Le chiffre du jour : Ces 525 euros qui manquent pour "vivre correctement"

 |  | 361 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
En période de crise, les ménages ajournent leurs projets et consomment différemment. Selon le baromètre Sofinco/Opinionway, les Français estiment aussi qu'il leur manque 525 euros par mois pour "vivre correctement".

525 euros : c'est le montant moyen dont les Français estiment manquer pour «vivre correctement» selon le baromètre Sofinco*, qui analyse les perceptions que les ménages ont du coût de la vie. S'il s'agit bien d'une moyenne, l'étude révèle que ce montant ne dépasse jamais les 700 euros. Une étude qui pourrait faire les affaires de Sofinco, filiale de crédit à la consommation du Crédit Agricole, dans un contexte défavorable pour les établissements de crédit conso... En effet, en temps de crise, les ménages cherchent plus à se désendetter qu'à souscrire du crédit pour consommer.
Avec la crise, la manière de dépenser son argent change: les dépenses contraintes, comme le logement, et de première nécessité se stabilisent. Seulement 12% des Français les diminuent, contre 21% l'an dernier.
A contrario, les dépenses secondaires diminuent sensiblement: 6% des Français déclarent réduire leurs dépenses alimentaires (en hausse de 3 points par rapport à 2011), et 59% d'entre eux rognent sur les dépenses de loisirs (+7 points). Néanmoins, par rapport à 2011, les ménages confient sortir davantage (spectacles, restaurant, visites...), et dépenser un peu plus pour s'habiller.

Des bas de laine qui s'étiolent

63% d'entre eux affirment par ailleurs que leur épargne s'étiole, mobilisée pour faire face aux dépenses du quotidien. C'est d'ailleurs une des causes des rachats partiels effectués sur les contrats d'assurance vie depuis août 2011.
Du coup, avec une épargne qui se réduit comme peau de chagrin, les ménages diffèrent naturellement certains projets. C'est le cas de 23% des Français (en hausse de 4 points), et de 30% des foyers qui comptent plus de cinq personnes. Mais cet ajournement de projets est également cité comme étant une problématique importante par les familles monoparentales.
L'augmentation des prix des dépenses quotidiennes et des charges est le sujet le plus préoccupant de ces deux dernières années pour les personnes interrogées.

*L'étude a été réalisée par Opinon Way du 2 au 3 octobre 2012, auprès d'un échantillon de 1044 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2012 à 16:58 :
Y a pas a s'inquieter la France compte de plus en plus d'obeses donc de personnes bien ou mal nourries mais qui profitent et qui font envie par leur puissance a trimbaler leurs surplus de poids. Les Francais deviennent des surhommes et non pas besoins de 525 Euros de plus.
Vive la bouffe qui nous donne cet aspect florissant !!!
a écrit le 21/10/2012 à 13:36 :
525 ? supplémentaires ça ne veut rien dire... supplémentaire par rapport à quelle somme ? Donc la bonne question : de combien avez-vous besoin pour vivre correctement ?
Réponse de le 21/10/2012 à 15:15 :
Justement c'est cela qui est intéressant. L'étude sous entend quel quelque soit les personnes, ce montant supplémentaire est compris entre 300 et 700?.
Donc en gros, quel que soit le revenu, 1000? ou 3000?, on en veut toujours un peu plus. On n'est jamais content, surement grâce à la société de consommation qui nous fait toujours envie de choses inutiles à notre bien-être.
a écrit le 18/10/2012 à 19:10 :
Allocation de rentree scolaire en hausse de 25%, CMU, AME, RSA, CAF, Alloc parent "isolé", y a pas de miracle l'argent n'est pas gratuit, les aides sont payantes et leur prix est directement ponctionné sur les salaires.
Réponse de le 19/10/2012 à 8:23 :
Alors que l'on devrait ponctionner l'héritage...
Réponse de le 21/10/2012 à 6:45 :
Quel ordre de grandeur? La plus grosse alloc du pays ce sont les retraites des babyboomers et les plus gros dérapages budgétaires sont leur dépenses de santé.
Réponse de le 21/10/2012 à 13:40 :
Sans les babyboomers tu ne serais certainement pas là en ce moment
Réponse de le 22/10/2012 à 8:49 :
Pour répondre à Génération Post 80, j'ai eu à gérer un héritage avec une ponction de taxe totale à 65% (et ce n'étais pas l'héritage d'une personne riche, mais d'une personne qui a hérité la maison de famille de son père et qui voulait la céder à sa famille)...Nous n'avions pas les moyens de payer 50 000 ? de taxe :! Et si vous faites le calcul cet héritage comprenait une petite fermette avec un jardin et un livret A au plafond ... rien de mirobolant juste des éléments matériels réunis par quelqu'un qui a bossé toute sa vie ! Résultat c'est terminé par un drame de plus et une vente au rabais d'une simple fermette...car les souvenirs n'ont pas de prix et ne sont pas valorisables ! Il est très facile de dire de taxer mais il faudrait connaître le profil des héritants en France avant d'affirmer une telle chose, et les taxes existent déjà ....La France moyenne, classique, comprend très peu de très gros bénéficiaires d'héritage ...A vous lire, je vous souhaite d'hériter et de connaître ces drames, vous comprendrez que votre idée n'est pas la solution idéale !
a écrit le 18/10/2012 à 19:03 :
Ce qui nous rassure c'est que nos chers élus ne manquent de rien ... avec leurs indemnités non-imposables. Ils ont trouvé la parade contre la crise.
a écrit le 18/10/2012 à 18:42 :
entretenue par le lobby et les rentiers...résultat; une classe moyenne qui doit rembourser un credit immo au taquet ou payer un loyer de dingue et qui ne peut plus consommer et acheter les produits de nos entreprises ou épargner vers nos entreprises.....les 68ards ont coulé ce pays.
Réponse de le 18/10/2012 à 23:36 :
Les classes moyennes remboursent leurs crédits en fonction de leur capacité de remboursement, non en fonction des prix. Ne racontez pas n'importe quoi !
Réponse de le 19/10/2012 à 14:08 :
et la marmotte?A cause de la bulle et la complaisance des banques; on sait tous que les gens ce sont sur-endettés au delà de leurs capacités de remboursement....nos 68ards n empruntaient jamais au delà de 15 ans et toujours avec un gros apport....
a écrit le 18/10/2012 à 18:33 :
J?ai en mémoire un vieux sondage d?une vingtaine d?années où le « manque au bonheur » grandissait avec le revenu de chacun. Celui qui gagnait 4 sous voulait 1 sous de plus. Celui qui gagnait 5 sous voulait 2 sous de plus, et ainsi de suite.
Bien sûr qu?il est difficile de vivre avec 5 sous et, a fortiori avec moins. Le « niveau vital de survie » étant franchi, on relève alors non pas le niveau du « vivre correctement » mais le « niveau des envies ».
De qui parle-t-on dans ce sondage à 525 ? ?
Réponse de le 19/10/2012 à 10:06 :
Etça ne va pas aller en s'arrangeant, de plus en plus de (pauvres).
a écrit le 18/10/2012 à 18:25 :
C'est une mentalité très française, vivre au crochet de l'état car le montant manquant ne viendra pas du travail mais d'une prestation de l'état, car le minimum du smic est à 1000 euros net, donc l'état devrait mettre la main à la poche pour compléter le manque à gagner des pauvres Français socialement en souffrance, les pauvres on doit vraiment les plaindre. Le problème dans ce raisonnement c'est l'inégalité de traitement entre ceux qui travaillent et ceux qui vivent de l'état, les assistés, donc pour se dernier il faudrait faire tourner la planche à billet pour les assistés, une telle économie disparait en principe assez rapidement.
Réponse de le 18/10/2012 à 21:07 :
Laisser tranquille les fonctionnaires qui n'ont rien à faire de vos problèmes personnels.
Réponse de le 19/10/2012 à 9:35 :
d'où parle t-il de fonctionnaires. A moins que vous considériez le terme "assistés" comme un index tendu les désignant...
Réponse de le 19/10/2012 à 10:49 :
Si je vous suis bien quelqu'un qui bosse et qui touche 1000 euros est un assisté ? Donc pour vous, quelqu'un qui bosse a plein temps pour un salaire de merde n'est pas a plaindre et peut vivre royalement sur le dos de l'état ? De plus vous pensez vraiment que en travaillant mieux et plus, le salaire augmente comme par magie ? C'est beau les utopistes... L'Etat sert a compenser un système de merde basé non pas sur le mérite mais basé principalement sur la chance (chance d?être bien né, chance de faire les bonnes études, chance de rencontrer les bonnes personnes au bon moment, etc.). Les fameux assistés que vous vomissait coûte a peine 2 milliards d'euros par an à l?état, une goutte d'eau pour acheter la paix sociale...mais ça fait toujours chier les personnes qui ont de la chance et qui ne s'en rendent pas compte. J?espère qu'un jour vous aurez besoin de prestations sociales ça vous fera redescendre sur terre (c'est si facile de vivre avec les 350 euros du rsa...)
Réponse de le 21/10/2012 à 23:07 :
350 euros du RSA ok c as énome mais si tu calcul quelquun qui travail qui se fait 1500 euros par mois, n'a pas le droit au HLM car il gagne trop donc loyer de miimum 500euros pour 1 chambre et encore 500 euros c pas énrme et uis comme tu as un salaire ben pas le droit au APL, tu paies ta mutuelle alors que si tu as le RSA tu as le droit a la CMU, tu gange 1500 euros par mois, tu paie les impots tu as le RSA tu paie pas d'impot et j'en passe est ce qu ca vaux encore le coup de travaillé quand tu fais les comparaison???? des fois j'me dis que sans travaillé tu es mieux loti
Réponse de le 22/10/2012 à 11:36 :
Les gens qui bossent galèrent juste à payer toutes les dépenses du mois, par contre ceux qui sont chez le plus grand employeur de France bénéficient de toutes les aides (tarifs préférentiels pour différents services, APL, CAF, ne paient pas d'impôts et j'en passe). Nous on est juste des trous du cul qui nous levons le matin (c'est vrai on aime ça !) pour subvenir à nos besoins ! Dans ce cas là, aucune aide bien sur, on gagne TROP !! Alors excusez moi, mais ceux qui gagne le RSA et/ou qui ont du "Pôle Emploi" et avoir tous ces "privilèges" ne sont pas les moins bien loti je pense. Bref, cette article est très peu significatif ..
Réponse de le 23/10/2012 à 11:03 :
le smic net est en OCTOBRE 2012 est à 1111 euros; après avoir été en fin de droits au chômage bien malgré moi, comme la majorité des personnes au chômage, eh bien je préfère gagner le smic et travailler même si la marge est relativement faible, je gagne quand même 335 euros de plus par rapport à mes dernières indemnités chômage+ APL+aide mutuelle.
Réponse de le 23/10/2012 à 11:03 :
le smic net est en OCTOBRE 2012 est à 1111 euros; après avoir été en fin de droits au chômage bien malgré moi, comme la majorité des personnes au chômage, eh bien je préfère gagner le smic et travailler même si la marge est relativement faible, je gagne quand même 335 euros de plus par rapport à mes dernières indemnités chômage+ APL+aide mutuelle.
a écrit le 18/10/2012 à 18:04 :
Le problème du reste a vivre est sur toutes les bouches de la classe pauvre à moyenne. Alors au lieu de faire des statistique, il serait temps que les politiques tout bord confondus se bougent, il y a urgence ! a moins qu'ils veuillent que le peuple français ressemble à celui de la grèce et de l'espagne ! URGENT URGENT.
a écrit le 18/10/2012 à 16:51 :
525 euros, c'est ce que les smicards surtaxés pourraient toucher s'ils n'étaient pas avidement spoliés par l'Etat providence obèse qui les écrase de charges sur leurs salaires.
Réponse de le 18/10/2012 à 17:08 :
Bien écrit !
Réponse de le 18/10/2012 à 17:09 :
L'exces de superlatif nuit gravement a votre commentaire...
Réponse de le 18/10/2012 à 18:45 :
Et ils devraient se payer leur assu santé ou leur cancer si ils économisent l'assurance santé et l'école de leur marmots ... Gagnants? Pas sur
Réponse de le 18/10/2012 à 18:57 :
Il n'est pas aussi obèse que les PDG du CAC 40 qui se paie à coups de millions d'euros.
Leurs produits nous coûtent cher !
Réponse de le 18/10/2012 à 19:23 :
@Voui: Les non salariés ne devraient avoir droit à rien dans ce cas. En réalité, il n'est pas légitime que le financement de la sécu repose sur les salaires, point.
Réponse de le 18/10/2012 à 21:09 :
C'est vrais que c'est pratique de changer de pseudo et de répondre à mes errements.
Réponse de le 18/10/2012 à 23:42 :
Comme vous le dites très bien, les PDG du CAC40 coûtent quelques millions mais uniquement si vous acceptez de consommer leurs produits. Avec les PDG, on peut faire jouer la concurrence. En revanche, l'Etat nous coûte des centaines de milliards (cent mille fois plus cher, une paille !) et on n'a pas le choix : il faut donner le flouze, même si on ne veut pas de ses services. Le choix librement consenti d'un côté, la contrainte étatique mafieuse, brutale et violente de l'autre. Aucune comparaison n'est donc possible.
Réponse de le 19/10/2012 à 18:44 :
Puisque ma réponse au CGtiste VoltR a été censurée, je vous cite Voltaire une dernière fois : "heureux qui jouit du monde ! plus heureux qui s'en moque et qui le fuit ". Un message à John Galt : BON COURAGE !
a écrit le 18/10/2012 à 16:14 :
Aujourd'hui le superflu (haute technologie du paraitre) prend la place du nécessaire (logement, santé et nourriture). Il serait judicieux d'en calculer le cout annuel pour se rendre compte à quel point la création de ces nouveaux besoins inutiles plombe les budgets de ces personnes (mais comment les appeler ?).
Réponse de le 18/10/2012 à 16:38 :
Il n'y a qu'a pas acheter ces truc inutiles et on gagne en pouvoir d'achat!
Réponse de le 18/10/2012 à 16:42 :
d'accord avec vous.Supprimons les abonnements aux live-sfr-box,canal+,canal sat,numericable ,mobile,etc... et le cout engendré diminuera sensiblement le budget (sans compter les économies énegétiques induites).Mais sommes nous prêts à revenir en arrière de 15-20 ans quand on a "gouté aux plaisirs d'internet et du portable", j'en suis beaucoup moins sûr....Je pense qu'une famille de 4 personnes (2 adultes et 2 ados) doit dépenser pas loin de 250 euros avec ces gadgets ...
Réponse de le 18/10/2012 à 17:05 :
SVP. n'écrivez pas n'importe quoi, par respect envers ceux qui "tirent le diable par la queue". Je suis à la retraite et je m'"occupe" de jeunes en difficultés et beaucoup ont à ,peine de quoi survivre ! Alors le superflu ! mais peut-être êtes vous dans la ^politique ou l'administration .....ou aveugle ?
Réponse de le 18/10/2012 à 17:09 :
Aaah c'est belle parole de personnes non concernées et qui n'ont aucune idée de quoi elles parlent...
Réponse de le 18/10/2012 à 21:41 :
Mon voisin roule en BMW serie 1 neuve, smicard mais touche la CAF, sa femme le RSA, l'allocation pour rentree scolaire pour chacun des 3 gamins la vie est belle pour certains. Et en plus il se plaint que la France est un pays raciste ....
Réponse de le 19/10/2012 à 10:56 :
C'est ce que les sociologues appellent l'effet de démonstration : les agents d'un groupe social donné auront tendance à imiter la consommation d'un groupe au revenu supérieur, en voulant faire une démonstration de leur statut social, et donc auront une propension à consommer relativement plus forte. Cependant, cela ne va pas sans inconvénients : votre voisin est sans doute gravement endetté, mais ça, ça ne se voit pas au premier coup d'oeil.
Réponse de le 19/10/2012 à 11:05 :
vous êtes sérieux ? vous pensez vraiment que sa BMW il a pu se la payer avec la caf et le rsa? d'abord si il touche le smic sa femme ne peux pas toucher le rsa. L'allocation de rentrée scolaire pour 3 enfants c'est 1000 euros une fois par an. Et finalement les allocations familiales n'ont rien a voir avec les revenus tous le monde y a droit y compris le plus riche des milliardaires. Bien sur 3 enfants a nourrir habiller et loger ça coûte 3 fois rien tous le monde le sait. En bref si votre gars a pu se payer sa bmw, soit il s'est beaucoup endetter, soit il fait des choses non légales (ce que beaucoup de gens font, y compris nos chers patrons pour gagner 3 sous en plus), ce qui n'a absolument rien a voir avec le fait de toucher des sous des allocs. En bref arrêter d'accuser un système qui n'a rien a voir avec le fait que votre voisin achète une bmw...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :