Le canadien TD Bank rachète Chrysler Financial pour 6,3 milliards de dollars

 |   |  138  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Cette opération donne naissance à l'un des cinq plus gros prêteurs automobiles appartenant à une banque en Amérique du Nord.

Toronto Dominion Bank (TD Bank), deuxième banque canadienne en termes d'actifs, va racheter Chrysler Financial au fonds de capital investissement Cerberus pour 6,3 milliards de dollars (4,8 milliards d'euros), ont annoncé ce mardi les deux groupes. Avec cette acquisition, TD Bank met la main sur près de 6 milliards de dollars d'actif net.

Nouvel acteur majeur en Amérique du Nord

Après cette transaction, la nouvelle entité, constituée de Chrysler Financial et des plateformes actuelles de TD Bank au Canada et aux Etats-Unis, deviendra l'un des cinq plus gros prêteurs automobile appartenant à une banque en Amérique du Nord.

Cerberus avait acheté Chrysler en 2007 mais en avait perdu le contrôle lors de la restructuration du constructeur par l'Etat en 2009. Chrysler avait été adossé à l'italien Fiat mais Cerberus avait conservé les activités de prêt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2010 à 16:58 :
Ben, quand on sait que les banques canadiennes rémunèrent vos placements entre 0,25 et 1,5 %, et facturent 30 % sur les cartes de crédit, elles ont tout intérêt à continuer de monopoliser le marché du crédit. Pour ceux qui ne le sauraient pas: il y a 4 grandes banques au Canada et toutes les autres ne font que de la représentation. Il n'est pas possible par exemple d'ouvrir un compte BNP bien que la BNP ait un bureau à Toronto (parce qu'elle n'est pas autorisée à ouvrir des comptes bancaires).
Réponse de le 21/12/2010 à 21:04 :
Patrick, il faudrait savoir de quoi tu parles avant d'emmettre des commentaires.

On compte plus de 4 banques au Canada, parmi les plus importantes la Banque TD, Desjardins, la Banque Royale, la Banque Nationale, la Banque de Montréal, la Scotia Bank, la Banque Laurentienne, la CIBC, etc.
Le taux d'intérêt sur les placements est dicté par le taux directeur de la Banque du Canada, qui est le même pour tout le pays et qui dicte le taux d'intérêt des hypothèque également. Le rendement peut atteindre les 6 à 8 pourcent tout dépendant du placement.

En ce qui a trait aux cartes de crédit, elles sont émises par des compagnies externes (VISA, MasterCard, Amex, etc), qui sont affiliées aux banques. L'intérêt n'atteindra jamais que 18-19 % au pire des cas.

Le système bancaire canadien est un exemple cité partout dans le monde qui a épargné à sa population le crash immobilier qui a été connu aux États-Unis et qui aurait fait des ravages au Canada aussi, n'eu été de sa structure solide et de ses efforts de protection du consommateur (protection contre lui-même dans bien des cas...).
Réponse de le 21/12/2010 à 22:50 :
@ Mikael: merci de confirmer qu'aucune banque étrangère n'a le droit d'ouvrir des comptes de particuliers. On devrait faire la même chose en Europe pour les banques qui n'appartiennent pas à la zone euro, et on aurait sans doute moins de problèmes: plus de banques britanniques, américaines, canadiennes....et on pourrait se targuer d'être l'exemple. Mais attend un peu avant de dire que le Canada a évité la tempête, car en dehors des quelques 500 000 dollars de dette de chaque Canadien (dette fédérale + provinciale), il y a aussi les prix immobiliers ridicules si l'on tient compte de la qualité de la construction. Et je réaffirme que le taux de la carte de crédit est à 30%. Même si je n'ai pas de dettes, je reçois un relevé m'avertissant du taux applicable (chez Scotia Bank).
Réponse de le 22/12/2010 à 0:25 :
@ Mikael...suite: d'autre part, la Laurentienne, Desjardins et Banque nationale sont des banques que pratiquement personne ne connait en dehors du Québec, et pour cause :-)
Réponse de le 22/12/2010 à 17:02 :
Un endettement sans précédent des Canadiens: 44 000 $ par personne:

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/claude-picher/201012/14/01-4352113-un-endettement-sans-precedent.php

Ceci dit, si vraiment Scotia vous charge 30 % de taux d'intérêt, je vous suggère de changer d'institution illico.

Une bonne option? tournez-vous vers une banque, elles vous offrirons une consolidation de dette pour un taux d'environ 12-13 pourcent...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :