Deutsche Bank s'écroule à son plus bas historique

 |   |  162  mots
(Crédits : © Wolfgang Rattay / Reuters)
Des rumeurs sur le refus de l'Etat d'aider le géant allemand menacé par l'amende américaine de 14 milliards de dollars ont fait chuter le titre de 7,5% ce lundi.

Un mouvement de panique sur les marchés allemands a fait chuter l'action de Deutsche Bank à son plus bas historique ce lundi, avant de clôturer en repli de 7,5% à 10,55 euros. La banque allemande a écopé mi-septembre d'une amende record de 14 milliards dollars de la justice américaine pour son implication dans la crise des subprimes.

Le magazine allemand Focus a rapporté ce week-end qu'Angela Merkel excluait d'aider la banque dans ses discussions avec les autorités américaines. La banque a tenté de rassurer les marchés, assurant que le président du directoire n'avait "à aucun moment demandé à la chancelière que le gouvernement intervienne" et que :

"Deutsche Bank est déterminée à résoudre ses difficultés par elle-même".

Même si la banque devrait pouvoir négocier la facture à la baisse, les investisseurs se demandent si les 5,5 milliards provisionnés suffiront à régler l'ensemble des 8.000 litiges judiciaires dans le monde. Certains analystes estiment une augmentation de capital inéluctable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/09/2016 à 7:42 :
Une des plus grosses banques US, une institution depuis 1850, se trouve malmenée suite à des investissements hasardeux sur fond d'euphorie boursière.
Le secrétaire du trésor décide de na pas aider cette banque "afin de faire un exemple"... elle chute et en cascade le gouvernement US sous crainte de voir toute son économie ou la finance est devenue hypertrophiée, s'écrouler, doit injecter plus d'un millier de milliards de dollar dans l'écomomie virtuelle comme réelle.

Je ne suis pas convaincu que la situation bancaire soit plus saine qu'en 2008, on nous a vendu des crash tests qui n'en sont pas et des accords "Bâle" sans intérêts tant qu'on ne sépare pas les banques de dépôts et celles d'affaire..
Ce qui est sur c'est que la Deutsche bank est une menace systémique et que la seconde banque du pays, la Commerzbank est également dans de gros troubles financier, le gouvernement et la BCE seront obligés d'intervenir, et à coté le sauvetage de la Grèce et des banques espagnoles ressemblera à une excursion champêtre.

Donc pour résumer, les allemands ne savent pas faire des voitures proprement, le capitalisme allemand (qui a drainé l'argent des européens pendant 15 ans) est bouffé par l'affairisme... si ça se trouve les fameux fusils HK sont fabriqués en mie de pain?
Réponse de le 27/09/2016 à 9:30 :
Pour les voitures, Renault fait pas tellement mieux. aucune voiture francaise ne passe les normes, PSA y compris.
On peut quand meme saluer Merkel qui refuse de sauver une banque avec l argent du contribuable. Vu la consanguinite entre les banques francaises et le pouvoir, on peut supposer que si la BNP ou CA a un probleme serieux, le con-tribuable paiera. d ailleurs l etat a essaye de faire pression sur les USA pour diminuer l amende de BNP. Heureusement sans effet car ils ont une separation du pouvoir (executif/judicaire) contrairement a chez nous. Mais rassurons nous, bientot P Bismuth va revenir au pouvoir, Balkany sera blanchi et tout va rouler comme sur des roulettes ...
a écrit le 26/09/2016 à 20:29 :
C'est assez hilarant de constater que les banques européennes ont perdu des dizaines de milliards d'euros aux USA dans la crise des SUBPRIMES , et qu'en plus elles se prennent des amendes records... Cela a été même chose pour la crise INTERNET.

Ceci n'empêchera pas nos braves sociétés européennes de continuer de perdre des dizaines de milliards d'euros sur le marché américain : voir BP, BNP PARIBAS, VOLKSWAGEN, VIVENDI....et de prétendre que c'est le meilleur endroit au monde pour investir...

Quand on ne veut pas voir la réalité, on ne la voit pas...

Les paris sont ouverts pour le prochain racket !
a écrit le 26/09/2016 à 20:10 :
Tandis que tous les experts néolibéraux et autres économistes médiatiques, ceux qui veulent que les économistes qui pensent différemment soient interdit de parole dans tous les médias, nous montraient la banque d'Angleterre qui allait s'écrouler sous les ricanements généraux, ben mince c'est la Deutsche Bank qui vacille.

Mais c'est pas grave, à croire que c'est le jour où par miracle ces gens là ne diront pas n'importe quoi qu'ils disparaîtront enfin de nos médias.

Ils adorent et vénèrent les marchés financiers et sont pourtant incapables d'en anticiper les moindres soubresauts. C'est ça le problème des serviteurs, ils manquent cruellement de recul.
Réponse de le 27/09/2016 à 9:32 :
encore un qui n y connait rien. la banque d angleterre c est une banque centrale, comme la banque de france. Deutsch Bank c est une banque COMMERCIALE comme BNP ou CA...
Réponse de le 27/09/2016 à 12:00 :
Encore un troll qui n'a pas compris mon commentaire mais qui avait envie de contredire, d'exprimer du ressentiment à mon encontre et de raconter sa vérité.

Je ne compare pas la banque d'angletterre et la deutsch banque sur le plan structurel, je les compare d'un point de vue approche médiatique des spécialistes achetés par la finance néolibéraux incompétents.

C'est bien quand vous me lâchez la grappe, je sais que vous attendez la première occasion pour me sauter dessus vu que ce que je dis régulièrement vous déplait fortement mais vous êtes encore une fois tombé à côté.

Mes commentaires sont piégés anti-trolls vous ne devriez pas insister, merci.
a écrit le 26/09/2016 à 20:05 :
Le marché a pris connaissance de l'exil forcé de Lutz Bachmann en espagne.

Il ne fait plus confiance à merkel

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :