Grande-Bretagne : la taxation des banques semble inéluctable

David Cameron, leader des conservateurs et favori des prochaines élections, est prêt
 à agir de façon unilatérale et à instaurer une taxe sur la quantité de financement effectuée par les banques sur les marchés financiers.

1 mn

(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

La taxation des banques ne fait désormais plus guère de doute en Grande-Bretagne. Ce mercredi, dans son budget de l'Etat, le gouvernement britannique devrait aller un cran plus loin, instaurant le principe d'une telle taxe, selon le Financial Times de samedi.

Celle-ci s'appliquerait sur la quantité de financement effectuée par les banques sur les marchés financiers. L'argent n'irait pas dans un fonds de secours spécial, mais directement dans les poches du gouvernement. Pour l'instant, le gouvernement a imposé une seule exigence avant que cette taxe ne devienne applicable : obtenir au préalable un accord international.

Une condition qui vient d'être levée par les conservateurs. Dans un discours prononcé ce samedi, leur leader David Cameron, favori des élections qui devraient se dérouler début mai, a promis d'instaurer unilatéralement une taxe s'il était élu. "Ce ne sera pas populaire dans la City, mais je crois que c'est juste et nécessaire", a-t-il affirmé. Une manière pour lui, de s'éloigner le l'image de leader du "parti des riches".

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 22/03/2010 à 16:40
Signaler
Déjà que Obama passe pour un communiste auprès des conservateurs US, et maintenant c'est au tour du chef des Tories! Il y a quelque chose de pourri dans ces royaumes...

à écrit le 21/03/2010 à 16:25
Signaler
il faut châtier les banques et les banquiers ! les bonus que ls dirigeants s'octroient sont à la mesure des profits que réalise le système financier en détournant à son seul profit les flux financiers avec en particulier les fameux produits dérivés. ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.