Dassault Aviation pilote à vue

L'avionneur n'anticipe pas de reprise de l'aviation d 'affaires. Il prévoit une réduction des livraisons et de son chiffre d'affaires en 2011.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

"Concernant les Falcon, sur le court terme, nous pilotons à vue". Charles Edelstenne, le PDG de Dassault Aviation a été clair ce jeudi lors de la présentation des résultats annuels de l'avionneur. Il « n'anticipe pas de reprise du marché de l'aviation d'affaires à court terme".

Dassault Aviation prévoit pour 2011 une baisse des livraisons d'avions d'affaires de 25 unités, à 70 appareils (et 11 Rafale) et une "baisse significative du chiffre d'affaires". En 2010, le chiffre d'affaires a augmenté de 22% par rapport à 2009, à 4,2 milliards d'euros, en raison d'un record de livraisons de Falcon. Le bénéfice net publié en 2010 a progressé légèrement (+ 3,9%) à 267 millions d'euros. Sans tenir compte de la participation dans Thales, il augmente de 23% à 395 millions d'euros.

Espoirs en Chine et en Russie

Les commandes de Falcon ont été négatives en 2010 (de neuf Falcon) en raison de la prise en compte des annulations. Du côté des tendances du marché, le marché des avions d'occasion n'augmente plus et la Russie, même s'il "a un peu ralenti", reste "un très bon marché" qui "reprendra dans les prochains mois". Quant au marché chinois, "il s'active fortement ".

Sur le plan des avions de combat, Charles Edelstenne a indiqué qu'il y avait trois dossiers ouverts à l'exportation. La Libye n'en fait pas partie.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.