillon n'est qu'une vulgaire mascarade, puisque les détourneurs des ressources ont d'autres moyens de s'accaparer égoïstement les revenus qu'ils croient mériter comme des seigneurs ayant autorité sur tout et faisant fi de la citoyenneté et de la morale qu'on nous enseigne, à nous petites gens de la france profonde...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce monsieur devra terminer sa vie en Floride, vers Palm Beach. Les gens fortunes s'y regroupent en ghettos derriere des murs bardes de barbeles. C'est presque un 'Guantanamo' pour les visiteurs, une sorte de zoo pour les curieux. C'est bien d'avoir du fric.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Conclusion : vivement sa mort, et celle de tous ces faux entrepreneurs, sans compétence particulière, arrivés où ils sont par appui politique, ou parce qu'ils ont fait l'Ena..
Vive les vrais entrepreneurs, ceux qui investissent et risquent leur propre argent, Bolloré, Frère, Bouygues. Ceux qui sont des exemples.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Continuons à tirer sur le fil de la pelote de laine, je veux dire le bouton. Il finira par tomber avec toutes ses miasmes. Hélas que de mal a t il fait à la SG. Messieurs les dirigeants rentrez dans une agence de manière anonyme et posez la question sur l'avis des clients.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le gouvernement a en 2007 tapé sur les régimes spéciaux de retraite, en omettant bien entendu ceux-ci, réservé à quelques uns. Quand les Français se rendront compte qu'on les a berné ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Est-ce très nouveau. Faut-il une crise de cette ampleur pour que le monde s'en émeuve.Quelle Hypocrisie dre la part de certaMrs SARKOZY et BERTRAND
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On croit rêver et dire que ces pratiques éxistes depuis des lustres..la crise nous éclaire sur tout çà et çà fait mal..les clients StéGénérale avec tout ce qui y ai arrivé ces derniers mois doivent être ravis!A quand une gouvernance ou ce sont tous les actionnaires qui`votent et pas les "copains" des conseils d'administration qui allouent allègrement les avantages..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est une pratique que nos politiques ont l'air de découvrir et ils s'en émeuvent parce que la crise est profonde et va laisser sur le carreau bon nombre de salariés. Quelle indécence!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On veut une lotion pour éliminer le BOUTON !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LA SG JUI SUIT MAI JE CROIS QUE TOUTE LES BANQUES SONT PAREILLE ALORS OU ALLE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les retraites chapeau ne sont pas nouvelles on m'a demandé en 1982, alors administrateur représentant les salariés , d'en voter une au président viré par la nationalisation du crédit dans une filiale de la ... Société Générale !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il est de plus en plus flagrant qu'une minorité sans scrupules se sert sur le dos d'une majorité, notre président devrait un peu se souvenir de notre histoire avant qu'une nouvelle fois cela soit le peuple qui l'écrive... raz le bol...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a dix jours, la banque avait déjà dû faire marche arrière sur les stock options attribuées à quatre de ses dirigeants.
mais par qui ont elles été attribuées ces stock options ???? ces primes de départ ! la vrai question n'est elle pas celle là ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En donnant des leçons aux autres, Sarko devra donner un signal fort en réduisant lui-meme son salaire !!!
Ca me semble normal , non ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et après cela la révolution, que les élites et les stars montrent l'exemple ainsi que le dit garlu.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est écoeurant de voir ça.
Ces gens là sont soutenus et encouragés par le MEDEF et leurs amis de l'UMP à commencer par le Président Sarkozy. Je n'ai aucun problème avec le fait de devenir riche d'une manière honnête, mais pour des gens comme ça il faudrait non seulement les mettre en prison mais surtout toucher là où ça fait mal : reprendre tout l'argent qu'ils ont volé au contribuable et surtout à leur propres salariés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et bien je sais ce qu'il me reste à faire de mon décompte de frais bancaires pour 2008 reçu de la SoGé !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis pleinement d'accord avec Justin, Mr Besancenot devient l'alternative que l'on approuve ou non, personnellemnt c'est non, mais de tout temps ce genre de contexte a ouvert la porte aux extrémistes. Sil vous plaît Mr Sarkosy arrêtez tout cela avant qu'il ne soit trop tard
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si vous tapez sur les gens qui réussissent ou pensez vous que l'êtat va trouver l'argent pour vous
aider ? Soyez quand même un peu logique face à vous même !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
SIMPLE ON CONFISQUE TOUT ET MEME SON PATRIMOINE QU4IL A DU VOLERAU FIL DES ANS ESCROC.VOLEUR.SALAUD.DEGEULASSE. MA MERE A UNERETRAITE DE 600 euros/MOIS COMME EX COMMERCANTE JE SUIS DEGOUTE CE PAYS ME GAVE GRAVE.VIVEMENT LAREVOLUTION POUR ETETER CE GENRE DE CON DANGEREUX.......................
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dans tous les sens du terme, celà commence à "faire beaucoup", avant de faire, peut-être, beaucoup moins ?.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dans ce ptiot million, il y a de quoi pour compléter ma collection de boutons .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Contre ces patrons cupides, sans éthique pour être réellement efficace la seule solution boycotter leurs entreprises !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On pourrait s'interroger aussi sur les retraites chapeau d'autres établissements financiers : ex, la banque verte...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les retraites des hauts fonctionnaires de l'Etat doivent être bien modestes pour qu'ils aient recours aux retraites juteuses du privé pour assurer leurs vieux jours
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que Monsieur Bouton perçoive une retraite importante au vu de sa fonction, soit...
En revanche, qu'il perçoive des sommes astronomiques, ceci est inadmissible... Je serai curieux de connaître l'ensemble de sa rémunération pendant ses années à la gouvernance de la SG - A ce propos, comment dépensez autant ?
Par ailleurs, il me semble que la santé "mentale" de cet individu est quelque peu perturbé et symbolise la faillite actuelle. En effet, comment expliquez vous dans notre conjoncture actuelle que des personnes continuent de fonctionner sur un système ayant entraîné une catastrophe et surtout persiste !?
Il me semble qu'il est grand temps de se soucier de la viabilité des entreprises et de saisir les sommes non nécessaires (bonus et autres gratifications...) afin de constituer un fond de "défense" des entreprises françaises géré par la Caisse des dépôts...
Par ailleurs, DES PRIMES & AUGMENTATIONS ONT ETE VERSÉES A "TOUS" LES SALAIRES DU CRÉDIT DU NORD FILIALE DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A chaque jour, suffit son scandale... y'a donc pas de bonnes nouvelles, pour nous, les salariés qui touchont moins que rien???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ne detestez pas les joueurs, detestez le jeu. Ca fait deja pas mal de temps qu'on a plus le droit d'etre riche en France de toute facon. Le gars n'a braque aucune banque il me semble. Et tout le monde a laisse faire en esperant avoir des miettes du gateau. C'est une tour de babel de l'hypocrisie et de la pingrerie. Comme d'habitude on donne quelque bouc emissaires la foule pour qu'elle appaise son desir de vengeance et oublis que tout le systeme est pourrit des la racine.
Au etat unis c'est le mensonge de la libre entreprise, chacun peu y arriver et devenir riche. A condition d'etre ne riche, d'avoir des amis politiciens, d'ecraser illegalement la concurence et de faire partie de je ne sais quel club de psychopathes megalo pseudo occulte en vogue du moment.Mais surtout, faut critiquer le communisme. par ce que ca marche pas et c'est pas bien. c'est un mauvais systeme ou on peut seulement reussir a condition d'etre ne riche, d'avoir des amis politiciens, d'ecraser illegalement la concurence et etre membre du parti. La difference... on laisse pas rever le glandu moyen en le culpabilisant et lui disant que si il est pas riche c'est parce qu'il a pas travailler assez dur. Autant mettre Louix XX au pouvoir et restaurer la monarchie, quit a etre gere comme du betail, autant le faire pour des personnes qui essayent de pereniser le cheptel pour avoir quelque chose a transmettre aux generations futures.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je voterais pour Mr Le Pen aux Européennes! Que fait "Sarko le quatter de bateaux de milliardaire" ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a quelque chose de pourri dans le royaume de la finance . A trader, à force de jouer, le risque est de tout perdre . Echec et mat .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les banquiers sont vraiment extraordinaires, ils ont plongé l'économie mondiale au bord du gouffre (espérons que nos gouvernants ne feront pas le pas décisif) ils ont surendetté les populations en faisant des prêts immobilier délirants à des populations totalement incapables de rembourser, mais sans risques pour eux puisque tous les biens des emprunteurs sont nantis,contrairement aux banquiers qui ont dilapidés des sommes considérables sans jamais cautionner le moindre centime sur leurs biens propre. A contrario une société en plein développement, de 24 mois d'existence, ne trouve pas la possibilité d'emprunter 100.000 ? avec la garantie Oséo à hauteur de 70% alors que ces banquiers ont été renflouée par l'état avec l'argent des contribuables. De toute façons, quelque soit les mesures prises par l'état les banquiers sont les mieux placés pour trouver les moyens de s'enrichir.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est la durée nécéssaire pour que je percoive la même rémunération, mais lui c'est en 1 an !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous mélangez tout. Vous mélangez les USA et la France, Madoff et Bouton, Riche et entrepreneurs, 1789 et pouvoir d'achat, Capitalisme et Finance, prêts et aides, chômeurs et fonctionnaires, un instant vous ne payez pas d'impôts et le suivant vous renflouez des banques. La France est un pays de c*** à chaque coin de rue il y en à 100 et le roi des c*** sur son trône, je parierai pas qu'il est Allemand, être né sous le signe de l'hexagone, c'est pas ce qu'on fait de mieux en ce moment (copyright Renaud, l'Hexagone 1974). Faites des études.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette information concourt aux jetées d'huile sur le feu que l'on connait depuis quelques temps. Les médias mettent en exergue les erreurs et les problèmes mais elles n'évoquent jamais le travail quotidien d'un dirigeant et les décisions prises pour piloter leur entreprise dans un environnement complexe. On ne peut pas envisager de niveler tout le monde vers le bas autrement qu'avec un système communiste, système qui a prouvé sa nocivité ou sa capacité à rendre pauvres des peuples entiers à l'exception de la nomenclatura. Dans notre système, chacun est libre de réussir ses études, de travailler, d'entreprendre, de réussir ou d'échouer. Ceux qui ont choisi le "zéro souci professionnel", ils sont des millions, ne peuvent pas aussi exiger les fruits de ce qu'ils ne font pas. La réussite d'une frappe de ballon dans le but adverse est bien plus admirée que le travail de fond des dirigeants. Donc on ne discute pas les salaires insensés des footballeurs. Bref, dans ce pays on passe beaucoup de temps à se tromper de centres d'intérêt.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Trader t'es un con : il n'y a pas de jalousie il va falloir seulement étre un minimum respectueux , sinon a quand la prochaine revolution francaise
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
D'accord avec Trader, fallait bosser à l'école au lieu de faire les pseudos rebels. Mon pognon vous l'aurez pas, j'aime pas les gens qui réclament, sortez vous les doigts.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les invest payent: enormes bonus
Les invest tankent: le contribuable subvient
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ll y a peu, M. Bouton n'a pas eu la dignité de démissionner en osant assumer la perte de 5 milliards de sa banque devant l'incapacité de son management à contrôler M. Kerviel (même s'il ne peut tout contrôler).
Il n'est donc pas clean... Mais qu'importe, tout lui est dû. Et il s'est accroché. Et veut de l'argent, toujours plus, à en écoeurer le monde. A en attiser dangereusement les griefs qui sourdent de tout ceux qui se battent au quotidien pour survivre...
S'en rend il même compte
Je ne suis pas pour la curée car il faut des gens brillants. Et il l'est. Mais qu'il assume aussi ses actes et sache parfois partir avec un peu plus de panache en n'allant toujours vers le toujours plus, surtout lorsqu'on a comme lui des gamelles !

Cdlt
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Compléments d'enquête, svp, messieurs les journalistes.

Il a cotisé durant combien d'années et quels montants, pour avoir droit a une si belle retraite ? (qui va se cumulée avec celles obtenues dans ses autres fonctions comme la présidence de II Bales ...)

Ceci dit, il me semble tout à fait normal que les dirigeants qui occupent des postes avec d'aussi grandes responsabilités soient rémunérés en conséquence. Mais il semble, que leur rémunération ait augmenté beaucoup plus vite que l'inflation ces 10 dernières années ...

Nos dépenses à nous - les gens ordinaires - sont analysées et décortiqués pour établir des statistiques de toute sortes .... Existe-t-il des statistiques qui détaillent les placements et les postes de dépense de tous ces millions accumulés par ce club de dirigeants depuis plusieurs décennies ?

Sait-on, si ils ont pris les mêmes risques avec leur pécule, que ceux qu'ils ont fait prendre à leurs banques ?

Voila des sujets qui intéresseraient beaucoup de monde.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette banque vient d'obtenir après 14 ans de procédure une saisie de 8.15 ? par mois sur une retraite d'environ 600 ? mensuelle pour une dette estimée par eux de 85 000 ? calculée au taux de 15 % (Intérêts bloqués par décision judiciaire) soit un engagement de 870 ans pour le pauvre retraité ! ce qui équivaut à 1 mois de retraite de Monsieur Bouton ! , en réalité le retraité va se trouver devant une procédure de saisie immobilière et se trouver à la rue, la banque fera une plus value sur la revente de la saisie pour le bien de ses dirigeants. Quant en plus un trader n'hésite pas à déclarer qu'il vient d'obtenir un bonus de 600.000 ? et que cela ne représente qu'une goutte d'eau par rapport à ce qu'il a rapporté à la banque, il est difficile d'imaginer la morale du responsable du service contentieux ! et de la morale financière en générale !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Au lieu de gémir sur la retraite de Daniel BOUTON - et des autres! - , nous ferions mieux d'exiger des syndicats de gérer nos régimes de retraite avec le souci des générations futures.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On a le droit de trouver scandaleux les montants concernés, mais alors il faut se poser la question du niveau acceptable des dirigeants de banques en particulier et des dirigeants d'entreprises en général.
Parce que les retraites-chapeaux, ça existe dans toutes les entreprises d'une certaine taille.
Tirer une fois de plus sur Bouton, c'est prendre un bouc émissaire commode. Il est probable qu'il paie encore une fois le fait de s'être maintenu à la tête de la SocGen après le scandale Kerviel.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Compléments d'enquête, svp, messieurs les journalistes.

Il a cotisé durant combien d'années et quels montants, pour avoir droit a une si belle retraite ? (qui va se cumuler avec celles obtenues dans ses autres fonctions comme la présidence de II Bâle ...)

Ceci dit, il me semble tout à fait normal que les dirigeants qui occupent des postes avec d'aussi grandes responsabilités soient rémunérés en conséquence. Mais il semble, que leur rémunération ait augmenté beaucoup plus vite que l'inflation ces 10 dernières années ...

Nos dépenses à nous - les gens ordinaires - sont analysées et décortiqués pour établir des statistiques de toute sortes .... Existe-t-il des statistiques qui détaillent les placements et les postes de dépense de tous ces milliards accumulés par ce club de dirigeants depuis plusieurs décennies ?

Sait-on, si ils ont pris les mêmes risques avec leur pécule, que ceux qu'ils ont fait prendre à leurs banques ?

Voila des sujets qui intéresseraient beaucoup de monde.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces hauts fonctionnaires ont l'impudence d'associer leur nullité professionnelle avec des rémunérations délirantes.
Quand le mérite n'est pas la clef du progrès professionnel, voilà à quelles dérives on arrive
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dis donc, boycott, où prends-tu tes infos ? Je suis une petit employé de la SG, je travaille dans une petite Agence d'une ville de province et je n'ai vu sur mes bulletins de salaire aucune prime ni augmentation depuis fort longtemps. Peut-être veux-tu parler des quelques rares et maigres réévaluations qui sont si ridicules que l'on vraiment du mal à les assimiler à des augmentations de salaire. Alors, par pitié,a avnt d'écrire de telles c......lowneries, il vaudrait mieux réfléchir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :