Une start-up française publie la carte du monde de la pollution en temps réel

 |   |  382  mots
L'objectif de la carte est également de sensibiliser les citoyens sur la question de la pollution -et ainsi indirectement du réchauffement climatique.
L'objectif de la carte est également de sensibiliser les citoyens sur la question de la pollution -et ainsi indirectement du réchauffement climatique. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
La carte, élaborée par la société Plume Labs, peut être consultée sur internet ou via une application dédiée. 220 villes y sont récensées.

Estimer le niveau de pollution de l'air de la ville où l'on vit avant de sortir de chez soi pour un jogging, ou prédire celui de la ville que l'on va visite pour décider si dîner en terrasse ou à l'intérieur... Cela est désormais possible grâce à une application développée, sur iOS comme sur Android, par une jeune pousse française.

La World Air Map est la nouvelle carte mondiale de la qualité de l'air, qu'elle évalue en temps réel heure par heure. Plus de 220 villes du monde y sont référencées, y compris dans les zones non couvertes par des réseaux dédiés.

11.000 stations

La carte fonctionne en effet sur la base de prédictions, rendues possibles et fiables grâce au demi-million de données récoltées tous les jours depuis 11.000 stations. Elles sont ensuite élaborées par des algorithmes développés sur la base de modèles atmosphériques, capables aussi d'anticiper le déplacement à longue distance de la pollution d'une région à l'autre.

Malgré leur complexité, ces données sont rendues exploitables grâce à l'application mobile, le Plume Air Report, ainsi que sur un site dédié, dont l'objectif est également de sensibiliser les citoyens sur la question de la pollution -et ainsi indirectement du réchauffement climatique.

 Ambassadrice de la FrenchTech à la COP

À l'origine de l'idée et de sa mise en oeuvre, Plume Labs: start-up spécialisée dans le développement d'outils numériques pour la santé et le bien-être environnemental. Fondée par deux Français, Romain Lacombe and David Lissmyr dans une démarche de transparence et accès à l'information, elle compte aujourd'hui une équipe de 14 personnes.

Lire: Une plume contre la pollution

Basée à Paris, Plume Labs est l'une des 21 start-up ambassadrices de la FrenchTech auprès de la COP21. Avant le lancement de la World Air Map, elle gérait déjà, afin de contribuer au débat public, une plateforme de données en open data sur la pollution.

____

VIDEO Voir aussi la vidéo du débat "Quelle est l'empreinte écologique d'une métropole?" en présence de Romain Lacombe, fondateur et Président-directeur général de Plume Lab

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :