Le Rafale et l'Eurofighter présélectionnés en Inde

 |   |  334  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'Inde a retenu le Rafale (Dassault) et le Typhoon (Eurofighter) pour un contrat d'avions de combat de 11 milliards de dollars, selon une source gouvernementale et la presse indienne.

L'Inde a retenu le Rafale de Dassault et le Typhoon du consortium européen Eurofighter pour un contrat d'avions de combat de 11 milliards de dollars (7,4 milliards d'euros), a annoncé ce jeudi une source gouvernementale. Celle-ci confirme ainsi une information donnée par le journal Hindustan Times.

Le consortium Eurofighter regroupe le groupe d'aéronautique et de défens européen EADS, le britannique BAE Systems et l'italien Finmeccanica. Se retrouvent ainsi exclus de ce marché le F/A-18 Super Hornet de Boeing , le F-16 de Lockheed Martin , le JAS-39 Gripen du suédois Saab - ce dernier ayant confirmé entretemps qu'il était hors course - et le MiG-35 russe, ajoute le quotidien. "Cette information est correcte, les quatre n'ont pas été retenus", a précisé la source gouvernementale citée par Reuters.

Ce marché de 126 appareils d'attaque air-sol a mobilisé rien moins que le président Nicolas Sarkozy et ses homologues américain Barack Obama et russe Dmitri Medvedev. La décision définitive de New Delhi risque de se fonder non seulement sur les technologies et les prix mais aussi sur son souci de diversifier ses fournisseurs, traditionnellement russes, et de nouer des alliances stratégiques avec l'Europe et les Etats-Unis.

Une porte-parole de Lockheed à New Delhi a dit que le groupe de défense américain avait été informé par les autorités américaines que Washington répondrait au courrier du ministère de la Défense indien.

Un porte-parole de Dassault Aviation n'a pas souhaité faire de commentaire. Une porte-parole de Boeing n'a pas répondu non plus aux sollicitations pour un commentaire. D'autres représentants des groupes concernés n'étaient pas disponibles dans l'immédiat.

L'Inde compte déployer les appareils non loin de ses frontières de l'ouest et du nord-est, face au Pakistan et à la Chine. New Delhi redoute que Pékin ne tente de l'encercler stratégiquement, les deux nouvelles puissances économiques étant en concurrence aussi sur l'accès aux ressources de la planète.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2011 à 9:46 :
Le Typhoon est avant tout un intercepteur. Il est plus lourd (ne pas oublier qu?un avion se vend au kilo !) et nettement moins polyvalent que le Rafale (on le constate à chacun de ses déploiement). Or, l?inde développe actuellement un appareil de ce type avec la Russie (l?autre fournisseur historique d?avions de combat indiens) : le PA-FAK (si ma mémoire est bonne?) qui se veut être la réponse au F-22 Raptor? La force aérienne indienne se retrouverait donc à terme avec 2 intercepteurs. Il y en aurait un de trop !
De plus, en matière d?avions de combat, l?Inde est historiquement un gros client de la France et des avions signés Dassault en particulier : Ouragan, Mystère IV et Mirage 2000 ont équipé ou équipent encore l?Indian Air Force. Sans oublier le Jaguar franco-britannique?
Le Rafale me semble correspondre le mieux aux besoins de l?Inde avoir donc toutes ses chances pour remporter la compétition.
Même si, au final, le choix sera évidement politique.
a écrit le 30/04/2011 à 9:13 :
Il y a 3 - 4 raisons pourquoi l'Inde à choisi Eurocfighter et Dassault sur les États-Unis (F - 18, F-16), Saab suédois Grippen et MIG russe 35

1) L'inde possède une veille flotte d'avion plutôt fournis par les russe. Nous avons besoin de la classe supérieure. Si les États-Unis avaient offert l'Inde F - 22 par exemple, on pourrait avoir considéré. En termes de qualité technique, l'Eurocopter et Dassault bat facilement F - 18, F-16.

2) La fiabilité est une question majeure. Le Congrès américain impose des sanctions comme ils ont fait après les essais nucléaires. Si pour une raison ou l'autre, si il y a une interdiction de la transfert de technologie par le congrès Américaine, l'Inde serait dans des ennuis profonds. Sur ce score, la Russie et l' Inde sont des meilleure l'allié depuis 4 décennie, par contre des avions de chasse russes ont été désignés comme des cercueils volants par des experts d'armée de l'air indiens. Juste voir le nombre d'accidents de faillites dans les 2 dernières décennies.

3) Les États-Unis ont offert même F16 au Pakistan . Il n'y a aucune raison, l'Inde achèterait le même chose que son voisin qui a des intentions hostiles vers eux.

Dans ce contexte, L'inde a des raison pour choisir Eurocopter et Dasault
a écrit le 29/04/2011 à 9:33 :
Quelque soit la marque de l'avion, ces achats sont une ineptie, l'Inde a assez de miséreux à s'occuper avant de dépenser l'Argent dans des matériels qui ne servent à rien!.
Réponse de le 29/04/2011 à 14:10 :
Tout le monde a des misereux, si les indiens sont le plus gros client en armement, c'est pour repondre a la menace croissante de la chine/pakistan qui fait pression a ses frontieres,si tu veux la paix préparre la guerre. dans le cas de l'inde, ce n'est pas une parole en l'air face à la chine. ils ont eu déjà 3 guerre avec le pakistan.
c'est un des conflits possibles, ca sera très violent, les deux ont l'arme nucleaire, ce qui sous entend l'emploi des armes tactiques.
Réponse de le 29/04/2011 à 14:58 :
Guerre a tout à fait raison , même avec la Chine le risque de conflit est important et lui aussi à la bombe et lui aussi réarme et se modernise a toute vitesse
a écrit le 28/04/2011 à 21:14 :
La Tribune.
Quelque soient vos sentiments à mon égard; cela n'a guère d'importance. Par contre; par honnêteté et par franchise, pour ceux qui lisent les sujets publiés et les commentaires, dites nous qui sont les propriétaires de ce journal et de ce site Internet. Je le sais, car à ma banque, on m'a donné un vieux journal LT donc la recherche fut facile; mais les autres lecteurs ne le savent peut-être pas. Ainsi, se référant à la liberté d'expression, on peut vous situer tout en sachant que c'est votre droit de publier qui vous voulez. Dans mon petit monde: la sincérité, la crédibilité et la franchise sont très importantes et je crois que nous n'avons pas les mêmes valeurs. Jean-Claude Meslin Le Rescapé de la Bombe qui en a assez de La Tribune
Réponse de le 29/04/2011 à 8:54 :
Malgré tout, parfois La Tribune me surprend. On se chamaille; mais ce n'est pas méchant. Peut-être même que cela améliore le débat. Ce que beaucoup d'autres ne font pas...Amicalement...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 29/04/2011 à 21:06 :
JCM tu pêtes un plomb. y a rien dans ce papier qui peut susciter un tel commentaire. il est plat. Celui qui rappelle que EADS est actionnaire à la fois de Dassault et d'Eurofighter m'a bien fait rire. Mais pour en revenir à tes propos, je trouve que la tribune est la seule à dire à poser les vraies questions sur la défense
a écrit le 28/04/2011 à 19:38 :
Combien voulez-vous parier que c'est le Sukoï "Cobra" qui va gagner car l'Inde en possède déjà une certaine quantité; comme d'ailleurs la Chine qui le reproduit sans autorisation des russes. Cet article essaie bêtement de faire remonter les sondages de l'agent commercial de Dassault. Cela ne sera pas la première fois que l'on se fait berner (Rappelez-vous le Brésil!). Jean-Claude Meslin
Réponse de le 29/04/2011 à 11:14 :
le su30 ou le pak fa n'a rien a voir avec le mmrca, l'inde vise la non dependence d'un pays, il reparti ses armements entre
les russes, les usa et les americains.
a écrit le 28/04/2011 à 18:53 :
Ce qui pourrait jouer en faveur du Rafale, c'est que la Chine se dote actuellement d'un PA. L'Inde, voulant en faire autant, aurait besoin d'un avion navalisé. Or le Rafale existe en version air et marine, un gros avantage par rapport à l'Eurofighter, depuis il vient de montrer en Lybie qu'il est totalement polyvalent, en air-air, air-sol, en reco...
Réponse de le 29/04/2011 à 11:15 :

le rafale a été noté 4.5, l'ef2000 a été noté 3.5, le rafale sort vainqueur de l'evaluation technique, mais c'est une habitude francaise, on rate toujours la partie politique.
Réponse de le 29/04/2011 à 21:07 :
faudrait aussi que les commerciaux arrête de se reposer sur les épaules de l'Etat
a écrit le 28/04/2011 à 12:37 :
I. nepas vendre la peau de l'ours, avant de l'avoir tué!
II. avec les anglais (se rappeler de l'action de sebastian coe pour obtenir les JO à londre plus les italiens (machiavel) en face il va nous falloir d'excellents négociateurs, ce que je souhaite!
Réponse de le 28/04/2011 à 14:36 :
En la matière les relations historiques et politiques jouent aussi un grand role. L'ine et la grande bretagne ayant des relations historiques, il est bien possible que l'Inde achète "Anglais" c'est à dire dans notre cas l'Eurofighter. L'inde donerait alors à Dassault le contrat de modernisation des mirages 2000, ce qui ne serait qu'un lot de consolation. Mais du point de vue politiques c'est sans doute la solution la plus évidente car elle permet de donner un contrat à chacun, tout en respectant les relations "historiquement préférentielles".
Réponse de le 28/04/2011 à 15:21 :
au contraire, j'espère que les indiens seront logiques, après s'être libérés de leur colons anglais, en prenant leur indépendance, pourquoi les favoriseraient-ils aujourd'hui?
a écrit le 28/04/2011 à 11:57 :
Les Européens sont les seuls à céder aussi facilement leurs technologies et leur savoir faire. Le Congrès des Etats Unis veille à ce l'Amérique ne livre pas ses secrets technologiques militaires.
a écrit le 28/04/2011 à 11:33 :
Les derniers critères sont souvent politiques dans ce genre de choix. D'ailleurs vouloir diversifier ses approvisionnement est déjà à la base une décision politique. Il ne faut pas trop se réjouir, car les anglais ont une relation historique avec l'Inde, ce qui risque fort de se finir par un achat d'Eurofighter.
a écrit le 28/04/2011 à 11:09 :
si c'est pour du air-sol, normalement le Rafale devrait l'emporté haut la main puisque le standard Eurofighter prévu à cet effet sera mis en place qu'en 2018 si tout va bien, alors que le standard F3 équivalent du Rafale est deja opérationel depuis 4 ans. Par ailleurs l'Inde envisage de se doter d'un ou plusieurs porte avions, et pour ça, l'Eurfighter est totalement hors jeu. Ce be serait que justice rendu à l'avion de Dassault.
a écrit le 28/04/2011 à 9:30 :
Tant mieux!
a écrit le 28/04/2011 à 8:57 :
D'abord,j'espère que le prix français est définitif et donc sans aucune insensibilité avec des éléments de personnages politiques se maugréant que c'est cher.Donc cette fois si la chance économique est un prix économique pour l'Inde ,celà est pour la future livraison très technique de ce merveilleux appareil si universel pour tout combat aérien d'attaque et de dissuation contre le mauvais Pakistan aussi sale que leur ancien fanatique.Ne vous fiez plus à cette comparaison pour mieux -soi-disant combattre cette Chine nouvelle en mal de patrie ,elle qui il y a de très ténébreuses années attaquait la frontière commune avec l'ancienne urss aussi hypocrite que la première.Je savais çà par des comparaisons livres de marine nationale de mes anciennes o.m.Courage et espoir pour le meilleur commerce légal et autorisé dans chaque nation.
a écrit le 28/04/2011 à 8:57 :
hop !! prochain voyage de Sarko et Christine Lagarde avec toute la délegation française et e MEDEF , l' Inde !!
Réponse de le 28/04/2011 à 11:24 :
Ridicule votre commentaire ! Si personne ne fait rien, autant donner les contrats aux autres pays. Vous travailleriez dans une usine produisant des Rafales, je pense que vous seriez bien content !
Notre avion de chasse est le meilleur au monde,n'oublions pas que pendant toutes les démonstrations, il a battu tous les autres ! Mais les américains nous ont mis des batons dans les roues !
Réponse de le 28/04/2011 à 13:56 :
Sauf quand on s'engage comme pour le Brésil à produire les avions dans le pays acheteur... ça fait une belle jambe aux ouvriers français de savoir que les actionnaires de Dassault vont s'en mettre plein les poches sans aucune garantie d'avoir plus de travail
Réponse de le 29/04/2011 à 13:23 :
Pessimist : C'est bien ce que je pensais, ne faisons rien ! Laissons tous les contrats aux autres pays et vivons d'amour et d'eau fraiche !
Quelle logique !
a écrit le 28/04/2011 à 8:30 :
C'est un peu stupide L'Inde produit son propre avion multirole dont la mise en service est prévue en 2013
Réponse de le 28/04/2011 à 9:26 :
L'avion Indien, le Tejas, n'est actuellement même pas au niveau de l'upgrade que la France va faire avec les Mirage 2000 que possède actuellement les forces indiennes (passage a un standard un peu supérieur au 2000-5 qui a déjà 15 ans). De plus le Tejas est un avion monomoteur, rien a voir avec les capacités et caractéristiques du Rafale, en terme d'emport, de diversité des missions, d'endurance, de fiabilité, d'autonomie ...
Réponse de le 28/04/2011 à 10:26 :
le tejas est plus un avion d'entrainement qui ressemble au mirage 2000, mais ca s'arrete la, il n'est pas a la hauteur des avions actuels et il reste assez mediocre mais c est une production indigene avec tout le nationalisme pour le supporter. il est faible 5t de bombe, 850km de rayon d'action, il fait 3 fois moins que le rafale, mais il peut faire l'appoint comme notre mirage F1.
il est en retard d'une generation. le moteur n'est pas indien mais general electrique. Ils ont fait beaucoup d'erreur dans la conception.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :