Groupama acquiert 17% de Premafin

 |   |  330  mots
L'assureur français Groupama va prendre une part de 17% de Premafin, la holding de la famille Ligresti à travers laquelle elle contrôle l'assureur Fondiaria-SAI.

Le français Groupama a conclu vendredi un accord pour prendre une participation minoritaire de 17% dans l'italien Premafin, holding de la famille Ligresti qui contrôle l'assureur Fondiaria-SAI.  En vue de cette opération, Premafin a annoncé qu'il procédera à une augmentation de capital de 225,7 millions d'euros, qui se fera au prix de 1,10 euro par action. Les principaux actionnaires ont accepté la proposition de Groupama de devenir actionnaire minoritaire.

Groupama s'est de son côté engagé à acheter des droits pour environ 30 millions d'euros et à souscrire pour 115,7 millions d'euros d'actions nouvelles.  Après cette augmentation de capital, Groupama détiendra 17,89% des actions conférant un droit de vote.  "Dans le cadre de cette opération et en fonction de ses modalités, le maximum auquel nous monterons sera 20%, mais pas au-delà", a indiqué à Reuters une porte-parole de Groupama .  "Comme Mediobanca (dont Groupama est également actionnaire - NDLR) c'est purement un investissement financier", a-t-elle ajouté.

Une source a expliqué à Reuters qu'une participation dans Premafin supérieure à 20% aurait contraint Groupama à consolider sa part dans ses résultats.

Selon le quotidien italien Il Sole 24 Ore, le rachat d'une participation minoritaire importante par l'assureur mutualiste français dans Premafin serait la première étape d'un éventuel accord plus vaste avec Fondiaria. Il Sole, qui citait des sources françaises, indiquait également que l'accord entre Groupama et Premafin a été conclu jeudi, à l'issue de l'assemblée générale annuelle des actionnaires de Mediobanca.  "L'Italie est le premier marché à l'international de Groupama et nous avons toujours dit qu'on s'intéressait à être un investisseur sur le marché de l'assurance dans ce pays", a souligné la porte-parole de Groupama .

Groupama et Premafin sont actionnaires de Mediobanca et la banque fait partie des créanciers de Premafin.  Groupama et la famille italienne pourraient se partager le contrôle de Fondiaria dans l'attente de la deuxième étape du processus, lors de laquelle le français mettrait la main sur l'assureur, dont la capitalisation boursière est de 1,2 milliard d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :