Contrat des ravitailleurs : la compétition entre EADS et Boeing relancée

 |  | 282 mots
Lecture 1 min.
Le Pentagone a décidé de maintenir ce méga-contrat de 35 milliards de dollars et portant sur 179 avions ravitailleurs. La décision sur l'appel d'offres, opposant EADS allié à Northrop Grumman à Boeing, sera prise à l'été.

La compétition entre EADS, allié à Northrop Grumman, et Boeing sur le contrat des avions ravitailleurs du Pentagone peut repartir. Le secrétaire à la Défense américain, Robert Gates, a en effet annoncé lundi soir qu'il poursuivait le programme de renouvellement de la flotte d'avions ravitailleurs, qui oppose les deux constructeurs aéronautiques. Une décision sur ce méga contrat évalué à 35 milliards de dollars doit être prise à l'été.

"Pour remplacer la flotte vieillissante d'avions ravitailleurs de l'armée de l'air, nous allons maintenir le calendrier du (programme) d'avion ravitailleur KC-X ainsi que son financement, avec l'intention de solliciter des offres cet été", a ainsi déclaré Robert Gates lors d'une conférence de presse, où il a présenté les nouvelles priorités du Pentagone et ses recommandations budgétaires à la Maison Blanche.

Le secrétaire à la Défense a redit son opposition à un partage du contrat entre les deux rivaux, en estimant que c'était une mauvaise politique d'achat qui à terme s'avérerait beaucoup plus coûteuse qu'une solution ne retenant qu'un seul type d'avion. "Je continue à penser qu'acheter deux modèles n'est pas la meilleur affaire pour le contribuable".

Le contrat géant portant sur 179 avions avait été attribué en février 2008 à l'alliance EADS-Northrop Grumman, mais Boeing avait contesté la décision et déposé un recours auprès de la Cour des comptes américaine (GAO), qui avait tranché en sa faveur, recommandant une réouverture de la compétition. Cette fois-ci, selon Robert Gates, la procédure d'appel d'offre pourrait être structurée de telle manière que le choix du Pentagone sera incontestable et que le projet ne sera pas retardé une nouvelle fois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le nouvel appel d'offres sera-t-il honnète ou les dés seront-ils pipés d'avance pour qu'Airbus ne gagne pas ? Les américains sont très mauvais joueurs, et ce n'est pas nouveau. Le comportement de Boeing dans ce marché est une honte.
L'Amérique n'a pas fini de nous décevoir !!! Bush ou Obama, en business, c'est bonnet blanc et blanc bonnet.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et conséquences sur notre a400 TOUJOURS EN SOUFFRANCE ?!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :


Comme toujours!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est quoi cette appel d'offre ??? Evidement que Boeing devrait gagner à part s'ils exagèrent de manière énorme sur les prix. J'imagine la tête des Français s'ils devaient apprendre que l'armée Française achète des Boeing ! Vraiment on va arrêter quand ce faux business. Je ne vois pas ce qu'il y a de mauvais joueur à faire bosser ces citoyens quand il s'agit d'impôts ???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Faut pas réver , franchement je trouve que boeing est meilleur du fait de son experience en matiere d'avion de ravitaillement alors qu' airbus est nouveau sur ce marché
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les français s'en foutent, les ravitailleurs de leurs avionneurs sont américains, 12 KC-135 achetés aux États-Unis (cf. wikpedia). Quand aux avions EADS, ils seraient produits sur le sol américain, par des ouvriers de la même nationalité, c'est seulement une histoire de prestige. Est ce la dernière fois que le contrat est annulé et relancé ? On verra bien ! Surtout que c'est Mac Cain qui a soutenu une juste compétition, attention aux faux espoirs...
Pendant ce temps, les F35, que de nombreux pays ont acheté sans avoir un seul élément produit sur leur territoire, se vend comme par miracle.
Cherchez l'erreur !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les franscais devraient dejà savoir que nous avons des E-2 sur le PAN Charles de Gaulle, des Awacs, des KC135 et des C130 déjà fournis par L'oncle SAM! Mais je pense éfféctivement que quoi qu'il arrive le marché de ces ravitailleurs sera pour Boing (US politiquement correcte!)... Le protectionisme à l'américaine est-il ébranlable? EADS devrait plutot mettre son energie dans L'A400M pour remettre ce "projet" sur les rails de la réussite en bottant le train de son staff de PM quelque soit son pays d'origine en statuant sur des postulats réalistes...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les américains vont encore nous rouler et choisir Boeing, il ne faut pas tomber dans leur tromperie. Mais ne soyons pas idiots, avec l'argent des contribuables français n'achetons plus de matériels us, nous en avons déja trop. Il y a ce qu'il faut ailleur (Inde, Chine, Russie, Europe )

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :