Crédit Agricole va investir 100 millions dans des startups

 |   |  484  mots
Au Village by CA de Paris, ouvert en octobre 2014, le Crédit Agricole héberge 88 startups sur 1.800m2 en plein cœur du 8e arrondissement.
Au "Village by CA" de Paris, ouvert en octobre 2014, le Crédit Agricole héberge 88 startups sur 1.800m2 en plein cœur du 8e arrondissement. (Crédits : CA)
La banque verte lance deux fonds de capital-innovation de 50 millions d'euros chacun et envisage de monter à 200 millions d'ici à 2020. Les jeunes pousses choisies seront dans ses métiers, de la Blockchain au paiement, mais aussi dans des secteurs comme l'agriculture et la mer.

Deux ans et demi après l'ouverture de sa première pépinière de startups "Le Village by CA", à Paris, déclinée ensuite en régions, le Crédit Agricole passe la vitesse supérieure en créant deux fonds de capital-innovation de 50 millions d'euros chacun afin d'investir dans de jeunes entreprises innovantes. L'un sera dédié au financement des startups des territoires, dans des domaines « stratégiques » aussi variés que l'agriculture et l'agroalimentaire, l'énergie et l'environnement, le logement, la santé, le tourisme et la mer. L'autre concernera les métiers de banque et d'assurance, afin d'« accélérer » sa transformation digitale" en interne, en investissant dans des startups de la Fintech utilisant des technologies telles que le big data, la Blockchain, les paiements numériques, la cybersécurité ou les objets connectés.

Les caisses régionales de Crédit Agricole vont contribuer à hauteur de 45 millions d'euros, la holding Crédit Agricole S.A. et CA Assurances à hauteur de 25 millions chacun, et le gestionnaire d'actifs Amundi à hauteur de 5 millions. La banque verte envisage de monter jusqu'à 200 millions d'euros d'ici à 2020.

« Ces fonds viennent compléter et amplifier le dispositif d'innovation existant au sein du groupe, et notamment des caisses régionales. En accompagnant la croissance des startups, le Crédit Agricole favorise le développement d'un écosystème d'innovation ayant un impact positif en matière de dynamisme et d'emploi sur tous les territoires », fait valoir Bertrand Corbeau, le directeur général adjoint de Crédit Agricole S.A., chargé du Pôle Développement, Client et Innovation dans un communiqué.

Ces fonds s'appuieront sur le réseau des Villages by CA déployés en région (17 aujourd'hui et une trentaine prévus à la fin de 2018).

Fintech et Foodtech

La banque des territoires s'est discrètement hissée parmi les investisseurs les plus actifs dans la French Tech l'an dernier, derrière la Bpi et Kima Ventures (le fonds d'amorçage de Xavier Niel), au troisième rang ex-aequo avec Partech Ventures et 360 Capital.

Investisseurs French tech

Crédit Agricole a ainsi déjà investi dans la foodtech, notamment dans MiiMosa (crowdfunding pour l'agriculture), la startup de Belfort Helpfood (site et appli pour les restaurateurs) et Stokkly (logiciel pour l'e-commerce) via des caisses régionales.

La première banque de détail française en nombre de clients est aussi entrée au capital de la prometteuse Linxo, également repérée par Crédit Mutuel Arkéa, qui a développé un agrégateur en ligne adopté notamment par le Crédit Agricole en marque blanche : la banque avait participé à sa levée de fonds de 2 millions d'euros en décembre 2015, à l'époque via le fonds d'innovation et de recherche du Crédit Agricole (Fireca).

Avec ses deux nouveaux fonds, Crédit Agricole envisage désormais "d'accompagner les jeunes entreprises innovantes sur tous les territoires, en France et à l'international".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2017 à 8:52 :
La banque verte ?

Cocasse appellation de la part d'un des principaux financiers de l'agro-industrie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :