Obama doit dévoiler sa taxe géante sur les banques

 |   |  186  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Cette taxe vise à compenser le coût du Tarp ("troubled asset relief program"), le plan de sauvetage des établissements financiers américains. Elle pourrait s'élever à plusieurs dizaines de milliards de dollars.

C'est ce jeudi que selon des sources proches de l'administration Obama, le président des Etats-Unis doit lever le voile sur sa prochaine taxe géante sur les banques américaines. Certains ne l'attendaient initialement que début février lors du discours présidentiel sur l'état de l'Union.

Cette taxe vise à compenser le surcoût de 120 milliards de dollars du TARP ("troubled asset relief program"), le plan de sauvetage des établissements financiers américains de quelque 700 milliards de dollars. D'où le chiffre de 120 milliards concernant cette taxe qui a circulé mais serait exagéré. Toutefois, cette taxe pourrqit s'étendre sur plusieurs années et représenter in fine plusieurs dizaines de milliards de dollars.

20 à 30 grandes banques de Wall Street seraient directement concernées. La taxe pourrait concerner les transactions "à haut risque" menées par les grandes banques et organismes financiers.

Selon un rapport du Trésor au Congrès publié lundi, 545 des milliards du TARP ont été engagés, dont 372,62 ont été effectivement dépensés. Sur cette somme, 165,18 milliards ont été remboursés par les banques et 209,44 milliards restent donc dus à l'Etat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :