MUFG rachèterait les parts de BNP dans une coentreprise en Chine

Cette opération permettrait à la première banque japonaise Mitsubishi UFJ Financial Group d'accéder au marché chinois de la gestion de fonds, évalué à 237 milliards d'euros et qui pourrait dépasser les 765 milliards d'euros d'ici cinq ans, selon le cabinet de conseils Z-Ben Advisors.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG) prévoit de reprendre la participation de BNP Paribas dans une coentreprise chinoise de gestion d'actifs pour 50 millions de dollars (38,2 millions d'euros), apprend-on de deux sources proches du dossier.

Cette opération permettrait à la première banque japonaise d'accéder au marché chinois de la gestion de fonds, évalué à 237 milliards d'euros et qui pourrait dépasser les 765 milliards d'euros d'ici cinq ans, selon le cabinet de conseils Z-Ben Advisors.

BNP Paribas et MUFG soumettront le projet aux autorités chinoises avant la fin du mois, après le rejet d'une première demande pour des raisons techniques mineures, a précisé l'une des sources.

Une fois désengagé de SYWG BNP Paribas Asset Management, BNP Paribas ne détiendrait qu'une seule licence de gestion de fonds en Chine et respecterait ainsi les règles édictées par Pékin, qui interdisent à une entreprise étrangère de détenir plus d'une licence sur ce marché.

UNE OFFRE TRÈS ATTRAYANTE

Plus de trente établissements étrangers, parmi lesquels JPMorgan, Credit Suisse et Morgan Stanley, ont constitué des coentreprises dans la gestion de fonds en Chine, tandis que des groupes comme Aberdeen Asset Management et T.Rowe Price cherchent à s'introduire sur ce marché.

MUFG l'a emporté sur une dizaine d'autres candidats à la reprise des parts de BNP, parmi lesquels se trouvaient le japonais Nomura Holdings et le britannique Ashmore Group.

L'offre du japonais pour les 33% de BNP Paribas représente un ratio prix sur actifs sous gestion d'environ 10%, contre une valorisation habituelle de 5%, ce qui rend donc l'offre de MUFG très attrayante.

SYWG BNP Paribas a été constituée en 2004 par BNP Paribas et le courtier chinois Shenyin & Wangguo Securities Co, qui détient les deux tiers du capital.

Cette coentreprise détenait 10,4 milliards de yuans (1,2 milliard d'euros) d'actifs sous gestion à la fin juin, soit 0,49% du marché, contre 0,9% à fin 2009.

Après cette cession, BNP Paribas ne possédera plus qu'une coentreprise en Chine dans la gestion de fonds, Fortis Haitong, qui gère environ 40 milliards de yuans d'actifs, soit 2% du marché.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.