10 nouvelles propositions pour favoriser le logement intermédiaire

 |   |  367  mots
Copyright Reuters
L'ASPIM, l'association des sociétés de placement immobilier vient de publier un livre blanc dans lequel elle détaille 10 propositions en vue de dynamiser le logement intermédiaire et ce, plus particulièrement dans les zones tendues où les besoins sont les plus saillants.

L?ASPIM, l?Association Française des sociétés de placement immobilier, vient de publier un livre blanc. Objet de ce document: présenter une série de propositions en vue de dynamiser le logement intermédiaire. «Les réflexions de l?ASPIM soulignent la nécessité de dynamiser le rendement de l?épargnant qui se situe aujourd?hui aux environs du livret A (hors avantage fiscal) de manière à drainer l?épargne des ménages vers les logements intermédiaires», indique l?association dans un communiqué. Et de préciser que les efforts publics doivent se concentrer avant tout en zones tendues, là où les difficultés et les besoins des ménages sont les plus importants, soit l?Île-de-France, la région PACA et dans quelques grandes agglomérations.

Le livre blanc comprend 10 propositions

Parmi les mesures préconisées par l?Aspim, trois leviers qui pourraient faciliter les flux :

1. Une mise en pratique plus large du bail emphytéotique permettant de diminuer de façon très significative le coût de portage du foncier qui peut représenter jusqu?à 50% du coût de la construction.

2. Un usage plus large de la dissociation entre nue-propriété et usufruit dans l?objectif de servir des produits plus adaptés aux besoins des épargnants, voire des institutionnels. Des produits dissociés permettraient notamment d?attirer l?investissement socialement responsable aujourd?hui largement étranger au secteur du logement.

3. La mise à l?étude d?un mécanisme de garantie des loyers permettant d?accroître le rendement en cas de défaillance des locataires couverte, le cas échéant, pour une fraction par une garantie publique.

Des mesures fiscales mais avec des contreparties

Le livre blanc de cette association comprend 10 propositions. Au-delà de celles énoncées ci-dessus, plusieurs autres, d?ordre fiscal, et prévoyant notamment des aménagements en matière de plus-values ou encore de droits de succession, quitte à envisager en contrepartie un allongement de la durée de détention des produits de 9 à 15 ans.

>> consulter l?intégralité de ce livre blanc

 

Pour aller plus loin :

Estimez votre bien immobilier

Les prix au mètre carré dans votre rue

Notre espace SCPI
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2012 à 17:36 :
c'est marrant comme chacun y va de ses propositions pour maintenir son fond de commerce, alors que la chose à faire c'est laisser pour une fois le marché immo se réguler par lui même, sans aide ni incitation pour personne. La correction a commencé, et elle s'arrêtera quand elle trouvera un équilibre entre offre et demande. Ceux qui ont des craintes sont ceux qui ont des intérêts différents du seul qui prévaut à l'heure actuel, celui de se loger décemment.
Réponse de le 18/10/2012 à 14:52 :
Complètemenr d'accord, la meilleur chose à faire est encore de ne rien faire.
Il ne faut en aucun cas relancer la construction ou l'aquisition par coups de butoirs fiscaux, cela a contribué à la hausse des prix de ces dernières années. Il est urgent pour tous (sauf pour les promoteurs, agents immobiliers et quelques autres acteurs) que les prix baissent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :