Reprise des essais en vol du Boeing B787

 |   |  180  mots
Copyright Reuters
Après avoir opéré des modifications à la suite de l'incendie, d'origine électrique, qui a mis en difficulté l'un de ses appareils le mois dernier, Boeing a annoncé que les essais en vol de son 787 Dreamliner pouvait reprendre.

Les essais avaient été interrompus après qu'un incendie se soit déclaré en plein vol le mois dernier. Boeing a identifié l'origine de cette panne et opéré les modifications nécessaires afin de pouvoir reprendre les essais en vol interrompu depuis lors. 

Dans un communiqué, le constructeur aéronautique explique avoir installé une version provisoire d'un logiciel amélioré de distribution du courant électrique et avoir mené une série d'examens rigoureux sur le premier appareil des six prévus pour les tests. Boeing pense achever l'étude du calendrier du 787 le mois prochain. Les observateurs s'attendent à un nouveau retard dans la première livraison du 787. La première livraison d'un 787, à la compagnie japonais All Nippon Airways (ANA), a déjà trois années de retard.

La livraison du Dreamliner, qui promet d'importantes économies en carburant aux compagnies aériennes, a été retardée six fois en raison de problèmes divers. Boeing a produit six avions pour les tests dont trois sont réservés uniquement aux tests et trois pourront être vendus le cas échéant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2010 à 19:22 :
Un dreamliner trop loin... Les boucles de corrosion sont un fait qui réduira de façon importante de la durée de vie des machines.
Sauf si un utilisateur veut un avion "jetable"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :