JPMorgan écope d'une amende de 135 millions de dollars

 |   |  254  mots
La banque américaine a été épinglée par la SEC.
La banque américaine a été épinglée par la SEC. (Crédits : Mike Segar)
La SEC, le gendarme boursier américain, réclame 135 millions de dollars à JPMorgan Chase. La banque est accusée de divers manquements ayant encouragé des pratiques abusives sur les marchés.

JPMorgan Chase va devoir passer à la caisse. La banque américaine devra verser plus de 135 millions de dollars au gendarme boursier américain (SEC). Motif : des pratiques répréhensibles liées à des certificats permettant à une entreprise étrangère d'être cotée aux Etats-Unis, selon un communiqué de la SEC mercredi.

La SEC reproche à l'établissement financier d'avoir manqué à ses obligations concernant la distribution d'American Depositary Receipts (ADR). Ces certificats permettent à une entreprise étrangère d'être cotée aux Etats-Unis sans avoir à se plier aux lourdes exigences réglementaires du pays. Ces manquements de JPMorgan ont pu encourager des pratiques abusives sur les marchés telles que la vente à découvert, selon la SEC.

JPMorgan n'est pas un cas isolé

Sans admettre ni démentir les faits reprochés, la première banque américaine en termes d'actifs a accepté de reverser des gains acquis ainsi que des pénalités pour un montant total supérieur à 135 millions de dollars, a indiqué le gendarme boursier.

JPMorgan Chase n'est pas la première banque à avoir été épinglée par la SEC sur ses pratiques concernant les ADR. D'après le gendarme boursier, il s'agit de la huitième action contre une banque ou un courtier dans ce type d'affaire. La banque BNY Mellon a notamment été condamnée mi-décembre à verser 54 millions de dollars pour des griefs similaires.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :