Pérol : "BPCE et Natixis seront profitables au quatrième trimestre"

Les banques françaises affichent des profits au troisième trimestre. François Pérol commente ceux de BPCE, née de l'union des Banques Populaires et des Caisses d'épargne.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Quelle conclusion tirez-vous des résultats du troisième trimestre ?

Ces résultats sont le signe du retour à la profitabilité, tant pour le groupe BPCE que pour Natixis . Tous les métiers du groupe ont été profitables, grâce à de bonnes performances opérationnelles. Par ailleurs, nous avons amélioré la solidité financière du groupe puisqu'après le refinancement de 750 millions d'euros de titres super-subordonnés à l'État notre ratio Tier 1 [ratio de fonds propres durs, Ndlr] atteint 8,8 % contre 8,6 % fin juin.

Comment jugez-vous les résultats de Natixis ?

Après cinq trimestres consécutifs de pertes, Natixis redevient rentable et le restera au prochain trimestre. La banque génère sa rentabilité sur ses trois métiers cœur : banque de financement et d'investissement, épargne, services financiers spécialisés, c'est-à-dire sans éléments exceptionnels, ni crédit d'impôts, ni reprises de provisions. C'est très important pour le groupe. Quant à Coface et au capital-investissement, leurs résultats sont en encore négatifs ce trimestre et s'amélioreront au quatrième trimestre et en 2010.

Quelle stratégie voulez-vous impulser à Natixis ?

La stratégie de Natixis a été clarifiée après un très gros travail d'analyse et de réflexion que nous avons mené dès le mois de mai avec Laurent Mignon et ses équipes. D'abord Natixis est la « banque d'affaires » du groupe BPCE recentrée sur trois métiers cœur que j'ai mentionné précédemment. Ensuite nous avons pris le parti de réduire le profil de risque de la banque en mettant en gestion extinctive l'essentiel des activités pour compte propre et cela de manière définitive. Enfin, nous avons considérablement simplifié et « fluidifié » la relation entre Natixis et son actionnaire majoritaire : Laurent est ainsi membre du comité de direction générale de BPCE. Cela correspond aussi à la volonté stratégique de mettre davantage Natixis au service de ses clients institutionnels et entreprises ainsi que des clients des Banques Populaires et des Caisses d'Épargne.

Retrouvez la suite de cet entretien dans l'édition du jour de La Tribune

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.