Notation extra-financière : l’américain Moody’s s’offre le français Vigeo Eiris

 |   |  506  mots
L'agence de notation américaine a annoncé, ce lundi 15 avril, avoir pris une participation majoritaire dans le français Vigeo Eiris, agence fondée par Nicole Notat.
L'agence de notation américaine a annoncé, ce lundi 15 avril, avoir pris une participation majoritaire dans le français Vigeo Eiris, agence fondée par Nicole Notat. (Crédits : DR)
L'agence française de notation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG), fondée par l'ancienne patronne de la CFDT Nicole Notat, passe dans le giron de l'américain Moody's.

Moody's se renforce dans l'ESG, l'analyse des critères environnementaux, sociétaux et de gouvernance, en pleine concentration. L'agence de notation américaine a annoncé, ce lundi 15 avril, avoir pris une participation majoritaire dans le français Vigeo Eiris, agence pionnière dans l'analyse des critères ESG, confirmant une information parue le 11 avril dernier dans Les Echos. Le montant et les modalités de l'opération, qui fait de Vigeo Eiris une filiale de Moody's Investors Service, n'ont pas été communiqués.

« Cette acquisition résulte de la prise en considération de l'importance croissante des critères ESG pour les émetteurs, investisseurs, contreparties et autres acteurs face à des marchés financiers, et autres parties prenantes, qui aspirent à des standards précis et objectifs pour décrypter et évaluer ces facteurs», indique Moody's dans un communiqué de presse.

Installée à Bagnolet, en banlieue parisienne, Vigeo Eiris est dirigée par Nicole Notat, secrétaire générale de la CFDT de 1992 à 2002, aujourd'hui âgée de 72 ans. Créée en 2002 par cette figure du syndicalisme français, l'agence spécialisée dans la notation extra-financière a fusionné en 2015 avec le britannique Eiris et s'est fait un nom sur la scène internationale dans le domaine de l'investissement responsable, où la France a développé une expertise reconnue.

Jusqu'à présent, l'actionnariat de l'agence indépendante de recherche et services ESG se composait à plus de 90% de gestionnaires d'actifs et de fonds de pensions. Le solde étant détenu par des organisations syndicales, des ONG et des entreprises.

Les notations de Vigeo Eiris se fondent sur six domaines d'évaluation : l'environnement, les droits humains, les ressources humaines, l'engagement sociétal, le comportement sur les marchés et la gouvernance d'entreprise.

Agence de premier plan pour les green bonds

Vigeo Eiris produit notamment des attestations de seconde opinion dans le cadre d'émissions d'obligations vertes (green bonds en anglais). Lorsqu'une entreprise ou une entité publique (collectivité, agence supranationale, etc.) émet une obligation verte sur les marchés financiers, celle-ci est vivement incitée à faire appel à des avis d'experts extérieurs produits par des agences spécialisées comme Vigeo Eiris ou son concurrent allemand Oekom Research (lui aussi passé sous pavillon américain depuis son rachat par ISS en mars 2018) pour certifier ses engagements en matière de transition énergétique.

« Vigeo Eiris conserve son nom et son siège social en France, assure la continuité de ses services et maintient son autonomie quant à son approche analytique. Nicole Notat reste sa présidente et renforce son équipe de direction en recrutant Sabine Lochmann au poste de directrice générale, en charge du pilotage de la croissance», indique Vigeo Eiris, dans un communiqué de presse.

« Cette acquisition réaffirme l'importance des évaluations ESG pour les acteurs de marché. Nous nous réjouissons de cette collaboration avec Moody's qui va permettre à nos clients d'accéder, à travers nos évaluations, analyses et données, à une offre très exhaustive sur les risques liés au développement durable », conclut Nicole Notat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/04/2019 à 7:38 :
Il y a comme ça des noms prédestinés : Mme Notat fondatrice d'une agence de Notation.
a écrit le 15/04/2019 à 17:33 :
Encore loupé ! elle pouvait pas vendre à un européen pour développer une grande agence de Notat:-)ion européenne ? A force de voir des petites sociétés innovantes se faire racheter une à une par les ricains, on loupe des opportunités de construire des géants

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :