Effet Trump sur les marchés : "jusqu'ici tout va bien"

 |   |  400  mots
Lorsque les incertitudes augmentent, les investisseurs exigent des actions un surcroît de rendement, souligne le gestionnaire d'actifs Pictet.
"Lorsque les incertitudes augmentent, les investisseurs exigent des actions un surcroît de rendement", souligne le gestionnaire d'actifs Pictet. (Crédits : Pictet AM)
Le directeur général d'Euronext s'attend à une forte volatilité des bourses. Des mesures techniques ont été prises comme au lendemain du Brexit.

"Le Trump-in, un nouveau Brexit ?" s'interrogeait à la veille des résultats le gestionnaire d'actifs Pictet AM. La réaction des investisseurs est effectivement proche de la panique ce mercredi et l'opérateur des Bourses de Paris, Bruxelles et Amsterdam, Euronext, s'attend à ce les marchés tanguent au cours des prochains jours à la suite de l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, à l'image de ce qu'il s'était passé avec le Brexit. Le responsable des activités de marché d'Euronext, Lee Hodgkinson, l'a souligné ce mercredi matin lors de la conférence téléphonique de présentation des résultats trimestriels du groupe :

"Il y aura certainement beaucoup de volatilité pour le reste de la semaine".

De son côté, le directeur général d'Euronext Stéphane Boujnah a précisé que des mesures techniques avaient été prises, comme pour le Brexit, pour faire face à un bond des volumes d'échanges. Tout en se montrant circonspect :

"Jusqu'ici tout va bien".

L'incertitude et l'exigence de rendement

Les Bourses européennes ont ouvert en nette baisse, dans le sillage des places asiatiques: le Nikkei a ainsi chuté de 5,36% à Tokyo. A Paris, le CAC 40 accuse une baisse de 1,68% moins d'une heure après l'ouverture. Euronext a fait savoir que la volatilité était tombée à son plus faible niveau en 12 mois cet été "après un bref pic au cours des derniers jours de juin", au lendemain du vote sur le Brexit.

Frédéric Rollin conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet Asset Management, expliquait mardi que "lorsque les incertitudes augmentent, les investisseurs exigent des actions un surcroît de rendement", comme le montre la corrélation entre l'indice d'incertitude politique au rendement des taux gouvernementaux à 10 ans.

Il est donc logique "qu'une élection de Trump fasse dans un premier temps baisser les marchés actions. Et ceci est d'autant plus réaliste que le niveau des taux, lié à l'agenda de la Fed, aura du mal à jouer son rôle d'amortisseur." Tout en dédramatisant la situation :

"Si Trump est élu, il précisera son agenda et les indices d'incertitude politique devraient baisser. Donc, à moins d'une drastique perte de confiance en l'économie américaine ou de violents ajustements de politique monétaire une remontée rapide des marchés est largement dans les cartes".

___

> Suivez notre DIRECT : Trump 45e président des Etats-Unis
+ Retrouvez notre Dossier PRESIDENTIELLE AMERICAINE 2016

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2016 à 10:16 :
Voilà, on ne s'inquiète pas pour les marchés, l'argent n'a pas d'odeur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :