Affaire Madoff : un fonds américain exposé pour 3,3 milliards de dollars

 |   |  298  mots
Le fonds spéculatif américain Tremont Group Holdings, filiale d'Oppenheimer Acquisition Corporation qui appartient à l'assureur MassMutual, annonce une exposition de 3,3 milliards de dollars au scandale Madoff. C'est la deuxième plus importante.

La liste des victimes de l'affaire Madoff, ce patron de fonds d'investissement qui prétendait offrir plus de 10% de rentabilité à ses clients (en fait en leur versant ces intérêts en puisant dans les fonds apportés par les clients eux-mêmes), ne cesse de s'allonger.

Le plus touché reste à ce jour le gestionnaire d'actifs Fairfield Greenwich Group avec une exposition affichée de 7,5 milliards de dollars. Mais on vient d'apprendre ce lundi soir qu'il est suivi par le fonds spéculatif américain Tremont Group Holdings, filiale d'Oppenheimer Acquisition Corporation qui appartient à l'assureur MassMutual.

Tremont a en effet annoncé être exposé au scandale Madoff à hauteur de 3,3 milliards de dollars. Un de ses fonds, Rye Investment Management, porte le plus gros avec 3,1 milliards soit la quasi totalité de ses actifs. Un autre fonds de fonds, Tremont Capital Management, porte lui un risque de 200 millions de dollars.

En France, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a indiqué qu'elle ne publierait pas la liste des fonds exposés à cette affaire, indiquant que selon le code monétaire et financier, c'est à eux d'informer leurs clients, ce qu'elle leur a demandé de faire au plus vite. Le Figaro a publié une liste de dix fonds exposés dont celui de Rothschild & Cie Gestion - seul gestionnaire français à avoir annoncé son exposition dans cette affaire jusqu'à maintenant - baptisé Elite.

L'association SOS Petits Porteurs avait pourtant demandé à l'AMF de dévoiler cette liste suite à l'annonce par l'autorité d'une exposition totale d'environ 500 millions d'euros d'une centaine d'organismes de placements collectifs (OPCVM). L'AMF avait ensuite tenté de calmer le jeu en indiquant que si les petits épargnants risquaient eux aussi d'être touchés dans cette affaire, ce ne serait que marginalement par rapport aux investisseurs professionnels ou très fortunés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour une fois les riches se sont volés entre eux , et ce scandale est le bienvenu car il montrera qu'il est grand temps de réformer cette finance qui est devenue folle , ce que savait beaucoup de monde depuis début 2007
Pour notre part , épargnants modestes , nous savions que des rendements à 12% pouvaient comporter des risques , mais pas les conseillers de cette brave Mme BETTENCOURT
Slts
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
une des regles divines de base est de respecter l'etre humain et d'agir pour son bien , la finance fait fi des individus et privilegie les profit. un retour de manivelle permet aux nantis de vois ce que cela fait d'etre dans la mouise. autre chose, on va taper sur les Rmistes pour 400 ? mais on rembourse les gandes banques avec l'argent du contribuable

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :