La Société Générale n'obligera pas Kerviel à s'endetter sur 177.000 ans

Interrogée ce mercredi sur France Info, la porte-parole de la Société Générale a assuré que le groupe était prêt à trouver une solution prenant en compte la situation de son ex-trader condamné à lui rembourser 4,9 milliards d'euros.

1 mn

(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La Société Générale tiendra compte de la situation de l'ex-trader Jérôme Kerviel condamné mardi à lui rembourser 4,9 milliards d'euros. C'est ce qu'a indiqué mercredi la porte-parole de la banque, Caroline Guillaumin.

"Il n'est pas question de réclamer de telles sommes à un homme seul. Est-ce qu'on a l'intention d'aller endetter Jérôme Kerviel sur 177.000 années ? La réponse est non", a-t-elle déclaré sur France Info avant d'ajouter : "On est totalement ouverts à trouver une solution à la fois dans l'intérêt de nos actionnaires et de nos salariés et en prenant compte la situation de Jérôme Kerviel."

Caroline Guillaumin a toutefois précisé que la Société Générale attendrait le résultat du procès en appel, puisque, précise-t-elle, "la question des dommages et intérêts se posera à la fin de cette procédure":
 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.