Man Group enregistre le retrait d'un milliard de dollars d'un de ses fonds

 |   |  250  mots
La société de gestion alternative Man Group, cotée à Londres, chute lourdement en bourse après un retrait d'un montant spectaculaire de 1 milliard de dollars de la part d'un de ses clients.

Le retrait est spectaculaire. Un investisseur non identifié d?un fonds de Man Group, société de gestion alternative britannique, a retiré 1 milliard de dollars d?un coup. L?annonce, faite lors de la présentation des résultats du troisième trimestre du groupe, a fait lourdement chuter Man Group en bourse : après avoir perdu plus de 4% au début de la journée, l?action a clôturé en retrait de 2,39% à 294,1 livres.

Peter Clarke, directeur de Man Group, minimise cette perte. Le retrait concernait un fonds "long only" (qui investit en actions en pariant sur une hausse), qui rapporte peu au groupe, spécialisé dans les "hedge funds". "Nous regrettons de perdre" de l?argent de n?importe quel investisseur, souligne-t-il, mais il s?agit d?un business "à très faible marge, qui n?a presque aucun impact sur nos profits."

De plus, l?investisseur ne s?est pas retiré à cause d?un problème avec le fonds, mais simplement parce qu?il voulait se retirer complètement du marché actions européen. Le fonds touché appartenait à GLG, société de gestion achetée par Man Group à l?automne pour 1,6 milliard de dollars.

Pour le reste, Man Group annonce que le montant des sosucriptions annule celui les rachats. Au 31 décembre, Man Group affichait 68,6 milliards de dollars d?encours. Le groupe avait 40,5 milliards de dollars en septembre, auxquels s?ajoutent 25,4 milliards venant de la reprise de GLG. La différence s'explique essentiellement par la performance des fonds.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :